chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Déclaration no 14 du Bloc Libéral

Date de publication:2014-05-27 16:10:02

2014-05-27 16:08:22

Le Bloc Libéral condamne avec énergie les accrochages entre  les habitants de  N’Diaré et de Bantankoutou, dans la région  administrative de Mamou. L’incident, qui a fait plus de 40 blessés, est  d’autant plus regrettable que les habitants des deux villages vivent ensemble  sans problèmes depuis plus de cent ans. Cette convivialité séculaire entre ceux  qui sont devenus aujourd’hui des belligérants a été reconnue par  le Ministre des Guinéens de l’Etranger au  cours d’une interview avec AfricaGuinee.com. En réalité, ce conflit  intercommunautaire n’a pas sa source sur le terrain ; il a sa racine dans  la manœuvre de  division qu’Alpha Condé  élabore depuis plus de trois ans contre l’unité du Fouta Djallon. Depuis 2011, Alpha a  dépêché des agents qui plantent la graine de la discorde et de la haine entre  les habitants du Fouta. Les engagements qui ont opposés les habitants de N’Diaré à  ceux de Bantankoutou ne sont que le démarrage d’une chaine de turbulences  orchestrées par Alpha Condé dans le Fouta puis dans les autres régions du pays.

Qu’est-ce qu’Alpha Condé  gagne en divisant les communautés guinéennes? D’une part, Alpha Condé se  souvient de sa défaite humiliante avec 18% au premier tour des présidentielles de 2010. D’autre part, il sait que les Guinéens et Guinéennes sont déçus par deux réalités palpables sur le terrain depuis son accession au pouvoir: premièrement, ses manœuvres politiciennes sans fruits et, deuxièmement ses multiples promesses non tenues. N’a-t-il pas promis l’électricité en trois mois, après son élection ?  Quatre années presque après, Freetown, qui vient de sortir d’une guerre civile, est  plus électrifiée que Conakry. N’a-t-il pas promis l’eau dans trois mois ? Les habitants de Ouagadougou—une ville du Sahel—ont plus d’eau potable que ceux de Conakry. La misère a doublé de poids depuis l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir. Partant, Alpha Condé est conscient que si le terrain politique n’est pas miné en sa faveur, il aura moins de 15% de voix au premier tour en 2015! IL SAIT QU’IL SERA BATTU A PLATE COUTURE ! C’est dans la perspective de cette logique effarante qu’Alpha Condé a monté le plan machiavélique qui consiste à diviser les électeurs pour affaiblir d’avance les candidats potentiels aux présidentielles de 2015. C’est donc dans cette même logique qu’il a mis au point sa stratégie de division des populations du Fouta Djallon.

Alpha a peur du Rassemblement des communautés  du Fouta et par extension de celui des communautés Guinéennes contre son régime médiocre et affairiste. Depuis son accession au pouvoir en 2010, Alpha a reçu au compte de la Guinée plus de deux  milliards de dollars. On citerait entre autres les 700 millions de Rio Tinto, les 150  millions de dollars empruntés à l’Angola, les 25 millions empruntés de manière cavalière au milliardaire Sud-Africain Walters Henning, les 60 millions payés par la Société AREBA, le pot de vin de 45 millions de dollars payés par les exploitants Forestiers, etc. En fait, la liste est d’autant plus longue que la plupart des transactions se passent sous la table entre Alpha Condé et les investisseurs, souvent par le truchement de son fils Mohamed Condé. Malgré cet affairisme visible Alpha a fait moins qu’il a promis. C’est pourquoi, il a peur face aux élections présidentielles de l’an prochain. Pour assurer sa victoire coûte que coûte, il fait recourt à la technique dite de « diviser pour régner » et à celle du «pays troublé».

Alpha Condé sait que sa mauvaise gouvernance a rendu la vie difficile aux Guinéens et Guinéennes : le prix des denrées de base a augmenté ; le transport a augmenté ; le prix des médicaments a augmenté. TOUT CE QUI EST MAUVAIS A AUGMENTE ET TOUT CE QUI EST BIEN POUR LE PEUPLE DE GUINEE A BAISSE. Il y a un cinéaste Français qui a même fait un film documentaire sur la Guinée qui s’appelle La Guinée : Le Territoire des Oubliés. Ce documentaire présente clairement la misère plurielle dans laquelle les Guinéens et Guinéennes végètent, notamment depuis 2010. Le film se trouve sur YouTube et peut être vu sur le lien https://www.youtube.com/watch?v=PCFY1XN49rk. 

