chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Oussou Fofana sur l’échec de l’UFDG aux dernières joutes électorales : c’est la faute à…Bah Oury !

Date de publication:2014-04-16 12:19:15

2014-04-16 12:15:08

« Les  errements politiques de Cellou sont connus, tristement subis,   douloureusement vécus par ceux qui sont enfermés sans espoir dans les prisons  du régime ou qui portent dans leurs chairs les séquelles et stigmates  indélébiles des violences militaro-policières du pouvoir  « démocratique » d'Alpha Condé.

 Ce que l’on savait moins, c’est qu’il est encouragé dans sa politique de perdition par une espèce de noyau dur de rentiers de l’UFDG qui ont tous en commun d’être des Coco-lala de la politique guinéenne. Malgré les flagrantes insuffisances et les mensonges kilométriques d’Alpha Condé, cette équipe s’est montrée incapable de faire fléchir le cours politique imposé et rythmé par l’ethno-pouvoir du RPG, et continue de subir les quatre volontés d’Alpha.

C’est une réalité que personne ne peut nier. Pas plus que le fait connu de tous que si Cellou a montré une vraie capacité à perdre, il n’a plus face à Alpha, qu’une possibilité restante : faire gagner le RPG aux élections de 2015 et donc faire perdre aux guinéens exténués toute possibilité de changement démocratique proche.

Car Cellou est foncièrement incapable de regarder dans le rétroviseur et adapter son chemin.

Comme tout prédateur, la galaxie Angbansanlé ne partage pas. En face, un groupe qui menace » de saisir les autorités judiciaires… ». Une comédie qu’il faut savoir arrêter car cela ne fait plus rire personne et souffrir beaucoup. Devant une sortie injurieuse, une de plus et certainement pas la dernière d’Alhassane Condé, le « Himmler » du Pr. Condé

En fait, ce qui intéresse Fodé Oussou et Cie, c’est de trouver un bouc émissaire à la mal-gouvernance de l’UFDG, pour le cas d’espèce, Bah Oury, comme le pouvoir a trouvé le sien en plusieurs personnes, les ex-PM.

Si Bah Oury avait été PM, l'UFDG-Cellou et le RPG auraient aujourd'hui le même adversaire! 

Du moins officiellement. Car officieusement, c'est déjà le cas. Même absent de Guinée, M. Bah est et demeure mordicus le responsable de tous leurs errements.

Au moins Oussou et ses amis devraient donc payer des droits d’auteur mérités à alpha Condé. Pour cette fois, avant leur fusion prochaine prévisible à ce rythme avec le RPG. Ne vous inquiétez pas, ils trouveront une raison. On comprend la pauvreté de leurs cogitations.

Cela s’explique simplement. Pour un patron directement parachuté à la tête d’une organisation sans avoir jamais pris de carte de membre de ce parti et donc sans avoir milité un seul jour, la vraie erreur aura été de le permettre.

  Un extrait de l’interview de FOF :

 « Sur les erreurs du parti constatées lors des élections présidentielles de 2010, Fodé Oussou a accusé Bah Oury d'être à la base des 90 pour cent des causes de l'échec. "Bah Oury est le vice-président chargé des relations extérieures et de la communication. Le maillon faible de l'UFDG est la communication. Bah Oury est le patron de la communication et il a été incapable de mettre en place une seule cellule de communication", a fait remarquer l'ancien directeur de campagne de l'alliance "Cellou Dalein Président".

  Également, c'est ce vice-président chargé des relations extérieures et de la communication qui aurait signé l'engagement- "sans en avoir le mandat"- de l'acceptation de l'UFDG de se faire représenter à Siguiri et Kouroussa où leurs militants avaient été chassés. Pour Fodé Oussou Fofana "Bah Oury ne voulait même pas qu'on gagne les élections présidentielles de 2010"…

 Revenant sur l'origine de la frustration de Bah Oury, Fodé Oussou Fofana a expliqué que les statuts de son parti ne connaissent qu'un seul président et quatre vices présidents, sans préséances entre ces derniers. "Bah Oury est revenu de Paris, il a trouvé que je présidais les réunions. Il a voulu prendre la place et je lui ai dit que je ne peux pas me lever pour lui céder la place…", a rapporté l'ancien directeur de campagne de Cellou Dalein Diallo ». A lire en entier sur le lien ci-dessous sur : Guineenews

  Donc la politique d'imprévoyance suivie de reculades constantes de Cellou sur tous les accords avec les pouvoirs successifs du Général Konaté et Alpha Condé n'aurait rien à voir avec ses échecs, régulièrement prévus par tous ceux qui suivent les péripéties du champ politique guinéen.

