chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Déclaration de Pottal-Fii-Bhantal Fouta-Djalon sur les affrontements communautaires

Date de publication:2014-05-19 09:41:22

2014-05-19 09:40:35 

Les  récents affrontements entre des communautés au Fouta-Djalon sont le résultat  d’une politique délibérée de déstabilisation que le  gouvernement de Mr. Alpha Condé mène depuis plus de 3 ans. Cette politique inclue entre autres, la mise sur pied des unions de Mandé-Djalon pour créer des conflits entre des  groupes sociaux qui ont vécu des siècles ensembles, des discours provocateurs de  Mr. Alpha Condé traitant les quartiers à prédominance peule de Conakry de  ghettos à raser, des déclarations commanditées sur le prétendu “esclavage au  Fouta” ainsi que l’empressement à l’installation de  troupes  paramilitaires déguisées en «gardes-forestiers».

Le gouvernement  guinéen fait fi des réactions indignées de l’opinion nationale et  internationale sur ces ballons d’essai de l’exécution de sa conspiration  de confrontations à l’intérieur du Fouta-Djallon.

Pottal-Fii-Bhantal tient de source sûre que des diplomates en poste à Conakry rendent ces pseudo gardes-forestiers responsables des incendies que des citoyens désemparés attribuent à des forces occultes, mais qui, comme par hasard, se produisent pour le moment uniquement au Fouta-Djalon.
 
Face au déchirement national de sa propre fabrication et aux remontrances de la communauté internationale sur la culture d’impunité qu’il a maintenue comme moyen de gouvernement dans notre pays, le président Guinéen poursuit la planification d’affrontements dont nous assistons au premier déploiement, pour justifier un report des élections présidentielles ou pour monter une fraude de grande envergure et réprimer toutes velléités de contestation.
 
Notre organisation saisit cette occasion pour réitérer les multiples mises-en-garde que nous avons faites sur la préparation de pogroms contre les populations du Fouta-Djalon en particulier. Face à la carence du système judiciaire et de l’administration, il est du devoir des communautés locales dans tout le pays de s’organiser pour assurer leur sécurité et la protection de leurs biens. Nous en appelons à leur vigilance pour identifier les provocateurs  que le régime a déployés. Ces provocateurs doivent être dénoncés afin que des poursuites judiciaires adéquates soient engagées à leur encontre. Il en est de même des fonctionnaires qui supportent ces actions criminelles au sein de l’administration et des forces de sécurité.

Pottal-Fii-Bhantal a saisi maintes organisations internationales des droits de l’homme pour les alerter sur cette conspiration du gouvernement guinéen qui contribue au déchirement avancé de la Guinée, avec les conséquences graves pour la région de l’Afrique de l’Ouest. Instructions a été faite à toutes les  sections  de Pottal-Fii-Bhantal à travers le monde de convier aux gouvernements respectifs des pays hôtes ces préoccupations de notre organisation.

Aux victimes de ces nouvelles attaques nous assurons notre soutien et de notre disponibilité à leur apporter toute l’assistance nécessaire.
                                 
la commission centrale de Pottal-Fii-Bhantal Fouta-Djalon

 Ampliation

    • CEDEAO
    • Conseil de sécurité de la paix de l’Union Africaine
    • Conseil de sécurité de l’ONU
    • Union Européenne
    • Human Right Watch
    • Human Right First
    • FIDH
    • Présidents des pays du Groupe de Contacte
    • Amnesty International
    • International Crisis Group

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.