chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Au fil des dates, Fria sombre doucement et surement!

Date de publication:2014-05-08 12:54:05

2014-05-08 12:47:52

Le 25 avril 2014  a la voix de Fria, au bulletin d’information  de 21 h 00, un communiqué du juge « il constate avec regret que malgré  l’interdiction de vente de carburant aux bords des rues, que cela continu de  plus belle. Il prévient que des agents vont faire les rues et quiconque sera  appréhendé sera arrêté, déféré devant la justice et condamné »[un  motoriste était tombé sur de l’essence qui se vendait au bord de la route et a  été brulé vif ]

Et cet autre communiqué du commissaire de police, Sidibé Souleymane « il est constaté qu’une bande mafieuse s’est constituée entre les surveillants de l’usine et certains agents de sécurité, pour démanteler les installations de l’usine…des enquêtes sont en cours et quiconque sera pris va être traduit devant la justice et condamné ».

Deux interventions qui en disent long sur l’état de dégradation de la commune urbaine :

* Primo, la pauvreté assaille la commune, et chacun y va de ces moyens pour juguler les maux induits. Ceci du fait du fléau Rusal, qui a tué le poumon économique de Fria.

* Secundo, ce sont les restes d’employés (les surveillants étant les seuls a percevoir un salaire de Rusal) qui vandalisent les restes des installations, au grand plaisir de Rusal. Mais rappelons qu’il y a  220 ans, le 4 février 1794, la France abolissait l’esclavage dans les colonies, cent quatre ans après en 1898, colonisait le territoire des rivières du sud.  Sous le nom de Guinée française a qui elle rendait son indépendance totale 60 ans après cet échange verbal «… la Guinée peut prendre son indépendance le 28 septembre en votant non a la communauté,…la France n’y fera aucun obstacle …—  du Général Président Charles De Gaulle. Et le 2 octobre 1958, le résultat confirma le désir d’indépendance de la Guinée qui avait été exprimé dans ces termes : nous préférons la liberté dans la pauvreté à l’opulence dans l’esclavage …— de Touré Sékou, futur président de la Guinée. C’était le 25 août 1958 ». Pendant ce temps se construisait la première usine d’alumine en terre africaine de Guinée. Ce complexe industriel démarrait le 1er mai 1960. 54 ans aujourd’hui que cette œuvre purement capitaliste se meurt depuis deux ans et 27 jours, sous la responsabilité de la première grande compagnie mondiale de production d’aluminium, d’obédience communiste. Quand deux verbes se suivent, le second se met a l’infinitif. Ainsi le premier producteur mondial d’aluminium a mis à l’infinitif le premier complexe producteur d’alumine en terre africaine de Guinée. Reléguant la GUINEE au rang des plus pauvres ETATS du monde et sans espoirs d’émergences…

Ceci pour rappeler cette mise a prix des syndicats,  celle de se mettre en grève nationale a propos de l’usine de Fria, de la Sotelgui, a compté du 13 mai 2014, (préavis du lundi 28 avril 2014). Ne serait elle pas tardive ? Car ces deux Sociétés ont fermées depuis deux ans au moins, alors que toutes les huit centrales sont belle et bien sur le terrain à la négociation au rabais du SMIG (elles avaient demandées 1 500 000 gnf et obtenues avec leurs accords 444 000gnf, un peu moins du tiers).

Le 29 avril 2014, entre 17 h 00 et 18 h 00, sur  radio Fria, le juge El hadj Saïdouba Camara, disait : « la justice  est mal rendue chez nous du fait de mauvais traitements, moraux, matériels,  financiers…et des impairs. Il a fortement déprécié, son bureau en précisant  qu’il y aurait des préfectures comme Siguiri, qui n’ont pas de bureau et de  salle d’audience. Ici son logement dégage des odeurs pestilentielles, ce qui  l’oblige à aller chercher où habiter pendant ses séjours a Fria. Et de citer  aussi a titre d’exemple : ** le cas de l’assassin de Mme Boiro « la  preuve a été apportée que le jeune stagiaire qui est mon neveu n’est pas  responsable du délit de fuite de l’assassin, mais c’est la juge Mme **** qui en  est entièrement responsable et elle est toujours en liberté, comme le stagiaire  Bangoura heureusement, lui après un procès …»** un prisonnier a soif de  liberté, le  garde républicain mal  rémunéré a soif d’argent  , la  combinaison des deux cas fait que nous entendions souvent qu’il y a eu évasion !…»  Apprécions et……Remercions ce juge qui nous certifie « que nous sommes tous  en liberté provisoire, et qu’il y aurait peu d’espoir pour, le menu fretin  populaire de gagner un procès. ». 

Le 30 avril 2014 : nous apprenons qu’Ebola (fièvre hémorragique), ayant fait des victimes dans les rangs des concitoyens, surtout dans le menu fretin populaire, emmène les syndicats a faire du 1er mai une journée de concertation religieuse pour et par tous les travailleurs.