De telles fadaises ne peuvent être dites sans honte que par Cellou et son staff. Le peu de crédit qui restait à Oussou s'envole comme de la fumée avec de telles déclarations.

Mais comme ils ne peuvent obliger personne à glisser son bulletion pour eux dans l'urne, qu'ils continuent à se discréditer à cette allure.

C'est vraiment lamentable.

Thierno A DIALLO
http://guineenews.org/2014/04/dr-fode-oussou-fofana-nous-allons-poursuivre-le-ministre-alassane-conde/


Commentaires


2014-04-16 12:15:08

« Les  errements politiques de Cellou sont connus, tristement subis,   douloureusement vécus par ceux qui sont enfermés sans espoir dans les prisons  du régime ou qui portent dans leurs chairs les séquelles et stigmates  indélébiles des violences militaro-policières du pouvoir  « démocratique » d'Alpha Condé.

 Ce que l’on savait moins, c’est qu’il est encouragé dans sa politique de perdition par une espèce de noyau dur de rentiers de l’UFDG qui ont tous en commun d’être des Coco-lala de la politique guinéenne. Malgré les flagrantes insuffisances et les mensonges kilométriques d’Alpha Condé, cette équipe s’est montrée incapable de faire fléchir le cours politique imposé et rythmé par l’ethno-pouvoir du RPG, et continue de subir les quatre volontés d’Alpha.

C’est une réalité que personne ne peut nier. Pas plus que le fait connu de tous que si Cellou a montré une vraie capacité à perdre, il n’a plus face à Alpha, qu’une possibilité restante : faire gagner le RPG aux élections de 2015 et donc faire perdre aux guinéens exténués toute possibilité de changement démocratique proche.

Car Cellou est foncièrement incapable de regarder dans le rétroviseur et adapter son chemin.

Comme tout prédateur, la galaxie Angbansanlé ne partage pas. En face, un groupe qui menace » de saisir les autorités judiciaires… ». Une comédie qu’il faut savoir arrêter car cela ne fait plus rire personne et souffrir beaucoup. Devant une sortie injurieuse, une de plus et certainement pas la dernière d’Alhassane Condé, le « Himmler » du Pr. Condé

En fait, ce qui intéresse Fodé Oussou et Cie, c’est de trouver un bouc émissaire à la mal-gouvernance de l’UFDG, pour le cas d’espèce, Bah Oury, comme le pouvoir a trouvé le sien en plusieurs personnes, les ex-PM.

Si Bah Oury avait été PM, l'UFDG-Cellou et le RPG auraient aujourd'hui le même adversaire! 

Du moins officiellement. Car officieusement, c'est déjà le cas. Même absent de Guinée, M. Bah est et demeure mordicus le responsable de tous leurs errements.

Au moins Oussou et ses amis devraient donc payer des droits d’auteur mérités à alpha Condé. Pour cette fois, avant leur fusion prochaine prévisible à ce rythme avec le RPG. Ne vous inquiétez pas, ils trouveront une raison. On comprend la pauvreté de leurs cogitations.

Cela s’explique simplement. Pour un patron directement parachuté à la tête d’une organisation sans avoir jamais pris de carte de membre de ce parti et donc sans avoir milité un seul jour, la vraie erreur aura été de le permettre.

  Un extrait de l’interview de FOF :

 « Sur les erreurs du parti constatées lors des élections présidentielles de 2010, Fodé Oussou a accusé Bah Oury d'être à la base des 90 pour cent des causes de l'échec. "Bah Oury est le vice-président chargé des relations extérieures et de la communication. Le maillon faible de l'UFDG est la communication. Bah Oury est le patron de la communication et il a été incapable de mettre en place une seule cellule de communication", a fait remarquer l'ancien directeur de campagne de l'alliance "Cellou Dalein Président".

