chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Droit de réponse au mouvement de soutien à Cellou Dalein Diallo,

Date de publication:2013-02-13 18:14:22

2013-02-13 18:12:18

Depuis le 31 janvier 2013, on peut lire un article à titre kilométrique sur un site au service de Cellou Dalein Diallo, dénommé Guineeinformation, s’attaquant particulièrement à un des initiateurs du mouvement pour la justice et la démocratie en Guinée.

L’article n’a aucun signataire précis alors que le Site lui-même est anonyme.

Toutefois, ce site du mouvement fantôme de Cellou Dalein Diallo qui se cache même pour diffuser de simples informations ou mener un combat politique, est enregistré sous la couverture d’un certain

Kasimu Barrie
phone: +33 6 69 34 51 62
e-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
address: 10, ----

Qu’ils sachent donc qu’ils ne sont pas aussi cachés qu’ils pensent, ces loubards de CDD.

L’histoire

En simples guinéens, électeurs et sympathisants de l’opposition avec Cellou Dalein Diallo en tête, nous demandons justice et assistance pour les victimes de la barbarie du 28 septembre 2009 depuis 2010, sans aucun succès du côté de nos hommes politiques à l’appel desquels ceux qui devraient être victimes ont répondu en se rendant au stade de Conakry. Pire, ces leaders trouvent le moyen de se dédommager en hauteur de 2 milliards par personne pour les 3 grands leaders des forces vives et de partager des postes ministériels et la présidence de la république pour les autres et Alpha Condé, sans plus penser aux victimes.

Dès que ces revendications ont été inclues dans un discours à caractère politique, le 01.01.2013 (Lire) et lors du débat du mouvement pour la justice et la démocratie du 27.01.2013 sur Hafianews (Lire), les choses ont immédiatement évolué : dès le jeudi 31 janvier Cellou Dalein Diallo sort ses deux milliards au profit des vraies victimes ! Cependant, le même jour, ses hommes cagoulés et cachés derrière le site anonyme Guineeinformation partent en croisade contre un des initiateurs dudit mouvement en la personne de notre administrateur Sadio Barry :

"Sadio Barry commence la politique en répétant les insinuations calomnieuses d’un autre comme un perroquet et dit aussi : «lorsque monsieur Alpha Condé, il est arrivé au pouvoir; j’ai été consulté; si j’avais accepté, j’allais être dans son gouvernement»"

Du moment où les leaders commencent à sortir l’argent du peuple dans l’intérêt des victimes, ce coup de colère et ces attaques ne sont pas importants pour nous. Après lecture de leur texte, nous aurions juste quelques questions à leur poser :

1) - De toutes les remarques et failles de l'opposition exprimées, qu'est-ce que le groupe anonyme "guineeinformation" dément ? 

Sadio Barry a dénoncé le fait que les leaders politiques et Cellou Dalein Diallo en tête avaient su dès après les résultats de la présidentielle qu’Alpha Condé ne va pas organiser les législatives conformément à la constitution et avant de préparer la fraude comme au second tour de la présidentielle. Ils ont été aussi avertis qu’Alpha Condé a décidé de dissoudre le Groupe de Contact International sur la Guinée (GIC-G) et le faire remplacer par le club de ses amis Kouchner, Blair et Soros. Au lieu de refuser cela, dénoncer Alpha Condé et exercer des pressions en ce moment, ils ont fui leur responsabilité en quittant le pays pour plusieurs mois, permettant à Alpha Condé d’avoir le contrôle total des finances et de tout l’appareil d’Etat pour sortir maintenant les enfants dans la rue contre un dictateur établi. Parce qu’ils ont peur de ne pas avoir des postes de députés, suite à des déclarations d’Alpha Condé dans ce sens.

Dans sa dernière interview publiée sur guineactu, Cellou Dalein Diallo lui-même reconnait ces faits :

« C’est un recul à bien des égards. Au niveau de la démocratie, Alpha Condé n’a pas voulu jusqu’à présent organiser les élections législatives. Il a multiplié les actes anti-démocratiques. Il a dissous tous les Conseils communaux qui avaient été démocratiquement mis en place et a remplacé tous les élus par des délégations spéciales nommées par lui et comprenant exclusivement des membres de son parti, le RPG. A titre d’exemple, à Mali, où le représentant du RPG, un mécanicien, n’avait obtenu que 3% des voix, Alpha Condé l’a nommé maire de la commune urbaine par décret présidentiel.
Dès après la proclamation des résultats de l’élection présidentielle de 2010, la communauté internationale s’est retrouvée et a proposé à Alpha et à moi d’aller aux élections législatives au mois de mars 2011, avec le même président de la CENI [Commission électorale nationale indépendante], le général Sangaré, avec le même fichier électoral, pour qu’on en finisse très rapidement avec la Transition. Lorsque les bailleurs de fonds sont venus me voir, je leur ai demandé vingt-quatre heures de réflexion, le temps de consulter la direction de mon parti, l’UFDG, et ceux qui étaient mes alliés à l’élection présidentielle. Après ces consultations, nous avons estimé qu’il était plus judicieux d’aller maintenant aux législatives, donc d’accepter cette proposition des bailleurs de fonds. J’ai donné mon accord. Ils sont allés chez Alpha. Celui-ci les a renvoyés. Il a déclaré que c’est désormais lui le Président qui sait quand est-ce qu’il faut organiser les élections, et le premier ambassadeur qui va lui parler d’élections, il va le jeter dans un avion. C’est alors que je suis parti de Conakry. » (Lire)

N’est-ce pas clair ça ? Ils ont laissé le margouillat grandir en Dragon pour sortir le peuple contre ce monstre !

Nous n’avons absolument rien contre le leader Cellou Dalein Diallo derrière lequel on a lutté depuis 2008. Seulement, nous estimons qu’il est temps de se réveiller et de prendre conscience de l’évidence ! Si Cellou Dalein était un véritable homme politique, il n’aurait jamais cédé le pouvoir à Alpha Condé sans condition ni accepté la dissolution du GIC-G ni que les législatives soient organisées dans les mêmes conditions que le second tour de la présidentielle 2010. Il a prouvé qu’il ne connait pas la politique et qu’il n’est pas capable d’apprendre non plus. Et, comme l'expérience de la Ceni l'a montrée, même lorsqu'Alpha Condé cède, Cellou Dalein sera incapable d'en tirer profit.

2) - Ils écrivent sur Guineeinformation:

« "Lorsque monsieur Alpha Condé est arrivé au pouvoir, j’ai été consulté; si j’avais accepté, j’allais être dans son gouvernement"; mais après vérification; il s’avère que Sadio Barry a encore menti. »

L’émission est passée dans la nuit du 27 au 28 janvier 2013. Le site Guineeinformation a publié sa réaction le 31 janvier, soit 3 jours après.

Nous avons juste une question à ce groupe proche de Cellou Dalein Diallo :

Où et auprès de qui ont-ils fait cette vérification ? Auprès D’Alpha Condé ou de Cellou Dalein Diallo ?

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.