chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Déclaration de la Fédération UFDG Royaume Uni et Ireland

Date de publication:2014-04-09 22:00:22
  2014-04-09 21:57:47 

L’UFDG  doit exiger la démission et la traduction devant la justice du Ministre  Alassane Condé et non se contenter d’une déclaration de dénonciation.

La récente diversion du ministre guinéen de l’Administration du Territoire en l’occurrence Monsieur Alassane Condé  a choque beaucoup de guinéens et plus particulièrement les militants de l’UFDG. En  effet ,ses déclarations ne sont pas dignes d’un homme d’Etat de son rang et surtout durant cette crise d’épidémie de fièvre Ebola qui continue d’endeuiller cette fragile  population déjà trop éprouvée par les déboires de la dictature de Alpha Conde et son clan qui ne trouvent  mieux a faire que l’instauration d’un climat d’insécurité, de misère et de division sans précédant .

De tueries de masse en assassinat et emprisonnement politiques en passant par l’usage de l’enracinement de l‘ethnocentrisme en mode de gouvernance, de détournement de deniers publiques et nous en passons, ses interventions portent atteinte à la cohésion sociale d’autant quelles stigmatisent une partie du peuple. Cependant nous ne sommes pas surpris car, ce Monsieur a  toujours fait preuve de son manque de civisme marqué d’inconscience politique.
Etant au cœur de l’initiative ‘’Manden Djallon’’qui est une entrave grave à la constitution guinéenne, comment ose t-il traiter l’UFDG de parti communautaire et illégal?
 Peut-il nous expliquer cet Arrêté signé par les autorités guinéennes d’alors (Agrément N° 92/1449/MIS/CAB modifié par l’arrêtée N°A/98/0742/MID)? Comment un Parti illégal peut-il participer aux élections communales de 2005, aux élections présidentielles de 2010 et aux élections législatives de 2013 sans être exclu par la cour Suprême qui statut sur la validité des candidatures? Il faut être un Alassane Conde et compagnie pour avancer des termes aussi infondés qu’immoraux.

Où était Alassane Conde lorsque le président Alpha Condé traitait de non digne tout malinké qui ne  voterait pas pour le RPG? Où était-il lorsque l’autre ministre  de la pêche adepte et prototype de la médiocrité Moussa Tata Vieux tenait des propos ethnocentriques lors de son passage à Labé. Nous garderons d’évoquer le cas d’Ousmane Kaba, Fancinet Toure et consorts.

Eh bien il n’y a pas plus ethno et communautaire que Alpha Conde et son Clan dont Alassane Conde et une pièce maitresse. Jamais les guinéens n’ont été si divisés  qu’ils le sont aujourd’hui. Jamais il n’y a eu autant de massacres et misère en Guinée que sous l’ère du RPG. Alassane Conde  doit revoir sa copie, il doit s’expliquer c’est le moins que nos Responsables puissent exiger. Sur d’autres toits, Alassane Conde ne serait digne d’être même un chef de quartier à plus forte raison ministre. Mais c’est de la Condecratie  où le plus méchant et médiocre est le plus respecté et récompensé.

Nous condamnons avec la dernière  énergie ses insultes  et mieux, nous demandons à la Direction nationale  de l’UFDG d’exiger sa démission et sa traduction devant la justice au nom de l’unité nationale et du respect des Guinéens. Il est temps que l’UFDG arrête  de se limiter à des déclarations  sans réelles intentions de les traduire en actions concrètes sur le terrain. L’UFDG  doit exiger la démission de monsieur Alassane, mieux le traduire en justice.
 
Malgré les arrestations  arbitraires de ses militants dans l’affaire du 19 Juillet, la violation des accords du 03 Juillet sans oublier tous ses militants qui croupissent injustement en prison et
des centaines de vie sacrifiées, il  serait incompréhensible que la Direction de l’UFDG se contente de constats et déclarations sans suite.

Nous sommes la première force politique du pays. Il est temps que la Direction du Parti fasse valoir nos droits.

Monsieur le président de l’UFDG, Responsables du Parti, à toutes les instances, il est temps d’assumer notre position de leader de l’opposition, de nous faire respecter, de protéger nos militants et surtout de répondre avec des actes concrets à ces autorités qui ne cessent de nous narguer jour et nuit sans interruption. Il est grand temps de vous demander « Ai-je fait, bien fais pour mon pays ce que je devrais faire? Suis-je en accord avec la réalité du moment? » . Car l’histoire témoignera de vos actions.

Londres, le 09 Avril 2014

Pour la Fédération UFDG-UK&Ireland,
Le bureau fédéral
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Facebook: Federation United Kingdom - UK and Ireland

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.