  Également, c'est ce vice-président chargé des relations extérieures et de la communication qui aurait signé l'engagement- "sans en avoir le mandat"- de l'acceptation de l'UFDG de se faire représenter à Siguiri et Kouroussa où leurs militants avaient été chassés. Pour Fodé Oussou Fofana "Bah Oury ne voulait même pas qu'on gagne les élections présidentielles de 2010"…

 Revenant sur l'origine de la frustration de Bah Oury, Fodé Oussou Fofana a expliqué que les statuts de son parti ne connaissent qu'un seul président et quatre vices présidents, sans préséances entre ces derniers. "Bah Oury est revenu de Paris, il a trouvé que je présidais les réunions. Il a voulu prendre la place et je lui ai dit que je ne peux pas me lever pour lui céder la place…", a rapporté l'ancien directeur de campagne de Cellou Dalein Diallo ». A lire en entier sur le lien ci-dessous sur : Guineenews

  Donc la politique d'imprévoyance suivie de reculades constantes de Cellou sur tous les accords avec les pouvoirs successifs du Général Konaté et Alpha Condé n'aurait rien à voir avec ses échecs, régulièrement prévus par tous ceux qui suivent les péripéties du champ politique guinéen.

De telles fadaises ne peuvent être dites sans honte que par Cellou et son staff. Le peu de crédit qui restait à Oussou s'envole comme de la fumée avec de telles déclarations.

Mais comme ils ne peuvent obliger personne à glisser son bulletion pour eux dans l'urne, qu'ils continuent à se discréditer à cette allure.

C'est vraiment lamentable.

Thierno A DIALLO
http://guineenews.org/2014/04/dr-fode-oussou-fofana-nous-allons-poursuivre-le-ministre-alassane-conde/

2014-04-16 12:19:15 sampil

2014-04-16 12:15:08

« Les  errements politiques de Cellou sont connus, tristement subis,   douloureusement vécus par ceux qui sont enfermés sans espoir dans les prisons  du régime ou qui portent dans leurs chairs les séquelles et stigmates  indélébiles des violences militaro-policières du pouvoir  « démocratique » d'Alpha Condé.

 Ce que l’on savait moins, c’est qu’il est encouragé dans sa politique de perdition par une espèce de noyau dur de rentiers de l’UFDG qui ont tous en commun d’être des Coco-lala de la politique guinéenne. Malgré les flagrantes insuffisances et les mensonges kilométriques d’Alpha Condé, cette équipe s’est montrée incapable de faire fléchir le cours politique imposé et rythmé par l’ethno-pouvoir du RPG, et continue de subir les quatre volontés d’Alpha.

C’est une réalité que personne ne peut nier. Pas plus que le fait connu de tous que si Cellou a montré une vraie capacité à perdre, il n’a plus face à Alpha, qu’une possibilité restante : faire gagner le RPG aux élections de 2015 et donc faire perdre aux guinéens exténués toute possibilité de changement démocratique proche.

Car Cellou est foncièrement incapable de regarder dans le rétroviseur et adapter son chemin.

Comme tout prédateur, la galaxie Angbansanlé ne partage pas. En face, un groupe qui menace » de saisir les autorités judiciaires… ». Une comédie qu’il faut savoir arrêter car cela ne fait plus rire personne et souffrir beaucoup. Devant une sortie injurieuse, une de plus et certainement pas la dernière d’Alhassane Condé, le « Himmler » du Pr. Condé

En fait, ce qui intéresse Fodé Oussou et Cie, c’est de trouver un bouc émissaire à la mal-gouvernance de l’UFDG, pour le cas d’espèce, Bah Oury, comme le pouvoir a trouvé le sien en plusieurs personnes, les ex-PM.

Si Bah Oury avait été PM, l'UFDG-Cellou et le RPG auraient aujourd'hui le même adversaire! 

Du moins officiellement. Car officieusement, c'est déjà le cas. Même absent de Guinée, M. Bah est et demeure mordicus le responsable de tous leurs errements.

Au moins Oussou et ses amis devraient donc payer des droits d’auteur mérités à alpha Condé. Pour cette fois, avant leur fusion prochaine prévisible à ce rythme avec le RPG. Ne vous inquiétez pas, ils trouveront une raison. On comprend la pauvreté de leurs cogitations.

