chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Boko Haram : encore les Américains derrière cette autre bande de criminels primitifs

Date de publication:2014-05-11 22:11:37

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/


Commentaires


2014-05-11 22:11:37 Nino

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 Nino
2014-05-11 22:11:37 dgb

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 dgb
2014-05-11 22:11:37 M. Dioulde Barry

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 M. Dioulde Barry
2014-05-11 22:11:37 Amara Lamine Bangoura

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 Amara Lamine Bangoura
2014-05-11 22:11:37 KOUYATE

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 KOUYATE
2014-05-11 22:11:37 SADIO BARRY

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 SADIO BARRY
2014-05-11 22:11:37 Amara Lamine Bangoura

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 Amara Lamine Bangoura
2014-05-11 22:11:37 SADIO BARRY

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 SADIO BARRY
2014-05-11 22:11:37 Amara Lamine Bangoura

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 Amara Lamine Bangoura
2014-05-11 22:11:37 Amara Lamine Bangoura

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 Amara Lamine Bangoura
2014-05-11 22:11:37 Amara Lamine Bangoura

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 Amara Lamine Bangoura
2014-05-11 22:11:37 SADIO BARRY

2014-05-11 22:05:51

[Économie] USA: Bill Gates sponsorise l’insurrection de Boko Haram au Nigeria?

Le conseil de Global Alliance Prolife (GPA) a identifié le milliardaire américain Bill Gates en tant que sponsor étranger majeur de l'insurrection Boko Haram dans le nord de la région Est du Nigeria. Le président de GPA, le Dr Philip Njemanze, a révélé à des journalistes, à Owerri que Bill Gates et Monsanto sponsorisaient l'insurrection dans la région via leurs entreprises de biotechnologie.

Selon lui, l'objectif principal de l'insurrection était de monopoliser la sécurité alimentaire du Nigeria et de contrôler la plus grande nation de l'Afrique par la population et l'économie, ajoutant que cela ne pourrait être possible qu'en combattant pour déloger les cultures agricoles autochtones dans le pays et les remplacer par des OGM (Organismes Génétiquement Modifiés).

Njemanze a révélé que le nom de Boko Haram a été utilisé comme une couverture dans les attaques terroristes, disant que les vrais coupables étaient des assassins et des mercenaires embauchés par Blackwater (également appelée Xe- service, et maintenant Academi ) armée privée et propriété de Gates et Mosanto.

Il a révélé que Blackwater, en 2009, «a commencé le recrutement d'anciens enfants soldats du Libéria et de la Sierra Leone - de ce qui restait de l'armée de Charles Taylor au Liberia » et les a formés à Ouagadougou au Burkina Faso, malgré le bannissement de cette société par la présidente Johnson-Sirleaf du Libéria. Le présdient de GPA,  a ajouté que des Libériens et des Sierra Léonais - ont été amenés au Nigeria en tant que «employés de l'ECOMOG (The Economic Community of West African States Monitoring Group – Group de Surveillance de la Communauté des États de l’Afrique de l’Ouest)  pour combattre Boko Haram.»

Il a déclaré que la mission des insurgés était de déplacer les agriculteurs du Nord-Est, de créer une chute de la production agricole du pays, ainsi que d'obliger le gouvernement fédéral à adopter les grandes exploitations que cultivent Bill Gates/Monsanto OGM pour nourrir la nation. Les aliments de base comme le riz, le manioc, le maïs, le sorgho, le millet serait remplacé par des variantes de Gates/Monsanto, leur cédant ainsi efficacement la sécurité alimentaire pour plus de 170 millions de Nigérians.

«Le volume de production de ces cultures OGM reviendra à un prix inférieur à celui de la nourriture cultivée biologiquement partout ailleurs au Nigeria,  détruirait le marché des aliments biologiques traditionnelles, faisant des cultures de Gate/Monsanto, les cultures dominantes de l’alimentation au Nigeria.»

Njemanze a également tiré la sonnette d’alarme sur les moyens de hautes technologies utilisées par Gates dans l'exécution du plan de terrorisme. Selon lui, la récente entrevue de Gates dans le Daily Trust, dans laquelle il a déclaré que «la Fondation Bill Gates effectuait de la télédétection par satellite dans la région du Nord-Est pour étudier les schémas de migration des personnes» soutient clairement l'affirmation de Global Prolife Alliance (GPA), ajoutant que ce cette déclaration signifiait que des images satellites, contre la loi nigériane, ont été utilisés par l'espionnage pour identifier les installations militaires, comment s’en échapper et les attaquer, en état d’urgence.

Il a également attaqué les portefeuilles électroniques (téléphones cellulaires) donnés aux agriculteurs par Bill Gates, via le ministère fédéral de l'agriculture pour accorder aux agriculteurs des agro-crédits pour les engrais et les cultures OGM, les décrivant comme des «portefeuilles de la mort.» Selon lui, l'offre a été faite et acceptée dans le mépris total de la preuve présentée par le ministère américain de l'Agriculture (USDA) que les OGM ne peuvent pas augmenter les rendements des cultures, mais peuvent diminuer la production agricole globale, endommager les terres fertiles et constituent des risques sanitaires dangereux, encore méconnus, incluant des cancers et autres maladies débilitantes.

Grâce aux GPS des téléphones cellulaires, at-il poursuivi, la position de chaque agriculteur serait connu des insurgés de Boko Haram, qui, selon lui, utilisent des images satellites pour connaître l'emplacement de la Joint Task Force (JTF), et les téléphones cellulaires pour traquer les agriculteurs.

Le site gistvibe.com rapporte que le groupe GPA a appelé le gouvernement fédéral du Nigeria à enquêter sur les activités de Bill Gates au Nigeria et à ne pas balayer ces allégations sous le tapis parce que, selon Njemanze, le groupe a des preuves très solides pour étayer ses allégations.

AfroConcept News

Traduit de l'article orginal http://gistvibe.com/how-bill-gates-is-sponsoring-boko-haram-insurgency-in-nigeria-global-prolife/

Source :
http://www.afroconceptnews.com/2014/05/07/economie-usa-bill-gates-sponsorise-linsurrection-de-boko-haram-au-nigeria/

2014-05-11 22:12:05 SADIO BARRY
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.