chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée: menteurs pathologiques et sociopathes manipulateurs

Date de publication:2014-04-28 10:53:16
  2014-04-28 10:51:55

Le  mensonge institutionnalisé est devenu un creuset dans lequel beaucoup de nos  compatriotes se complaisent. Des termes existent, qui décrivent assez bien  certaines de nos personnalités, « il ment comme il respire »étant la plus appropriée pour un bon paquet de nos Excellences, aspirants Excellences, Honorables et autres Docteurs et Professeurs. En Guinée, vous avez le très large choix.

Prenez le simple cas de ceux de nos compatriotes titulaires d’un doctorat,  vrai (quelques-uns) et faux pour le reste. Comme dans tous les pays francophones, posséder un doctorat est reconnu, se donner le titre de « Docteur » implique obligatoirement, en dehors des médecins, de faire suivre le titre de la spécialité. Par exemple Docteur en Economie.

Mais cela ne donne pas le droit de se faire appeler « Docteur » tout court, titre réservé aux médecins. Tout le monde le sait en Guinée, et pratiquement tout le monde ment par omission et joue de la confusion par intérêt. Sinon le professeur des lycées et collèges aurait bien le droit d’écrire simplement « Professeur » sans autre forme de procès.

Mais la maladie des titres sévit depuis notre indépendance, inversement proportionnelle au niveau de compétences. Elle est  devenue une épidémie autant sinon plus contagieuse que le virus Ebola chez nos intellectuels ou supposés tels.

L’expression « Mentir comme un arracheur de dents » prend tout son sens lorsque l’on a affaire à un menteur pathologique. Comme notre excellence Alpha Condé, Président de la République, Commandant en chef des forces armées, Ministre de la défense, Président du parti  RPG, Premier magistrat de la république… Et une brochette d’autres titres.

Nous vous invitons à bien lire le texte ci-dessous, travail de nos collègues psychiatres.

[..]Cette personne n’est peut-être pas complètement ancrée dans la réalité, croyant les mensonges qu’elle raconte, souvent dans un effort pour pallier une faible estime de soi. Contrairement au fait de raconter quelques bobards ici et là, ou de légèrement exagérer la vérité de temps en temps, le menteur pathologique ment littéralement sur tous les aspects de sa vie.... Le menteur pathologique pense que toute part de communication a un sens stratégique positionné pour son bénéfice. Lorsqu’une personne vous ment en permanence, ce n’est pas seulement frustrant, mais c’est aussi irrespectueux. Alors, comment déterminez-vous si vous avez affaire à quelqu’un pouvant lâcher quelques bobards à l’occasion ou à un véritable menteur pathologique ? Quelques indices et étapes peuvent vous aider à tirer une conclusion sensée.

Un menteur pathologique.

Fondamentalement, un menteur pathologique est quelqu’un qui dit des mensonges de manière habituelle, chronique et compulsive. C’est simplement devenu une façon de vivre pour cette personne que d’inventer des choses pour un tas de raisons, et la vérité lui est si inconfortable que tisser de gros mensonges semble approprié pour elle. Ce genre de mensonges tend à se développer de bonne heure chez un individu, souvent comme une réponse à une situation scolaire et/ou une situation familiale difficile où il est plus facile à l’enfant de mentir pour s’échapper de cette réalité compliquée. C’est une mauvaise habitude, pas un trait de caractère : c’est la différence entre un menteur pathologique et un sociopathe qui, lui, cherche à manipuler.

...Fabriquer un mensonge dans le but d’attirer l’attention.

 L’objectif principal des menteurs pathologiques est d’obtenir une notoriété positive. Pour contrer le fait de s’ennuyer ou d’avoir une faible estime de soi, le but du menteur pathologique est de paraître mieux que tout le monde afin que les gens prêtent attention à lui et admirent ses actions.

 Insécurité.

Une faible estime de soi est l’une des raisons majeures pour lesquelles des gens deviennent des menteurs pathologiques. Qu’ils le reconnaissent ou non, les menteurs pathologiques pensent qu’ils ou elles ne sont pas suffisamment importants et doivent donc inventer des réalisations ou évènements pour se positionner comme quelqu’un de valeur.

Cherchez si la personne souffre d’une addiction ou d’habitudes secrètes

Potentiellement dangereuses. Le mensonge pathologique peut survenir en tandem avec la volonté de cacher un problème.  « Mythomane », « menteur compulsif », « menteur invétéré » ou « menteur chronique » sont les autres noms utilisés pour un menteur pathologique.

Un individu qui a l’habitude de mentir perdra généralement la capacité à différencier les mensonges de la réalité.

Il ou elle prendra les mensonges pour la réalité, ce qui rend le fait de confronter un menteur pathologique à ses mensonges presque impossible..[..]  (1)

Nous avons donc un « président démocratiquement élu », qui clame tous les jours « défendre la démocratie et le Droit », avec un Ministre aux droits de l’homme (interdit de rire, c’est trop grave, avec 60 assassinés depuis 2010).

Le monsieur serait un « Professeur d’université » en France. Mais en l’écoutant s’exprimer, on se demande bien quel est le jury qui lui a décerné un tel titre.

Compilation, réactualisation : Thierno A DIALLO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.