Cela s’explique simplement. Pour un patron directement parachuté à la tête d’une organisation sans avoir jamais pris de carte de membre de ce parti et donc sans avoir milité un seul jour, la vraie erreur aura été de le permettre.

  Un extrait de l’interview de FOF :

 « Sur les erreurs du parti constatées lors des élections présidentielles de 2010, Fodé Oussou a accusé Bah Oury d'être à la base des 90 pour cent des causes de l'échec. "Bah Oury est le vice-président chargé des relations extérieures et de la communication. Le maillon faible de l'UFDG est la communication. Bah Oury est le patron de la communication et il a été incapable de mettre en place une seule cellule de communication", a fait remarquer l'ancien directeur de campagne de l'alliance "Cellou Dalein Président".

  Également, c'est ce vice-président chargé des relations extérieures et de la communication qui aurait signé l'engagement- "sans en avoir le mandat"- de l'acceptation de l'UFDG de se faire représenter à Siguiri et Kouroussa où leurs militants avaient été chassés. Pour Fodé Oussou Fofana "Bah Oury ne voulait même pas qu'on gagne les élections présidentielles de 2010"…

 Revenant sur l'origine de la frustration de Bah Oury, Fodé Oussou Fofana a expliqué que les statuts de son parti ne connaissent qu'un seul président et quatre vices présidents, sans préséances entre ces derniers. "Bah Oury est revenu de Paris, il a trouvé que je présidais les réunions. Il a voulu prendre la place et je lui ai dit que je ne peux pas me lever pour lui céder la place…", a rapporté l'ancien directeur de campagne de Cellou Dalein Diallo ». A lire en entier sur le lien ci-dessous sur : Guineenews

  Donc la politique d'imprévoyance suivie de reculades constantes de Cellou sur tous les accords avec les pouvoirs successifs du Général Konaté et Alpha Condé n'aurait rien à voir avec ses échecs, régulièrement prévus par tous ceux qui suivent les péripéties du champ politique guinéen.

De telles fadaises ne peuvent être dites sans honte que par Cellou et son staff. Le peu de crédit qui restait à Oussou s'envole comme de la fumée avec de telles déclarations.

Mais comme ils ne peuvent obliger personne à glisser son bulletion pour eux dans l'urne, qu'ils continuent à se discréditer à cette allure.

C'est vraiment lamentable.

Thierno A DIALLO
http://guineenews.org/2014/04/dr-fode-oussou-fofana-nous-allons-poursuivre-le-ministre-alassane-conde/

2014-04-16 12:19:15 Atika.

2014-04-16 12:15:08

« Les  errements politiques de Cellou sont connus, tristement subis,   douloureusement vécus par ceux qui sont enfermés sans espoir dans les prisons  du régime ou qui portent dans leurs chairs les séquelles et stigmates  indélébiles des violences militaro-policières du pouvoir  « démocratique » d'Alpha Condé.

 Ce que l’on savait moins, c’est qu’il est encouragé dans sa politique de perdition par une espèce de noyau dur de rentiers de l’UFDG qui ont tous en commun d’être des Coco-lala de la politique guinéenne. Malgré les flagrantes insuffisances et les mensonges kilométriques d’Alpha Condé, cette équipe s’est montrée incapable de faire fléchir le cours politique imposé et rythmé par l’ethno-pouvoir du RPG, et continue de subir les quatre volontés d’Alpha.

C’est une réalité que personne ne peut nier. Pas plus que le fait connu de tous que si Cellou a montré une vraie capacité à perdre, il n’a plus face à Alpha, qu’une possibilité restante : faire gagner le RPG aux élections de 2015 et donc faire perdre aux guinéens exténués toute possibilité de changement démocratique proche.

Car Cellou est foncièrement incapable de regarder dans le rétroviseur et adapter son chemin.

Comme tout prédateur, la galaxie Angbansanlé ne partage pas. En face, un groupe qui menace » de saisir les autorités judiciaires… ». Une comédie qu’il faut savoir arrêter car cela ne fait plus rire personne et souffrir beaucoup. Devant une sortie injurieuse, une de plus et certainement pas la dernière d’Alhassane Condé, le « Himmler » du Pr. Condé

En fait, ce qui intéresse Fodé Oussou et Cie, c’est de trouver un bouc émissaire à la mal-gouvernance de l’UFDG, pour le cas d’espèce, Bah Oury, comme le pouvoir a trouvé le sien en plusieurs personnes, les ex-PM.

