chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée : Diallo Sadakaadji rassure

Date de publication:2014-03-29 10:16:13
  2014-03-29 09:30:30

« Alpha Condé a tenu des promesses fermes pour ses 100 premiers jours à la tête du pays. Aujourd’hui, cela fait 1500 jours qu’il préside aux destinées de ses semblables. Les choses, loin de changer, se sont empirées. Dans un avenir proche, je serai parmi vous pour apporter le changement tant attendu.»

A l’occasion du 1500ième jour d’Alpha Condé au pouvoir, le dimanche 23 mars 2014, Elhadj Amadou Oury Diallo dit Diallo Sadakaadji qui vit depuis 4 ans à Dakar a fait une déclaration audiovisuelle qui annonce son arrivée imminente dans l’arène politique guinéenne. La version transcrite sur aminata.com.

Message plein de sens :

« Alpha Condé a tenu des promesses fermes pour ses 100 premiers jours à la tête du pays. Aujourd’hui, cela fait 1500 jours qu’il préside aux destinées de ses semblables. Les choses, loin de changer, se sont empirées. Dans un avenir proche, je serai parmi vous pour apporter le changement tant attendu.»

La façon dont Alpha Condé est venu au pouvoir :

''En parlant d’élection présidentielle, comment ne pas revenir sur celle de 2010, suite à laquelle, j’ai choisi le chemin de l’exil forcé à Dakar et au cours de laquelle, je suis devenu un « opposant de conscience »".

"Il est de commune renommée que l’élection présidentielle de 2010 a été organisée dans des conditions dramatiques et chaotiques. Le résultat, on le sait : un candidat a été désigné « démocratiquement élu » par des forces obscures du dedans et les forces obscures du dehors.
Sous ce rapport, il bénéficiera, cinq ans durant, d’une légalité apparente et d’une légitimité proche de zéro. Avec 25 % de parts de marché électoral, il a choisi de gouverner, de diriger et même de régner contre 75 % du peuple représenté par des millions de jeunes, de femmes et d’hommes, avec qui, je serai au centre du combat pour la victoire finale. Je le dis, je le répète : je place la Guinée mon pays au-dessus de tout ! C’est pour cette raison que je lance un appel vibrant, un message fort en direction de tous les Guinéens d’en bas et même ceux d’en haut qui pensent comme moi, à me rejoindre sur la troisième voie pour une Guinée émergente. A ceux qui doutent encore, je leur demande de me faire confiance. Parce que je vis au-delà des ethnies, je suis de toutes les communautés : mon souci principal, mon objectif unique, ma seule préoccupation, c’est de regrouper tous les talents d’où qu’ils viennent pour travailler la Guinée d’Est à l’Ouest, du Nord au Sud et de bas en haut. Dans un avenir proche, je serai parmi vous pour apporter le changement tant attendu. En attendant, mes chers compatriotes, restez vigilants et mobilisés, la Guinée est notre seul patrimoine national. Nous n’en  avons pas deux. Dieu veille sur la Guinée et que Dieu bénisse les Guinéens !".

Ses relations avec le chef donso qui prend la Guinée en otage:
 
« Vous le savez, j’ai été injustement accusé d’avoir fomenté un coup d’Etat, j’ai été totalement blanchi, mais je reste toujours persécuté par le pouvoir en place. En vérité, cela ne me fait ni chaud ni froid. Le plus important pour moi, ce n’est pas ma personne mais la Guinée. »

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.