chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Immigration clandestine en Angola : plusieurs étrangers interceptés, dont 96 Guinéens!

Date de publication:2014-04-23 14:59:12
  2014-04-23 14:58:08

Plus de 140 immigrés ouest-africains  ont été arrêtés hier à Luanda, alors qu’ils essayaient d’entrer clandestinement  dans la capitale angolaise par deux pirogues via le Congo Kinshasa.

La municipalité de Cacuaco est une des plus utilisées pour le débarquement des clandestins.

Des citoyens étrangers risquent leur vie pour rentrer clandestinement en Angola. Les clandestins empruntent des petites pirogues à bord desquelles ils arrivent sur les côtes angolaises, après plusieurs jours sur la haute mer, assoiffés et affamés à la recherche de meilleures opportunités de travail.

Les immigrés clandestins, qui ont quitté samedi dernier le port de Mwanda, en République démocratique du Congo (RDC) ont vu leur rêve échouer, d’aucuns ayant payé la somme de 1.000 dollars et d’autres plus, après des années d’économies. Les clandestins affirment avoir des contacts avec des parents et connaissances vivant à Luanda, qui leur promettent tout le bonheur.

Parmi les clandestins illégaux il y avait deux femmes, dont une fille de 12 ans. Interrogé par la presse angolaise, Boubacar Diakité clandestin de nationalité Bissau guinéen dit avoir été soutenu par un ami qui vit déjà en Angola et a indiqué que chacun de ceux qui ont voyagé à bord des deux pirogues a payé 500 $ pour le voyage.

Le directeur national de Migration et Etrangers ( SME) José Paulino da Silva a signalé que parmi les clandestins qui tentaient de rentrer illégalement a Luanda il y a un Soudanais , 96 Guinéens, 11 Sénégalais, 2 Ivoiriens , 5 Congolais de Brazzaville, 21 Maliens, 10 dix Mauritaniens, 1 Tchadien, 2 Gambiens et 18 Burkinabés.

En attendant leur rapatriement, tous ses clandestins sont gardés au centre de détention des étrangers illégaux à Luanda Km 30 viana. Le directeur de l'Office des migrations et des étrangers a souligné qu’ils vont mener des démarches, en coordination avec le ministère des Affaires étrangères, les ambassades et consulats du pays d'origine des étrangers en situation irrégulière de travailler avec eux au rapatriement pour le plus vite possible.

Actuellement en Angola depuis janvier les étrangers dont les Guinéens sont criminalisés, assassinés par des bandits, d’autres arrêtés, rançonnés ou emprisonnés pour séjour illégal par la police.

Aujourd’hui si notre pays était bien gouverné, les Guinéens n’auraient rien à envier aux Angolais.



Diallo Mamadou Lamine

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.