Le 1er mai 2014, la fête internationale du travail est commémorée comme journée de recueillement en prières dans les mosquées le vendredi pour les musulmans et dimanche pour les chrétiens. Afin d’exorciser les maux qui tenaillent notre Nation : les maladies et les licenciements massifs des employés dans les sociétés qui ferment sans aucun accord  avec le partenaire GUINEE. Ainsi, malgré cette demande, nous estimons qu’à Fria, que le collectif des travailleurs et le comité de conciliation de l’encadrement, auraient demandé un grand meeting aux travailleurs. Pour la reconstruction du tissu de solidarité fortement entamé par les actes de scission  de Rusal qui dit être le plus grand ‘’fléau’’ employeur de la Guinée. Souvenez-vous:

---  le 19/02/2011, le journal français, le Figaro, titrait : --- Rusal proteste contre l’Etat guinéen – et développait—  le numéro un  mondial de l’aluminium, le groupe russe Rusal, a protesté vendredi contre des réclamations fiscales de l’Etat guinéen d’un montant d’environ 5 millions d’euros. Dans un communiqué publié a Conakry, Rusal’estime mal fondées des réclamations concernant la soi-disant dette fiscale’’, formulées par le ministère du contrôle économique et financier de Guinée [….] Le groupe russe affirme n’avoir reçu ‘’aucune réclamation fiscale officielle de la part du gouvernement guinéen et paie ses droits fiscaux conformément à la législation’’.  ‘’L’un des plus importants employeurs de Guinée’’.  Il rappelle qu’il est présent depuis dix ans en Guinée,…, période au cours de laquelle il affirme ‘’ être devenu l’un des plus grands investisseurs étrangers en assurant la demande garantie de bauxite et d’alumine guinéens’’ et en procédant à ‘’la modernisation’’ du secteur. Rusal affirme être ‘’ l’un des plus importants employeurs et contribuables’’ de Guinée où il a recruté ‘’ près de 2500 personnes dont 97% sont guinéens et qu’il a investi près de 400 millions de dollars US ’’dans la modernisation de la production, les projets sociaux et d’infrastructure’. ‘’Investisseur de bonne foi ‘’  En dépit des demandes de l’Etat guinéen, le groupe affirme avoir ‘’l’intention de continuer son activité en Guinée comme investisseur stratégique de bonne foi en augmentant sa production et sa participation dans le développement social et économique du pays’’.  

Rusal répondait   ainsi  a ces révélations :    ** Voici quelques mois le Ministre des Mines appuyé par le Ministre du contrôle économique et financier, déclarait que Rusal devait 960 000 000 $US à la Guinée.  ** Et par ailleurs que Rusal faisait parti d’une liste (de 41 entreprises guinéennes et étrangères), rendue publique cette semaine par le gouvernement,  qui leur réclame le paiement de taxes et impôts non payés selon lui. ** [évolution du personnel a Fria, dans la cour du plus important employeur :1°) au 31 décembre 2009 l’effectif général 1225, au 31 janvier 2010-1091 « les 132 agents partis depuis le 1er janvier 2010 », au 31 janvier 2011-1088 ; au 04 avril 2012 -- 926 de Rusal Friguia et environ 1200 d’EMF et  Sous traitance.  Au 1er mai 2014, environ 850 agents  ni salariés ni licenciés, donc sans statuts, perçoivent une assistance au détriment  de la non application des lois, codes, conventions maison et de l’éthique morale]les traitants en moins que des esclaves.**  Nous vous laissons l’appréciation de ces assertions de Rusal et les réalités de Fria.

Le 05 mai 2014,  on n’apprend par les radios que les négociations Syndicats -- Etat, sont dans l’impasse. Les offres faites par le gouvernement sont rejetées par les syndicats. Il n’est pas précisé qu’il s’agisse de Fria ou de la Sotelgui ?  Nous rappelons aux syndicats, les termes issus de l’acte de cession ou de vente de Fria, «…L’extension et la modernisation de l’usine ACG/ Friguia proposées par Rusal permettront de créer une production moderne en toute sécurité sur le plan environnemental, de générer de nouveaux emplois pour les populations, d’assurer la plus value profitable aux deux parties (Etat Guinéen et Rusal) ». A ce jour ce sont des utopies et des rêves,  la réalité de Fria est plus qu’une preuve  des nuisances de cet investisseur de bonne foie qu’est RUSAL.  Et il est certain que le développement du pays Guinée confiée  a cette Société conduira la Nation GUINEE, dans les profondeurs glacées des mers du Nord a côté de l’épave du sous-marin Koursk (paix et repos aux âmes de ces sous-mariniers). La plainte pour crime contre l’humanité contre Rusal, par Fria, est pendante. En attendant, la commune sombre doucement dans l’oubli des dirigeants, Tous ces agents sans statuts les ventres vides et les élus de Rusal a l’assistance sélective tendent les oreilles, et espèrent. Et pour combler les attentes, en faisant émerger la Guinée,

Nos syndicalistes n’ont qu’a exiger la révocation, l’annulation de cet acte de vente et la reprise des accords sur Dian Dian. Le décret de réquisition est plus qu’une nécessité historique.

Fria le 05 mai 2014

Je vous prie à mes respects !

Elhadj Diallo Ibrahima Talibé depuis Fria

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.