chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Réunion privée pour mettre en place une sous-section UFDG (93, 95, 77) en Île-de-France

Date de publication:2014-04-21 19:17:21
  2014-04-21 19:15:47

Ce Diamanche 20  Avril 2014, du côté de la mairie de Pré-Saint-Gervais dans le département du 93  (Seine-Saint-Denis) en Île-de-France, les organisateurs de cette réunion, menée  par le comité de soutien de Cellou Dalein DIALLO  et certains membres sortants  de la fédération UFDG de France, ont précisé à la Police française que cette  réunion était privée et organisée pour des amis à eux et non politique et  ouvert au publique. 

Le ton est monté, quand un certain monsieur BALDE, chef d'entreprise franco-guinéen, la cinquantaine, a demandé la parole. Se voyant refuser systématiquement la parole par les organisateurs, notamment Bano SOW du comité de soutien de Cellou Dalein DIALLO, qui lui répondra qu'on était là pour le vote et non un débat ou une discussion, le sieur BALDE dans son insistance s'est vu surpris par de ''farfelus'' dira-t-il comme Malal DIALLO pour tenter de le bouter hors de la salle. C'est alors qu'est intervenu monsieur BAH Souleymane (Général), avec ses amis pour le défendre. Des militants ont alors commencé à jeter des bouteilles d'eau vers le présidium. La débandade fut que les uns et les autres on fait balancer et renverser certaines tables dont la table d'honneur. Monsieur BALDE sauvé par ''Général'' et ses amis, s'en est sorti avec son costume déchiré jusqu'aux épaules. 

Avec l'arrivée des membres de la Fédération UFDG - France, saisit par rapport à l'incident entre militants de l'UFDG, qui ont fort hélas trouvés la Police Nationale Française sur place, ont demandé des explications sur ce qui c'était passé. Ils ont demandé au Commandant de la Police d'inviter à s'expliquer, ceux qui ont organisés cette rencontre sous les couleurs de l'UFDG. Le Commandant de Police le fit, et la surprise fut que la réponse de Monsieur Hafiziou ex-trésorier de la fédération UFDG de France et Mr. DIALLO Abdoul du comité de soutien de Cellou Dalein DIALLO et conseiller régional, membre du PS, ont affirmé que la réunion était ''Privée'' et que seuls leurs amis y étaient invités. 

Alors le Commandant de Police l'a reprit haut et fort pour tout le monde et leur a demandé de choisir leurs amis avant de refermer la porte à clé et faire descendre les rideaux de la porte. Personne ne rentrait plus, ni ne sortait, jusqu'à la fin de leur réunion. 

Interrogé, Mr. BALDE, la principale victime nous dira juste ''Etre déçu et choqué en tant que guinéen''. Les autres militants qui ont été refusé d'accès à la salle diront la même chose. 

Les membres de la Fédération UFDG - France ont prit acte de ce qui s'est passé, notamment, le refus de dialogue et de débat pendant la réunion, la violence faite sur de militants mais aussi de la déclaration des organisateurs  sur le caractère ''Privé'' de cette rencontre. 

La Fédération UFDG - France à promit de statuer sur l’événement et de communiquer après concertation sur son point de vue de la situation.

Mohamed Lamine KEITA

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.