Il est clair  que dans sa visée de division des Guinéens, aucune partie du pays ne sera épargnée. Avant le Fouta, on a connu Galapaye, Koulé, Nzérékoré, Beyla, Guéckédou, et Kassadou, etc. Cette série d’affrontements  va continuer à travers les manœuvres entre les Koniakas et les Kpelles, à Nzérékoré ; les Tomas et les Manias, à Macenta ; les Kissis et les Lélés, à Guéckédou ; les Malinkés et les Kourankos, dans le Sankara ; les Bagas, Nalous, Mikiforêts et les Soussous. On l’a déjà vu à l’œuvre avec ses donzos et ULIMOS entre les Kpelles et les Koniakas à Koulé et Nzérékoré. Alpha divisera chaque communauté des quatre régions naturelles pour assouvir sa soif extraordinaire du pouvoir. Alpha est au pouvoir pas pour servir la Guinée mais pour se servir de la Guinée.

C’est pourquoi, le Bloc Libéral appelle le peuple de Guinée à la retenue en cette période de turbulences intercommunautaires orchestrées par Alpha Condé. Il ne sert à rien de bruler la Guinée sous l’influence des manœuvres politicienne d’Alpha Condé. Le Bloc Libéral  promet au peuple de Guinée qu’il sera son scout, en tout temps et en tous lieux, pour démasquer, dénoncer et déjouer toutes les manœuvres perfides d’Alpha Condé contre notre pays. Le Bloc Libéral appelle tous les Guinéens et les Guinéennes à serrer davantage les rangs devant cette campagne de division diabolique qu’Alpha Condé a préparée pour les dominer politiquement. Ce ne sera que dans l’unité de pensées et d’actions que le PEUPLE DE GUINEE se débarrassera du régime dictatorial d’Alpha Condé et de ses hommes de main corrompus.

Conakry, le 26 mai 2014

Le Bloc Libéral


Commentaires


2014-05-27 16:08:22

Le Bloc Libéral condamne avec énergie les accrochages entre  les habitants de  N’Diaré et de Bantankoutou, dans la région  administrative de Mamou. L’incident, qui a fait plus de 40 blessés, est  d’autant plus regrettable que les habitants des deux villages vivent ensemble  sans problèmes depuis plus de cent ans. Cette convivialité séculaire entre ceux  qui sont devenus aujourd’hui des belligérants a été reconnue par  le Ministre des Guinéens de l’Etranger au  cours d’une interview avec AfricaGuinee.com. En réalité, ce conflit  intercommunautaire n’a pas sa source sur le terrain ; il a sa racine dans  la manœuvre de  division qu’Alpha Condé  élabore depuis plus de trois ans contre l’unité du Fouta Djallon. Depuis 2011, Alpha a  dépêché des agents qui plantent la graine de la discorde et de la haine entre  les habitants du Fouta. Les engagements qui ont opposés les habitants de N’Diaré à  ceux de Bantankoutou ne sont que le démarrage d’une chaine de turbulences  orchestrées par Alpha Condé dans le Fouta puis dans les autres régions du pays.

Qu’est-ce qu’Alpha Condé  gagne en divisant les communautés guinéennes? D’une part, Alpha Condé se  souvient de sa défaite humiliante avec 18% au premier tour des présidentielles de 2010. D’autre part, il sait que les Guinéens et Guinéennes sont déçus par deux réalités palpables sur le terrain depuis son accession au pouvoir: premièrement, ses manœuvres politiciennes sans fruits et, deuxièmement ses multiples promesses non tenues. N’a-t-il pas promis l’électricité en trois mois, après son élection ?  Quatre années presque après, Freetown, qui vient de sortir d’une guerre civile, est  plus électrifiée que Conakry. N’a-t-il pas promis l’eau dans trois mois ? Les habitants de Ouagadougou—une ville du Sahel—ont plus d’eau potable que ceux de Conakry. La misère a doublé de poids depuis l’arrivée d’Alpha Condé au pouvoir. Partant, Alpha Condé est conscient que si le terrain politique n’est pas miné en sa faveur, il aura moins de 15% de voix au premier tour en 2015! IL SAIT QU’IL SERA BATTU A PLATE COUTURE ! C’est dans la perspective de cette logique effarante qu’Alpha Condé a monté le plan machiavélique qui consiste à diviser les électeurs pour affaiblir d’avance les candidats potentiels aux présidentielles de 2015. C’est donc dans cette même logique qu’il a mis au point sa stratégie de division des populations du Fouta Djallon.

