chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Une Guinée fédérale qu’en pensez-vous

Date de publication:2014-04-15 10:55:39

2014-04-15 10:51:48

Un Etat fédéral (ou fédération) (du latin foedus, l’alliance), est un Etat  habituellement souverain composé de plusieurs entités autonomes dotées de leur  propre gouvernement; où les entités fédérées et l'État fédéral exercent chacun des  compétences séparées.

Généralement certaines compétences sont par nature, plus enclines à être exercées par le pouvoir central (donc par l’état fédéral), exemple : la justice, l’armée la police fédérale etc., d’autres de par nature à portée plus locale, et donc exercées par les entités fédérées.

 Puis qu’on est loin d’être un état unitaire centralisé (c’est-à-dire un Etat ou l’application d’une  loi  identique à tous les citoyens est assurée et garantie par la concentration du pouvoir au seul échelon national, je suggère un Etat décentralisé (la décentralisation est un processus  consistant pour l’Etat  à transférer au profit des collectivités territoriales certaines compétences et les ressources correspondantes). En un mot c’est un processus d’aménagement de l’Etat unitaire qui consiste à transférer des compétences administratives de l’Etat vers des entités (ou collectivités locales).

Un État centralisé n'est possible que lorsqu'il y a une population parfaitement homogène hors, cela n’est pas le cas en Guinée pour le moment.

La question qui se pose maintenant est de savoir s’il faut oui ou non un Etat fédéral en Guinée ?

Pour chaque pays, tout dépend de son histoire, de sa population, de sa situation politique... Pour des pays traversés par des clivages ethnico-politique par exemple, la solution fédérale peut sembler plus avantageuse. Les antagonismes  étant trop marqués en Guinée, ça pourrait être  un moyen de prévenir les violences intercommunautaires avec pour conséquence la guerre civile.

 Le fédéralisme, est la seule solution qui puisse éviter l'oppression d'une catégorie de citoyens par une autre, qui règle le problème d’injustice que connait  notre pays et qui permettra à chaque  guinéen de se sentir chez lui, de pouvoir travailler librement dans et pour  la communauté sans discrimination.

Pour pouvoir assurer ses fonctions, chaque communauté doit bénéficier de ses moyens budgétaires. Cela se fait à la fois par le partage des ressources fiscales de l'État fédéral avec les entités fédérées et par la possibilité pour ces dernières de lever leurs propres impôts et taxes. Il peut par ailleurs être organisé au niveau fédéral une péréquation financière entre entités riches et entités plus démunies; c’est cela aussi la solidarité au sein d’un Etat fédéral.

Donc une Guinée fédérale donnera  cinq entités fédérées: les 4 régions naturelles et la zone de Conakry-Capitale.

Le fédéralisme permet :

D’être plus réceptif aux préférences des citoyens;

De fournir avec plus d’efficience des services publics adaptés à chaque  communauté;

De stimuler la concurrence, l’expérimentation et l’innovation au sein du gouvernement;

D’obliger les décideurs à répondre de leurs choix avec plus de transparence et à être plus près du citoyen...

Dans les faits, cependant, les fédérations sont aussi diverses que les raisons qui expliquent leur formation, il y a des différences appréciables entre les fédérations individualistes libérales et les fédérations multicommunautaires et, outre le fédéralisme, beaucoup d’autres facteurs agissent sur la définition d’une politique économique : voilà pourquoi on trouve, parmi les fédérations, les nations les plus riches mais aussi les plus pauvres du monde.

C’est une situation qu'il faut sans cesse adapter à l'évolution de la société.

Quelle soit linguistique, religieuse ou autres, la question des identités s'est souvent posée de manière dramatique à travers le monde. De la Syrie, au Timor oriental en passant par la région des grands lacs, nombres d'Etats se sont trouvés déstabilisés à partir du moment où des cultures ou des groupes majoritaires ou dominants ont cherché de manière consciente ou non de s'affirmer dans la négation ou l'assujettissement d'autres identités.

Ainsi le constat général est le recours à la décentralisation qui est censée exister dans tout Etat démocratique quelle que soit sa forme en vue de permettre la participation des groupes identitaires à la gestion des affaires publiques.

Mistaoul Barry  from Norway

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.