chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée : un député dénonce les mensonges de son homologue Damaro Camara

Date de publication:2014-05-27 15:56:41

2014-05-27 15:55:04 

L’honorable Kalémodou Yansané rectifie les contre  vérité de son Homologue Damaro Camara

Dans l’émission matinale du 22 mai 2014 sur Chérie FM monsieur Damaro Camara Député à l’Assemblée Nationale a déclaré que « lorsque Elhadi Cellou Dalein venait au Transport comme Ministre, le train Conakry Kankan marchait et qu’à son départ de ce ministère non seulement le train ne roulait plus mais les rails aussi avaient disparu »

Je voudrais rappeler à Monsieur Damaro qu’on ne peut pas déformer les faits historiques. Le dernier voyage de son TANKA a eu lieu le 2 mai 1995 avec 5 wagons vides. Ce voyage a duré un mois pour parcourir les 650 kms kankan-conakry. L’honorable Cellou Dalein qu’il veut discréditer n’était pas encore Ministre. Aussi le trafic a été interrompu sur cette voie depuis 1990 par manque de fret pour remplir un train au départ de Kankan. Quand on représente le peuple on  lui doit la vérité.

En ce qui concerne les Rails

Je conseillerais vivement l’honorable Damaro de se rapprocher de l’honorable Aliou Condé auprès duquel il pourra non seulement s’informer sur l’identité des véritables commanditaires, signataires des ordres de missions pour le démantèlement des rails mais aussi avoir accès aux conclusions de la mission d’audit sur les rails.

La mission d’audit a situé les responsabilités et salué les efforts du Ministre Aliou condé pour les efforts fournis en son temps pour lutter contre le démantèlement des voies en faisant prendre  le décret d’interdiction ; en informant les services de sécurité, en passant des communiqués radios, en prenant des résolutions aux conseils des ministres, en informant Gouverneurs et Préfets. La seule chose qui lui restait de faire était de prendre un treillis et un PMAK pour assurer lui-même la garde de 650 km de voies

Parlant des routes

L’honorable Damaro affirme que toutes les routes réalisées par Elhadj Cellou ont été étudiées par le Doyen "Elhadi Koto Cellou" et que les routes étaient étudiées pour être réalisées en quadri couche avec 9 mètres de large et Elhadj Cellou Dalein les a exécutées à deux couches avec 7 mètres de large. Ceci est totalement contraire à la vérité et s’assimile à la manipulation dans esprit des  citoyens

La route Kouroussa-Kankan est encore visible, elle a une largeur de 6 mètres en enrobé. Elle a été financée sur DON de de l’Union Européenne qui est présente à Conakry à quelques mètres du bureau de l’Assemblée. Invite est donc faite à l’honorable Damaro de rencontrer Monsieur Philip Vandam  Délégué de l’Union Européenne pour l’informer des financements des routes en quadri couche de 9 mètres de large et qui ont été réalisées  en bicouche avec  6 mètres de large. Je suis sûr que le Délégué donnera gracieusement à l’honorable une copie complète de l’étude et les différents procès verbaux de réception bien que les travaux de construction de cet axe (pris pour exemple) sont achevés depuis 2000.

Il faut que monsieur Damaro sache

Que de Kouroussa à Kourémalé (frontière avec le Mali) toutes les études et contrôle des travaux des ponts et de la route ont été réalisées par les bureaux d’études internationaux sous le contrôle des bailleurs de fonds et que les plus gros investissements dans le secteur routier de la dernière décennie du régime Conté ont été orientés par Elhadj Cellou pour construire les 300 km de route entre Kouroussa- Kankan Siguiri- Doko- Kourémalé avec l’élimination de trois grands ponts (Yirikiri, Djelibakoro et Tinkisso). Si par contre ces financements avaient été orientés pour construire les 300 kms entre Labé - Koundara - frontière Sénégal avec l’élimination du bac de Bantala, ceci aurait servi à alimenter les discours tendant à faire croire en vain que Elhadj Cellou est régionaliste.

Banquier de son état, Monsieur Damaro connait parfaitement qu’aucune institution ne peut financer une route de 9 mètres et accepter de signer la réception de la même route sur 6 mètres.

Je dis à mon ami Damaro que le peuple de Guinée nous a fait confiance en nous désignant pour le représenter et à voter les lois en son nom. Pour mériter cette confiance le devoir s’impose à tous de respecter ce peuple en lui disant la vérité. Si le manque d’information a amené la tenue de tels propos, maintenant que la bonne information est disponible, je garde espoir que l’honorable se fera devoir de rétablir auprès du même média la vérité en rectifiant ses propos. Sinon, on le fera à sa place au titre de droit de réponse.

Je n’ai pas l’intention d’engager à ce stade des polémiques sur la flotte air Guinée et les hautes herbes que Monsieur Damaro déclare  voir pousser sur les aérodromes de Guinée.

Hon. Kalémodou YANSANE

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.