chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée : le pays dont le Président s’octroie 100 000 euros par jour !

Date de publication:2014-04-28 14:29:39

2014-04-28 14:16:30

Chaque régime guinéen prétend travailler pour le peuple et se fixe le développement du pays comme principal objectif. Le PDG de Sékou Touré a travaillé 26 ans, avec toutes les richesses agricoles, commerciales et minières à son bon vouloir. Avec Lansana Conté, le CMRN et le  PUP ont travaillé le pays pendant 24 ans. Après la transition CNDD, le RPG a fait 3 ans de travail et de vente de mines et autres contrats d’exploitation du patrimoine guinéen. Alpha Condé, qui aimait parler, aux pauvres Guinéens, de son ami milliardaire George Sorro, avait promis, en trois mois d’exercice du pouvoir, un ordinateur portable à chaque bachelier guinéen, le sac de riz à 25 000 FG, la santé pour tous, la réalisation de l’équivalent du développement de cinquante ans en 5 ans  (le mandat présidentiel) etc.

Après et avec tous ces grands "patriotes" et "travailleurs" historiques et actuels du pays, quelle est la situation de notre Guinée aujourd’hui ?

Aujourd'hui

La Guinée, c’est le pays riche aux hommes pauvres à l’extrême, c’est le pays où les plus médiocres ont les meilleures chances d’accéder à des responsabilités d’Etat.

La Guinée, c’est le pays où après le baccalauréat, un jeune qui fait le « Coxeur » à la gare voiture (chercher des passagers pour des taxis et monter les bagages) a plus de chance d’assurer sa vie que ses camarades qui s’inscrivent à l’Université.

La Guinée, c’est le pays où les derniers et déserteurs de l’école sortent meilleurs de la vie.

La Guinée, c’est le pays où l’école devient moins attractive, moins promettant que l’aventure.

La Guinée, c’est le pays dont les analphabètes qui partent en aventure en Angola (pays qu’on a aidé à accéder à l’indépendance), en Asie ou en Occident aident leurs parents fonctionnaires d’hiérarchie A à survivre au pays.

La Guinée, c’est le pays dont les jeunes étudiants abandonnent l’université pour venir s’inscrire refugier en Occident.

La Guinée, c’est le pays qui, après plus d’un demi-siècle d’existence, n’a ni eau courante, ni électricité continue ni laboratoire d’analyse sanguine même dans sa capitale pour la détection, la prévention ou le traitement efficace des épidémies. C'est le pays où il n'y a pas de panneaux d'indication pour aller à une destination donnée.

La Guinée, c’est ce pays où le Président de la république Alpha Condé s’est récemment offert, avec la complicité du CNT de Rabiatou Diallo, un traitement hors de salaire de 100 000 euros par jour, weekend et jour férié y compris (Lire), alors que, frappée par la poliomyélite, le choléra, la méningite et le virus Ebola en même temps, il n’y a pas de possibilité d’acheminer des médicaments que le monde nous offre gratuitement à l’intérieur du pays : pas de routes praticables, pas de moyens de transports officiels et adéquats. Pourtant, le traitement extra d’Alpha Condé pour un mois seulement suffirait pour acheter des véhicules tout-terrains équipés de frigos ou de congélateurs spéciaux pour le transport des médicaments dans toutes les préfectures du pays.

La Guinée, c’est ce pays que je vous invite à ne pas visiter si vous avez une âme sensible ou une santé fragile.

Toutes mes condoléances aux compatriotes guinéens !

 

SADIO BARRY,
Administrateur de GuineePresse.Info

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.