chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée Conakry: Beny Steinmetz fait grise mine

Date de publication:2014-04-14 09:31:23

2014-04-14 09:16:34

Un rapport gouvernemental guinéen a  recommandé l’annulation de la concession minière accordée au milliardaire  franco-israélien Beny Steinmetz pour la mine de fer géante de Simandou,  concluant qu’il l’avait obtenue par corruption.

Dans son rapport,  le Comité technique de revue des titres et conventions miniers (gouvernemental) estime que les titres et la convention aujourd’hui détenus par VBG (la société commune entre le groupe de Beny Steinmetz et Vale) ont été obtenus, pour les gisements de Simandou comme pour ceux de Zogota (sud-est), à la suite de pratiques de corruption.

Le groupe BSGR de Beny Steinmetz, qui a fait fortune dans le diamant, a violemment nié ces accusations, s’en prenant au président Alpha Condé qu’il accuse de vouloir récompenser des alliés politiques qui l’auraient aidé à truquer son élection, en leur donnant les droits miniers légalement acquis par BSGR.

Le groupe avait obtenu cette licence d’exploitation en 2008 et investi 170 millions de dollars dans la mine, le plus important gisement mondial de fer non encore exploité. 18 mois plus tard, il avait revendu 51% de ses parts au géant minier brésilien Vale pour 2,5 milliards de dollars, soit 20 fois sa mise initiale.

La Guinée, scandalisée par cette énorme plus-value, a engagé une procédure judiciaire contre le groupe de M. Steinmetz. L’affaire s’est étendue avec des procédures en Suisse et aux Etats-Unis.

D’après le rapport, pour obtenir la concession de Simandou, la société BSGR de Steinmetz a notamment versé, entre 2006 et 2010, par le biais d’intermédiaires, un total de 8 millions de dollars à la veuve de l’ancien président guinéen Lansana Conté, qui a dirigé le pays pendant 24 ans jusqu’à sa mort en 2008.

Source :

http://www.financialafrik.com/2014/04/11/guinee-conakry-beny-steinmetz-fait-grise-mine/

 

--------------------------------------------------------------------- 

En dehors des querelles internes, des mensonges et de l’ethnocentrisme angbansanné du régime actuel, on doit féliciter le gouvernement guinéen s’il va jusqu’au bout dans ce dossier.

Une annulation complète du contrat initial illégal que ce groupe a acheté grâce à une épouse de Lansana Conté puis vendu la moitié 20 fois plus chère que le prix d’achat total est impérative pour la Guinée. Cette pratique dépasse toute limite de l’immoralité. C’est criminel et équivalent à un génocide contre le peuple de Guinée ! Ils ont profité de la maladie (démence) de Lansana Conté pour commettre ce vol du siècle contre la Guinée. Ce contrat doit être annulé dans son intégralité, pas seulement la part actuelle de l'Israélien et laisser les Brésiliens avec l'autre moitié. L'achat a été irrégulier, illégal et criminel. Il faut donc tout annuler !

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.