chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Publication de la liste des personnes s’appropriant les biens de l’État : le général Sékouba Konaté menace !

Date de publication:2014-05-20 11:47:35

2014-05-20 11:43:24

L’agent  judiciaire de l’État a enfin procédé à la publication d’une liste de sociétés  et de personnes qui occupent ou qui se sont approprié des domaines de l’Etat en  Guinée (Lire). 

Ce qui frappe à première vue, c’est que les noms non-guinéens sont très nombreux sur cette liste partielle et le travail inspire du sérieux. Connaissant le manque de scrupule de certains hauts cadres guinéens, il n’est pas exclu que nos anciens dignitaires aient vendu les biens de l’Etat à des étrangers contre  des pots de vin.

Cité dans le lot, le soi-disant général Sékouba Konaté menace :

« Ceux qui me cherchent me trouveront sur leur chemin. Maintenant, je ne vais plus me laisser faire ; le général Sekouba Konaté de 2010 est différent de celui de 2014. ». Aurait-il déclaré au micro d’un journaliste de guineenews (Lire).

Encore une fois, Sékouba Konaté a raté une occasion pour prendre de la hauteur. « El Tigre », pour avoir assuré l’intérim de la Présidence de la République en 2010 (Le titulaire officiel était Moussa Dadis Camara en traitement au Burkina), se croirait-il au-dessus de la loi ou de tous les autres Guinéens ? Qu’il ait acquis ce domaine sous le premier ou le dernier régime n’a aucune importance. La question que lui et tous les autres doivent se poser est : "Ce domaine était-il officiellement réservé oui ou non ? Dans les conditions normales, un particulier devrait-il acquérir ce domaine ou pas ?".

Conakry est une île. Pour une capitale, l’espace est insuffisant au centre ville pour couvrir tous les besoins primaires de l’Etat. Tous ceux qui savaient mais qui se sont approprié des domaines de l’Etat par abus de pouvoir (en utilisant leur position) ou par la corruption doivent purement et simplement être expropriés sans contre partie. Ceux qui ne savaient pas et qui sont victimes de l’escroquerie et du manque de sérieux des responsables de l’Etat doivent être délogés avec des dédommagements. En tout cas si la Guinée voudrait devenir un Etat normal.

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.