Si Bah Oury avait été PM, l'UFDG-Cellou et le RPG auraient aujourd'hui le même adversaire! 

Du moins officiellement. Car officieusement, c'est déjà le cas. Même absent de Guinée, M. Bah est et demeure mordicus le responsable de tous leurs errements.

Au moins Oussou et ses amis devraient donc payer des droits d’auteur mérités à alpha Condé. Pour cette fois, avant leur fusion prochaine prévisible à ce rythme avec le RPG. Ne vous inquiétez pas, ils trouveront une raison. On comprend la pauvreté de leurs cogitations.

Cela s’explique simplement. Pour un patron directement parachuté à la tête d’une organisation sans avoir jamais pris de carte de membre de ce parti et donc sans avoir milité un seul jour, la vraie erreur aura été de le permettre.

  Un extrait de l’interview de FOF :

 « Sur les erreurs du parti constatées lors des élections présidentielles de 2010, Fodé Oussou a accusé Bah Oury d'être à la base des 90 pour cent des causes de l'échec. "Bah Oury est le vice-président chargé des relations extérieures et de la communication. Le maillon faible de l'UFDG est la communication. Bah Oury est le patron de la communication et il a été incapable de mettre en place une seule cellule de communication", a fait remarquer l'ancien directeur de campagne de l'alliance "Cellou Dalein Président".

  Également, c'est ce vice-président chargé des relations extérieures et de la communication qui aurait signé l'engagement- "sans en avoir le mandat"- de l'acceptation de l'UFDG de se faire représenter à Siguiri et Kouroussa où leurs militants avaient été chassés. Pour Fodé Oussou Fofana "Bah Oury ne voulait même pas qu'on gagne les élections présidentielles de 2010"…

 Revenant sur l'origine de la frustration de Bah Oury, Fodé Oussou Fofana a expliqué que les statuts de son parti ne connaissent qu'un seul président et quatre vices présidents, sans préséances entre ces derniers. "Bah Oury est revenu de Paris, il a trouvé que je présidais les réunions. Il a voulu prendre la place et je lui ai dit que je ne peux pas me lever pour lui céder la place…", a rapporté l'ancien directeur de campagne de Cellou Dalein Diallo ». A lire en entier sur le lien ci-dessous sur : Guineenews

  Donc la politique d'imprévoyance suivie de reculades constantes de Cellou sur tous les accords avec les pouvoirs successifs du Général Konaté et Alpha Condé n'aurait rien à voir avec ses échecs, régulièrement prévus par tous ceux qui suivent les péripéties du champ politique guinéen.

De telles fadaises ne peuvent être dites sans honte que par Cellou et son staff. Le peu de crédit qui restait à Oussou s'envole comme de la fumée avec de telles déclarations.

Mais comme ils ne peuvent obliger personne à glisser son bulletion pour eux dans l'urne, qu'ils continuent à se discréditer à cette allure.

C'est vraiment lamentable.

Thierno A DIALLO
http://guineenews.org/2014/04/dr-fode-oussou-fofana-nous-allons-poursuivre-le-ministre-alassane-conde/

2014-04-16 12:19:15 Ahmadou Balde

2014-04-16 12:15:08

« Les  errements politiques de Cellou sont connus, tristement subis,   douloureusement vécus par ceux qui sont enfermés sans espoir dans les prisons  du régime ou qui portent dans leurs chairs les séquelles et stigmates  indélébiles des violences militaro-policières du pouvoir  « démocratique » d'Alpha Condé.

 Ce que l’on savait moins, c’est qu’il est encouragé dans sa politique de perdition par une espèce de noyau dur de rentiers de l’UFDG qui ont tous en commun d’être des Coco-lala de la politique guinéenne. Malgré les flagrantes insuffisances et les mensonges kilométriques d’Alpha Condé, cette équipe s’est montrée incapable de faire fléchir le cours politique imposé et rythmé par l’ethno-pouvoir du RPG, et continue de subir les quatre volontés d’Alpha.

