chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Non, Ahmed Tidiane Souaré ne se taira pas là où Lansana Kouyaté a droit de parler !

Date de publication:2014-05-17 15:31:08
  2014-05-17 15:27:28

Dans une déclaration  du 16 mai 2014, le porte-parole du PEDN de Lansana Kouyaté a réagi aux propos  de l’ancien Premier ministre Ahmed Tidiane Souaré qui a été obligé de rompre le  silence face aux attaques et harcèlements dont il fait constamment Object de la  part de son prédécesseur de 2007 Lansana Kouyaté. Le leader du PEDN ne semble  pas encore avoir digéré son limogeage au profit de M. Souaré et attaque ce  dernier à toutes occasions.

Monsieur Aboubacar SAKHO, le Secrétaire national du PEDN chargé de la communication et porte-parole de Lansana Kouyaté rappelle les aveux de M. Souaré devant le bouillant président du CNDD, Moussa Dadis Camara, pour conclure :

« Vous êtes estampillé à juste raison, comme étant l'un des plus grands prédateurs de tous les temps de l'économie guinéenne … Si vous ne parlez pas comme un sage, Monsieur Souaré, taisez-vous à jamais ! » (Lire).

Le 16 janvier 2014, nous avons pris fait et cause pour Lansana Kouyaté suite á la trahison dont lui et son parti ont été victimes de la part de Mme Dialikatou Diallo et de son époux Mamadi Traoré, ancien ministre du PM Lansana Kouyaté (Lire). Dans le même ordre d’esprit, nous disons NON à cette campagne contre l’ancien ministre Ahmed Tidiane Souaré qui n’a pas été plus mauvais et plus compromis que tous les autres PM de Lansana Conté. Au contraire, la nomination d'Ahmed Tidiane Souaré, le 20 mai 2008 au poste de Premier ministre a été une correction de celle de Lansana Kouyaté qui fut de loin le plus prédateur, le plus destructeur et le plus nocif pour l’économie et le tissu social de notre pays la Guinée.

Sidiya Touré a été le meilleur des anciens Premiers ministres guinéens, mais même lui, il se fera attribuer un domaine de l’Etat au centre de la capitale à un prix symbolique de 35 millions de GNF, devant les fonctionnaires guinéens qui ont passé toute leur vie à servir notre pays et qui ont du mal à s’acheter un terrain dans les banlieues de Conakry (Lire). Aussi, des graves violations des droits de l’homme eurent lieu et la démocratie fut remise en cause en Guinée sous la gouvernance de Sidiya Touré (Kaporo Rail, violence contre des députés et la modification de la constitution pour le maintien à vie de Lansana Conté au pouvoir) sans que le leader actuel de l’UFR qui dit se battre pour un Etat de droit en Guinée ne se sente interpellé.

Dans son article « Massacres de janvier-février 2007 : Le témoignage d'Alpha Condé qui accable le RPG », Aboubacar Sakho rappelle des propos de l’opposant Alpha Condé qui disculpent les anciens PM de Lansana Conté :

« Tant que Lansana CONTE est Président, même si on nomme Bill CLINTON comme Premier Ministre, la Guinée n'ira nulle part affirmait le chef du RPG » (Lire ou écouter).

Cela est valable pour tout le monde sauf Lansana Kouyaté qui fut le Premier ministre aux pouvoirs présidentiels, le PM le plus libre de ses décisions et qui prenait des initiatives en Guinée en tant que chef de gouvernement. Mais à part le fait d’avoir trahi le peuple et sa mission de 2007, Lansana Kouyaté a ravivé l’ethnocentrisme par ses nominations ethniques, sa gestion népotique et ses manœuvres de réhabiliter le régime de Sékou Touré. En plus, Lansana Kouyaté coutera à l’Etat Guinéen plus que tous les gouvernements du pays réunis depuis l’indépendance. Comme si tout cela ne suffisait pas, Lansana Kouyaté se mit à vendre le patrimoine guinéen aux Arabes et nos terres cultivables à des entreprises européennes qui voulaient en faire des champs de production de biocarburants (Lire 1 & 2).

Ahmed Tidiane Souaré a fait des aveux devant Dadis Camara du CNDD qui était en intelligence avec Lansana Kouyaté, comme Louncény Nabé, ministre d’Alpha Condé, le fit. Qu’est-ce qu’on aurait appris de Lansana Kouyaté si le CNDD n’avait pas été sélectif et instrumentalisé contre une communauté en Guinée ?

Ahmed Tidiane Souaré a été le meilleur PM de la Guinée après Sidiya Touré, malgré ce qu’on peut lui reprocher. Sa grosse erreur fut de ne pas corriger les nominations ethniques de Kouyaté et le traduire en justice après l’audit qui l’a gravement mis en cause. Comme Kouyaté, Souaré aussi a refusé de rompre avec la culture de l’impunité, décevant à nouveau les Guinéens.

L’opposant et homme politique Lansana Kouyaté a reconnu avoir commis des erreurs dans le passé. Erreurs pour lesquelles il a demandé pardon aux Guinéens. De nos jours, il dit se battre pour la justice et un vrai changement démocratique dans notre pays. Et de tous les anciens Premiers ministres leaders, il est resté le seul fidèle et conséquent dans cet engagement.

Le régime condé ne cible et n’inquiète que ceux des anciens dignitaires qui refusent de rejoindre l’alliance RPG arc-en-ciel au sein de laquelle aucun parti, à part le RPG avec ses moins de 19%, n’a atteint le score des 2% en Guinée. Les procédures en cours n’ont donc rien à avoir avec la justice ou les intérêts du pays. C’est pourquoi nous suggérons à Lansana Kouyaté et à tous les anciens ministres guinéens de ne pas faire le jeu d’Alpha Condé en s’accusant et s’insultant mutuellement devant le régime RPG qui veut les abattre tous, les uns après les autres.

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.