chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Mouvement Justice Bah Oury(MJBO): communique de Soutien à la FIDH et l’OGDH

Date de publication:2014-05-03 10:14:55

  2014-05-03 10:07:05

Mouvement Justice Bah Oury(MJBO)
Rue Maurice des Ombiaux N° 06 boite 1,1030 à Schaerbeek- Belgique

Communique de Soutien à la FIDH  et  l’OGDH. 

Si le limogeage le 19 mars 2014 du Gouverneur Resco Camara a été salué par l’ensemble de la société Civile guinéenne et les organisations de droits de l’homme dans le monde, les informations qui circulent sur la possibilité de le nommer à une autre fonction qui l’éloignerait de la justice est un risque à éviter pour stopper l’impunité dans notre pays.

Déjà inculpé par la justice guinéenne dans les affaires d’arrestation illégale, séquestration, coups et blessures volontaires, abus d’autorité, crimes et délits commis dans l’exercice de ses fonctions, le Commandant devrait sans trop tarder être confronté à la justice.

C’est pour toutes ces raisons que le Mouvement Justice Bah Oury(MJBO) soutien l’appel lancé par le FIDH et l’OGDH aux autorités guinéennes, de placer le Commandant Resco Camara sous contrôle judiciaire afin de Garantir son maintien à la disposition de la justice et l’organisation rapide du procès des responsables présumés de ces actes de tortures.

L’arrêt de l’impunité dans notre pays commence par la prise en compte de cet appel et son application rapide. Le MJBO agréé au moniteur Belge et de ce fait reconnu par de l’Union Européenne affirme son soutient sans faille  à la FIDH et l’OGDH de même qu’il s’engage auprès de ces organisations à œuvrer dans le sens de l’établissement d’un Etat de droits en Guinée. Est-il besoin de rappeler que nous avions exprimé notre inquiétude  concernant l’impunité en Guinée auprès du Tribunal Pénal International lors de notre rencontre avec l’adjoint de Mme Fatou Bensouda. Nous interpellons les autorités Guinéennes à faire preuve de respect pour ses citoyens et la constitution qu’il s’est engagé à protéger en mettant Mr Sékou Resco Camara à la disposition de la justice guinéenne. C’est un geste démocratique noble et un début dans le processus de la réconciliation nationale qu’il prône. 

Pour le MJBO,


Le Bureau Exécutif

Bruxelles, le 01 Mai 2014

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.