C’est une réalité que personne ne peut nier. Pas plus que le fait connu de tous que si Cellou a montré une vraie capacité à perdre, il n’a plus face à Alpha, qu’une possibilité restante : faire gagner le RPG aux élections de 2015 et donc faire perdre aux guinéens exténués toute possibilité de changement démocratique proche.

Car Cellou est foncièrement incapable de regarder dans le rétroviseur et adapter son chemin.

Comme tout prédateur, la galaxie Angbansanlé ne partage pas. En face, un groupe qui menace » de saisir les autorités judiciaires… ». Une comédie qu’il faut savoir arrêter car cela ne fait plus rire personne et souffrir beaucoup. Devant une sortie injurieuse, une de plus et certainement pas la dernière d’Alhassane Condé, le « Himmler » du Pr. Condé

En fait, ce qui intéresse Fodé Oussou et Cie, c’est de trouver un bouc émissaire à la mal-gouvernance de l’UFDG, pour le cas d’espèce, Bah Oury, comme le pouvoir a trouvé le sien en plusieurs personnes, les ex-PM.

Si Bah Oury avait été PM, l'UFDG-Cellou et le RPG auraient aujourd'hui le même adversaire! 

Du moins officiellement. Car officieusement, c'est déjà le cas. Même absent de Guinée, M. Bah est et demeure mordicus le responsable de tous leurs errements.

Au moins Oussou et ses amis devraient donc payer des droits d’auteur mérités à alpha Condé. Pour cette fois, avant leur fusion prochaine prévisible à ce rythme avec le RPG. Ne vous inquiétez pas, ils trouveront une raison. On comprend la pauvreté de leurs cogitations.

Cela s’explique simplement. Pour un patron directement parachuté à la tête d’une organisation sans avoir jamais pris de carte de membre de ce parti et donc sans avoir milité un seul jour, la vraie erreur aura été de le permettre.

  Un extrait de l’interview de FOF :

 « Sur les erreurs du parti constatées lors des élections présidentielles de 2010, Fodé Oussou a accusé Bah Oury d'être à la base des 90 pour cent des causes de l'échec. "Bah Oury est le vice-président chargé des relations extérieures et de la communication. Le maillon faible de l'UFDG est la communication. Bah Oury est le patron de la communication et il a été incapable de mettre en place une seule cellule de communication", a fait remarquer l'ancien directeur de campagne de l'alliance "Cellou Dalein Président".

  Également, c'est ce vice-président chargé des relations extérieures et de la communication qui aurait signé l'engagement- "sans en avoir le mandat"- de l'acceptation de l'UFDG de se faire représenter à Siguiri et Kouroussa où leurs militants avaient été chassés. Pour Fodé Oussou Fofana "Bah Oury ne voulait même pas qu'on gagne les élections présidentielles de 2010"…

 Revenant sur l'origine de la frustration de Bah Oury, Fodé Oussou Fofana a expliqué que les statuts de son parti ne connaissent qu'un seul président et quatre vices présidents, sans préséances entre ces derniers. "Bah Oury est revenu de Paris, il a trouvé que je présidais les réunions. Il a voulu prendre la place et je lui ai dit que je ne peux pas me lever pour lui céder la place…", a rapporté l'ancien directeur de campagne de Cellou Dalein Diallo ». A lire en entier sur le lien ci-dessous sur : Guineenews

  Donc la politique d'imprévoyance suivie de reculades constantes de Cellou sur tous les accords avec les pouvoirs successifs du Général Konaté et Alpha Condé n'aurait rien à voir avec ses échecs, régulièrement prévus par tous ceux qui suivent les péripéties du champ politique guinéen.

De telles fadaises ne peuvent être dites sans honte que par Cellou et son staff. Le peu de crédit qui restait à Oussou s'envole comme de la fumée avec de telles déclarations.

Mais comme ils ne peuvent obliger personne à glisser son bulletion pour eux dans l'urne, qu'ils continuent à se discréditer à cette allure.

C'est vraiment lamentable.

Thierno A DIALLO
http://guineenews.org/2014/04/dr-fode-oussou-fofana-nous-allons-poursuivre-le-ministre-alassane-conde/

2014-04-16 12:19:15 mamadou lamarana
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.