chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Déclaration de la Ligue Guinéenne des Droits de l’Homme, fédération de France

Date de publication:2008-05-20 17:33:33

Depuis de nombreux mois, la Ligue Guinéenne des Droits de l’Homme, fédération de France constate avec amertume et inquiétude les graves atteintes aux libertés individuelles en Guinée. Face à cette situation, elle pose au PM, monsieur Lansana Kouyaté, les questions suivantes :

  1. Est-il normal qu’une jeune femme née en Guinée, bénéficiant pleinement de la nationalité guinéenne, soit  expulsée de son pays ?
  2. Est-il logique qu’un chef de gouvernement, né des dramatiques tueries de femmes, des hommes, des enfants dans toutes les catégories socioprofessionnelles, conduise le pays tel que nous le vivons aujourd’hui ?
  3. Comment monsieur Lansana Kouyaté peut-il expliquer son refus d’appliquer le contenu de la feuille de route, résultat des accords tripartites ?
  4. Est-il normal que le même chef de gouvernement ait délocalisé les avoirs banquiers de la Guinée sans concertation avec le Parlement ?
  5.  

La Ligue Guinéenne des Droits de l’Homme, soucieuse de la défense des droits humains    essentiels attend de monsieur Lansana Kouyaté des réponses claires à ses interrogations.

Enfin, la Ligue Guinéenne des Droits de l’Homme constate avec consternation la duplicité de certains responsables syndicaux dans la situation qui prévaut dans notre pays.

Se taire face aux désastres économique, social et politique de notre pays équivaudrait à une trahison de la Ligue dans sa mission de défense des droits humains.

C’est pourquoi dans sa réunion du 20 mai 2008, la direction de la Ligue a décidé de rompre le silence qu’elle observe depuis l’arrivée du gouvernement Kouyaté aux affaires pour condamner avec fermeté la gestion calamiteuse du PM.

La Ligue condamne l’extraordinaire abus du pouvoir de Conakry dont madame Colle et de nombreux citoyens anonymes sont victimes.

Pour la mise en œuvre d’une harmonie financière dans notre pays, la Ligue exige des autorités guinéennes la plus grande transparence dans la gestion des deniers publics, c’est pourquoi elle approuve pleinement la décision prise par le Parlement de mettre en mouvement les mécanismes d’un audit devant situer la responsabilité de ceux qui ternissent l’image de la Guinée et affament ses citoyens.

Par ailleurs la Ligue s’étonne devant la similitude de la gestion de monsieur Kouyaté Lansana avec celle que la Guinée a connue pendant la triste et cruelle période du Parti-Etat.

La Ligue attire l’attention des Guinéens que sa seule et unique préoccupation est le maintien de l’équilibre des droits humains, source de la paix et la justice sociales et piliers du développement des Etats.

 

Paris, le 20 mai 2008

 

James Soumah
Président

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.