chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Guinée : avant la fin proche d’Alpha Condé, ce despote corrupteur va discréditer beaucoup d’intellectuels guinéens


Le Prof ZOGBLEMOU, une des personnalités juridiques respectées du pays s’est fait déculotter cette semaine par des juristes qui ont rang de ses élèves.

Nous vous proposons deux répliques satisfaisantes au professeur qui a vendu son âme et son honneur au diable à un moment où on le croyait atteindre la sommité de la sagesse :

1)- Sur le guepard.net, on déculotte Monsieur ZOGBLEMOU avant de sortir des preuves de ses contradictions honteuses :

« Quand le Prof ZOGBLEMOU se trouve en contradiction avec lui-même sur le projet de nouvelle constitution. Comme on le dit, la parole s’envole et l’écrit reste.

Dans son article du 27 mai 2019 publié par Guinee7.com intitulé : « Nouvelle constitution en Guinée / Voici la position du Pr Togba ZOGBELEMOU », le professeur ZOGBELEMOU, dans sa volonté ostentatoire de soutenir le projet de nouvelle constitution d’Alpha Condé, s’est livré à des démonstrations juridiques à faire dormir débout tout juriste digne de ce nom. Il ne s’est pas limité à analyser et à commenter les textes, il s’est même autorisé à déformer leurs sens dans certains cas et à donner des définitions erronées dans d’autres. Il a trouvé toutes les lacunes du monde à cette constitution à tel point de plaider non pas pour sa révision, mais pour sa disparition totale conformément à la volonté d’Alpha Condé ! Il est à souligner que notre professeur qui trouve toutes les lacunes du monde à cette constitution fait partie de ses principaux rédacteurs. Qu’avait-il fait pour nous éviter ces insuffisances qu’il indexe aujourd’hui alors qu’il était confortablement rémunéré pour cela?
Il nous semble qu’il a pris un grand risque de se retrouver submergé de démentis juridiquement motivés dans les prochains jours.
Pour revenir sur les contractions du professeur ZOGBELEMOU, nous invitons nos lecteurs à prendre connaissance de sa publication dans la « Revue ivoirienne d’informations juridiques et judiciaires  N° 77 / 2013 ». Dans cette publication, le professeur rassure la communauté nationale et internationale sur l’adéquation de la constitution guinéenne de 2010 aux besoins démocratiques, économiques et sociaux des Guinéens. Il avait également dit que la seule chose à souhaiter est son application effective et sa pérennité (durée dans le temps) car selon lui, certains politiciens qui n’y trouvent pas leur compte parlent déjà de sa révision (exactement comme ce que souhaite aujourd’hui le président Alpha Condé. On peut se demander si c’est de lui qu’il parlait ? ). »

Lire la suite et voyez les preuves sur le guepard.net

2)- Le juriste et député Amadou Diallo assomme le musclé professeur qui a définitivement perdu son honneur en Guinée (Suivre).

Monsieur ZOGBELEMOU pourrait peut être se consoler avec le poste de ministre laisser vacant par Cheick Sako. Car en effet, cela pourrait bien être la motivation de son aventure risquée.

 

GUINEEPRESSE.INFO


Imprimer   E-mail

Portrait: Barry III

L'AMBASSADEUR DE RUSSIE

MANIFESTATION DU CFC

C'ÉTAIT EN 2014

Publish modules to the "offcanvs" position.