chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Alpha Condé, la source de l’épidémie Ebola en Guinée

Date de publication:2014-04-01 14:17:16

2014-04-01 14:12:07

S’il est vrai que l’épidémie Ebola de la Guinée vient du virus zaïrois, on ne peut pas exclure qu’Alpha Condé soit derrière ce crime. D’autant plus que quelques jours avant M. Condé s’était rendu en catimini au Congo.

 

L’épidémie d’Ebola est en train de se répandre en Afrique de l’Ouest partant de la Guinée comme source de propagation. Selon certaines sources, cette épidémie qui frappe actuellement la Guinée serait provoquée par le virus zaïrois. Si cela est vrai, comment ce virus peut-il frapper la Guinée à des milliers de km sans transition par des pays voisins et frontaliers ?

Si cette information se confirme, alors on ne peut pas exclure qu’Alpha Condé et son parti soient derrière ce crime de masse en Guinée forestière. En tout cas, il a l’immoralité nécessaire et des motifs importants pour commettre ce genre de crimes aujourd’hui en Guinée.

En effet, un homme et son parti qui ont été prêts à s’auto-intoxiquer pour accuser toute une ethnie guinéenne, plusieurs millions de personnes, de commettre un empoisonnement de masse (poussant ainsi à des risques de guerre civile), dans le seul but de tourner une élection en sa faveur, sont assez indécents et criminels pour empoisonner toute une région guinéenne afin d’empêcher la tenue ou justifier la non-tenue des élections (communales et communautaires) qu’ils sont certains de perdre.

N'oublions pas non plus qu'Alpha Condé avait poussé son cynisme jusqu'à chercher à négocier avec les commerçants guinéens, l'arrêt de l'importation de riz pour, disait-il, affamer un peuple maudit qui refuse de se soulever contre la dictature de Lansana Conté (Lire le témoignage de Guido Santullo). Ce sont surtout les commerçants peuls qui empêchèrent ces manoeuvres du leader du RPG contre le peuple de Guinée. Il ne le leur pardonnera jamais !

Il s'agit également de l'homme sans scrupule et du parti sans moral ni principe qui ont fait agresser la Guinée en 2000/02 dans la région forestière (grenier du pays) et en Basse Côte (poumon économique du pays) dans le but de créer la famine, faire souffrir le peuple et déstabiliser le régime conté.

Comme on le sait, les élus locaux sont des principaux acteurs de l’organisation des élections sur toute l’étendue du territoire. C’est surtout eux qui favorisent, organisent ou peuvent empêcher les fraudes électorales dans les communes et quartiers. Après la présidentielle 2010, Alpha Condé a fait limoger tous les anciens élus proches des partis ou de la branche du PUP qui sont allés dans l’opposition, pour les remplacer par des proches du RPG nommés par le pouvoir. En cas d’élections communales et communautaires avant la présidentielle 2015, Alpha Condé et son parti risquent de perdre la quasi-totalité de ces postes en faveur des partis indépendants. C’est pour éviter ce risque que le vieux Condé et son parti RPG n’ont pas prévu l’organisation de ces élections en 2014. Ils planifient de les retarder jusqu’à les coupler à la présidentielle 2015. Ce qui permettrait au pouvoir de maintenir des siens nommés à ces postes stratégiques pour l’organisation de la future présidentielle afin d’en tirer profit (permettre et organiser la fraude en faveur du candidat du RPG).

Fort malheureusement, Alpha a bénéficié de la complicité criminelle de Rabiatou Diallo et de son équipe qui ont accepté de statuer et voter la loi-piège et de pillage économique de la Guinée en lieu et place des élus légitimes du peuple qui attendaient depuis plus de 2 mois. Le CNT votera la loi des finances 2014 qui ne prévoit aucune élection cette année, malgré les accords du 3 juillet 2013, et la somme de 100 000 euros par jour (weekends et fériés inclus) pour le président Alpha Condé, faisant empocher par ce dernier en une semaine, près du double des salaires annuels cumulés du couple Obama de la maison blanche (Lire 1 et 2) ! Un acte criminel et une haute trahison du peuple de Guinée, un pays qui n’a même pas de laboratoire d’analyse sanguine (Ce qui a retardé la détection du virus et favorisé la propagation de l’épidémie) !

L’opposition guinéenne avait commencé à exiger l’organisation des communales en faisant appel à la communauté internationale d’intervenir pour le respect des accords dont elle a déjà cautionné le viol systématique en septembre 2013 offrant ainsi le parlement au parti minoritaire d’Alpha Condé. Aujourd’hui, on ne parle plus d’élection ni de courant ni d’eau en Guinée. C’est Ebola qui préoccupe tout le monde. Et le pouvoir RPG compte l’exploiter pour justifier la non-organisation des élections communales et communautaires en 2014. A moins que le peuple se lève contre ce régime criminel et machiavélique, ces élections n’auront pas lieu avant la présidentielle 2015 qui pourrait également être renvoyée aux calendes grecques.

Par ailleurs, rappelons que la région cible est bien celle dans laquelle Alpha Condé a fait incendier tout un village et sauvagement massacrer ses habitants (Zogota) dans la nuit du 3 au 4 août 2012 à une (1) heure du matin. Il s’agit également de cette région dans laquelle les milices et forces armées du RPG d’Alpha Condé ont sauvagement massacré plus de 500 personnes en 2013 à Nzérékoré, Lola et Guéckédou. Au moment où tout le monde parle d’Ebola, 4 personnes ont été froidement tuées dans cette même région (à Yomou) par les forces dites de l’ordre d’Alpha Condé et du RPG.

Un rappel important : après les affrontements interethniques opposant les populations forestières aux malinkés militants et sympathisants du RPG dans les années 1990, Alpha Condé aurait déclaré, lors d’une réunion restreinte de membres sélectionnés de son parti, que si lui il devient président en Guinée, on dirait un jour qu’il y avait une ethnie Kpèlè dans ce pays.

Les répressions organisées et les manœuvres donsos tuent, font peur et fuir les populations autochtones de leur région, alors qu’elles sont déjà minoritaires en Guinée. Ebola est en train de décimer des familles entières.

Ceux qui pensent que si Alpha Condé reste encore au pouvoir autant d’années qu’il a déjà fait, certaines tribus guinéennes pourraient disparaitre, n’ont pas forcément tort.

 

GUINEEPRESSE.INFO

 

N.B: l'opposition guinéenne et les députés élus ont une grande part de responsabilité dans le fait que des non-élus regroupés autour de Rabiatou et la direction corrompue du CNT se sont réunis à leur place pour voter des lois et le budget 2014. S'ils s'étaient révoltés contre la convocation du CNT en appelant la population à venir au Palais ce jour pour les empêcher de tenir une telle session illégale ou même en venant seuls (les élus légitimes du peuple), Rabiatou et ses collègues allaient prendre peur et se retirer. Mais, nos soi-disant politiciens, comme à leur habitude, se sont contentés d'observer et attendre qu'Alpha Condé ait besoin de les associer. Et leur premier acte a été de lui présenter des doléances financières pour leurs intérêts personnels, la vraie raison de leur engagement politique au fait !

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.