Alpha a peur du Rassemblement des communautés  du Fouta et par extension de celui des communautés Guinéennes contre son régime médiocre et affairiste. Depuis son accession au pouvoir en 2010, Alpha a reçu au compte de la Guinée plus de deux  milliards de dollars. On citerait entre autres les 700 millions de Rio Tinto, les 150  millions de dollars empruntés à l’Angola, les 25 millions empruntés de manière cavalière au milliardaire Sud-Africain Walters Henning, les 60 millions payés par la Société AREBA, le pot de vin de 45 millions de dollars payés par les exploitants Forestiers, etc. En fait, la liste est d’autant plus longue que la plupart des transactions se passent sous la table entre Alpha Condé et les investisseurs, souvent par le truchement de son fils Mohamed Condé. Malgré cet affairisme visible Alpha a fait moins qu’il a promis. C’est pourquoi, il a peur face aux élections présidentielles de l’an prochain. Pour assurer sa victoire coûte que coûte, il fait recourt à la technique dite de « diviser pour régner » et à celle du «pays troublé».

Alpha Condé sait que sa mauvaise gouvernance a rendu la vie difficile aux Guinéens et Guinéennes : le prix des denrées de base a augmenté ; le transport a augmenté ; le prix des médicaments a augmenté. TOUT CE QUI EST MAUVAIS A AUGMENTE ET TOUT CE QUI EST BIEN POUR LE PEUPLE DE GUINEE A BAISSE. Il y a un cinéaste Français qui a même fait un film documentaire sur la Guinée qui s’appelle La Guinée : Le Territoire des Oubliés. Ce documentaire présente clairement la misère plurielle dans laquelle les Guinéens et Guinéennes végètent, notamment depuis 2010. Le film se trouve sur YouTube et peut être vu sur le lien https://www.youtube.com/watch?v=PCFY1XN49rk. 

Il est clair  que dans sa visée de division des Guinéens, aucune partie du pays ne sera épargnée. Avant le Fouta, on a connu Galapaye, Koulé, Nzérékoré, Beyla, Guéckédou, et Kassadou, etc. Cette série d’affrontements  va continuer à travers les manœuvres entre les Koniakas et les Kpelles, à Nzérékoré ; les Tomas et les Manias, à Macenta ; les Kissis et les Lélés, à Guéckédou ; les Malinkés et les Kourankos, dans le Sankara ; les Bagas, Nalous, Mikiforêts et les Soussous. On l’a déjà vu à l’œuvre avec ses donzos et ULIMOS entre les Kpelles et les Koniakas à Koulé et Nzérékoré. Alpha divisera chaque communauté des quatre régions naturelles pour assouvir sa soif extraordinaire du pouvoir. Alpha est au pouvoir pas pour servir la Guinée mais pour se servir de la Guinée.

C’est pourquoi, le Bloc Libéral appelle le peuple de Guinée à la retenue en cette période de turbulences intercommunautaires orchestrées par Alpha Condé. Il ne sert à rien de bruler la Guinée sous l’influence des manœuvres politicienne d’Alpha Condé. Le Bloc Libéral  promet au peuple de Guinée qu’il sera son scout, en tout temps et en tous lieux, pour démasquer, dénoncer et déjouer toutes les manœuvres perfides d’Alpha Condé contre notre pays. Le Bloc Libéral appelle tous les Guinéens et les Guinéennes à serrer davantage les rangs devant cette campagne de division diabolique qu’Alpha Condé a préparée pour les dominer politiquement. Ce ne sera que dans l’unité de pensées et d’actions que le PEUPLE DE GUINEE se débarrassera du régime dictatorial d’Alpha Condé et de ses hommes de main corrompus.

Conakry, le 26 mai 2014

Le Bloc Libéral

2014-05-27 16:10:02 Barry
2014-05-27 16:13:07 Barry
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.