chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Hymne à la tolérance

Date de publication:2014-05-05 16:49:53

2014-05-05 16:48:30

Guinéennes,  Guinéens, le lot quotidien  de notre  pays  s’appelle désormais souffrance.

La cause profonde  de cette souffrance se trouve dans notre ignorance.

Chers compatriotes éveillons – nous un tant soit peu du sommeil profond de cette ignorance.

Ouvrons les yeux pour voir la lumière de la sagesse ancestrale  de nos aïeux  qui ont toujours prôné le dialogue et la tolérance.

Dans notre ignorance,  nous sommes emmurés dans nos égoïsmes, oubliant totalement  notre impermanence.

 Notre ignorance nous conduit  à une désaffection, voire même à une méconnaissance de notre patrimoine commun.

Comble de notre ignorance, c’est l’ignorance de nous-même !

Notre ignorance collective nous divise et nous plonge dans les ténèbres  de toujours plus de souffrance.

Par ignorance, nous avons une propension exagérée  à étaler, même à  exacerber nos divisions et nos différences.

La Division est  omniprésente dans notre pays, elle est même devenue un fondement de notre vie publique, un mode de gouvernance.

C’est cette Division qui est  la source de tous nos malheurs et de notre omni-pénétrante  souffrance.

Notre division nous conditionne à l’intolérance, au conflit et à la violence.

La société guinéenne est durablement rongée par sa division, qui est palpable partout !

Aucune paix n’est possible dans le conflit et dans la violence.

La paix n’est pas l’absence de guerre ; la paix commence par la reconnaissance et le respect de la différence.

La paix repose sur la tolérance.

Afin d’enrayer la souffrance du pays nous avons plus que jamais besoin d’un Dialogue national dans la transparence.

Avis au Pouvoir et aux partis politiques. A bon  entendeur, Salut.

Comme dit un proverbe africain :

La cité de la discorde et de la mésentente, est une cité ruinée.

Vive la Paix. 

Vive la Guinée.

Dr. B. Diakité

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.