chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG): l’amertume et le désespoir des militants

Quand le RPG arc-en-ciel a recommencé ses manœuvres pour se donner la victoire dans toutes les communes stratégiques du pays que l’UFDG pourrait gagner dans les urnes, beaucoup de militants de ce parti, y compris des femmes, sont montés au créneau pour mettre leur leader « Aladji Cellou Dalein » en garde. Ils avaient tous un message commun, comme s’ils s’étaient concertés :

« Si cette fois encore vous vous laissez dépouiller vos voix électorales et voler votre victoire, alors nous vous prions de renoncer à la fonction de leader qui ne vous conviendrait pas. »

Cellou affichera alors sa détermination à prouver qu’il ne se laissera plus faire et qu’en 2020 la présidence de la République leur appartient. Ainsi, l’attente des militants était si grande que la série de défaites après les accords que l’UFDG a signés permettant au pouvoir de se partager avec l’opposition, les communes que cette dernière devrait remporter à coup sûr, a fait perdre la tête à beaucoup. En effet, Cellou cède Dubreka que l’UFDG a gagné sans discussion possible et il fait voter l'UFDG pour le RPG à Boké contre son allié A. Makanera. Pour être fidèle au principe de partage conclu avec le parti des bandits au pouvoir, RPG-arc-ciel. Il est certain qu'en retour, la mouvance lui laissera Kindia qu’il avait gagné dans les urnes. Ce ne fut pas le cas. Puis l'UFDG fait plaisir à l’UFR en lui donnant un de ses sièges à la CENI. Encore une fois, notre grand leader de l’opposition se fera rouler dans la farine: le RPG et l'UFR qui ont bouffé ses cadeaux se coaliseront pour lui retirer la commune de Matoto, injustement. Ainsi, grâce aux accords, le RPG a obtenu ce qu’il a perdu au cours des élections. Cédé librement par l'UFDG. N’est-ce pas qu’Alpha Condé trouve son opposant « gentil garçon » ?

Cellou Dalein sur sa propre personne au micro de Christophe Châtelot (journal Lemonde), rendu public le 29 janvier 2019 :

« Tout le monde me connaît. On peut dire que "Cellou" est naïf, mais violent, non ! » (Lire).

 

Réaction d’un internaute dans Facebook:

« Un vieux disait qu’on peut guérir un fou, mais un naïf, non. »

La perte bête de Matoto, après Kindia, Boké et Dubreka, a été un coup dur pour beaucoup de militants de l’UFDG et des activistes de l’opposition contre le régime dictatorial condé. Deux réactions illustratives de cet état de fait :

1)- Réaction de l’artiste Elie Kamano:

 « Cellou Dalein est certes un administrateur chevronné mais un politicien déphasé. Parce qu’il fait semblant de faire de la politique, mais en réalité, il aide d’autres à arriver à leur fin et à réaliser leur volonté. Cellou est un musulman qui a compris que la politique est une confrérie de sorciers qui mangent la chaire du peuple sans remords et a peur de faire des sacrifices pour en être initié. A son âge, avec sa culture religieuse basée sur le caractère pacifique de celui qui croit en Dieu, il serait mieux qu’il quitte la tête de l’UFDG et mise sur un jeune qui a du sang neuf afin qu’il (Cellou-Dalein) ne soit pas pour une énième fois la cause de la victoire du mal sur le bien en 2020. »

« Je l’avais dit dans une lettre que je lui avais adressé en 2016, on ne combat pas le diable dehors pour lui réserver une place de choix dans sa maison. Et parlant de ceux qui le prennent pour un demi-dieu, j’aimerais leur dire que lorsqu’on vous vole une fois, deux fois, trois fois et même quatre fois avec la même méthode, il y a deux choses : soit les objets qu’on vous vole n’ont aucune valeur à vos yeux. Soit ces objets ne vous appartenant pas, vous êtes complices du voleur qui utilise la même méthode pour dévaliser le magasin qu’on vous a confié » (Lire).

2)- Le suicide d’un membre engagé de l’UFDG: ci-dessous, le message accompagnant les photos que nous avons reçues :

« Les images d’un militant UFDG qui s’est enlevé la vie suite à la défaite du parti à Matoto. Constatant la mollesse de son parti face aux défis à relever il a été envahi de désespoir et s’est enlevé la vie ».

 

 

GUINEEPRESSE.INFO


Imprimer   E-mail

Portrait: Barry III

L'AMBASSADEUR DE RUSSIE

MANIFESTATION DU CFC

C'ÉTAIT EN 2014

Publish modules to the "offcanvs" position.