chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Journée internationale de l'infirmière

Date de publication:2014-05-13 21:34:36
  2014-05-13 21:33:13  

La Journée  internationale de l'infirmière est célébrée dans le monde entier le 12 mai,  jour anniversaire de la naissance de Florence Nightingale a qui on doit le rôle  moderne des infirmières. Cette journée de l’infirmière a été instituée par le  Conseil International des Infirmières (CII) pour rappeler à tous que les  infirmières sont bien présentes dans la vie de tous les jours et qu'il est  possible comme pour d’autres professions de leur souhaiter leur fête. Elle  s’adresse bien sûr aux infirmières mais aussi aux politiques, aux patients,  etc. Le thème de la journée 2014 est: Les infirmières, une force pour le  changement: une ressource vitale pour la santé.

Les soins de santé primaires sont de retour sur l’agenda de la santé au niveau mondial. Les soins infirmiers apportent les services essentiels aux communautés partout dans le monde. Cette année, le but s’attache aux tendances et problèmes des soins de santé primaires, à la contribution et aux innovations de la profession, et indique le chemin pour assurer la continuation dans le leadership des soins de santé primaires.

Le Cœur blanc est devenu le nouveau symbole universel des soins infirmiers. Il symbolise la compassion, le savoir et l’humanité que sous-tendent le travail et l’esprit de la profession infirmière. Le cœur blanc est également un symbole d’unité aux yeux des infirmières du monde entier.

La couleur blanche a été choisie parce qu’elle représente l’intégration de toutes les couleurs et qu’elle témoigne de la sympathie des infirmières pour tous les peuples.  Le blanc a aussi été, de tout temps, universellement associé aux soins infirmiers, au dévouement, à l’hygiène.

Il y a lieu de signaler que dans les pays comme les Etats-Unis, et dans la plupart des pays au monde, cette profession est très noble et retient l’attention des décideurs politiques, organisations et autres leaders. Offre d’emploi, salaires et d’excellentes prestations sociales sont octroyés. Contrairement à l’Afrique et surtout à la Guinée.

En Guinée, de Kanfarandé à Mandiana, de Mandiana à Guéké et de Guéké à Sare Boyido (Koundara), en passant par Dabola, les infirmières travaillent dans des conditions désastreuses et dans un environnement défavorable. Le doccumentaire intitule "Guinee le territoire des oublies"  sur "You tube" est très édiffiant sur les conditions de travail de nos infirmières.

Face à cette situation des infirmières en Guinée, pour promouvoir l’instauration d’un environnement favorable à la pratique, les associations professionnelles d’infirmières et les institutions républicaines devraient:

•  Définir des politiques locales et nationales régissant les conditions de travail.

•  Mettre en évidence, à l’intention des décideurs politiques, le lien entre sécurité des patients et environnements favorables à la pratique.

• Encourager la mobilisation des infirmières et définir avec elles des priorités d’action.

•       Mettre au point des directives relatives aux conditions de travail.

•       Faire connaître les bonnes pratiques existantes.

•       Préparer des plans de communication axés sur les questions en lien avec l’environnement de pratique.

•       Instituer des comités siégeant au sein des organisations et traitant de questions en lien avec le cadre de travail.

•     Encourager les opérateurs économiques guinéens et ONG d’investir dans le domaine des soins de sante primaire.

•  Argumenter de manière convaincante pour l’acquisition et l’entretien de matériel sécurisé et de mécanismes de traitement des déchets dans les contextes de soins de santé (par exemple systèmes de gestion des aiguilles utilisées).

•   S’investir dans les comités organisationnels chargés d’analyser les questions en lien avec le travail et proposer des stratégies efficaces à cet égard.

•  Faire une pression sur les employeurs et les organisations afin qu’ils prennent des mesures d'amélioration de la rétention des travailleurs et instaurent des environnements favorables à la pratique.

• Militer en faveur de politiques de dénonciation constructives, qui facilitent l'identification des pratiques problématiques et des mesures susceptibles de les éliminer.

•   Intégrer les initiatives d’assainissement des lieux de travail aux plans de ressources humaines existants et à la vision de l’organisation.

Quelque soit le service ou le lieu d'exercice, les missions et activités de l'infirmière  sont diverses et variées. Sa tache première est la réalisation de soins destinés a maintenir ou restaurer la santé de la personne. L'infirmière  assure en collaboration avec l'aide-soignante et l'équipe pluridisciplinaire (médecins, cadres de santé, agent du service hospitalier,...), les soins de confort, d'hygiène et de sécurité  du patient.

Merci a nos infirmières et Bonne Fête, “Ensemble faisons la Vie”

 

Amadou Saikou Diallo
Washington D.C

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.