chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée : la Ceni de Bakary Fofana reprend sa route. Une stratégie pour gagner du temps !

Date de publication:2014-06-06 09:43:04

2014-06-06 09:41:21

Lorsque Bakary Fofana fut placé à la tête de la Ceni en 2012 avec la complicité active des principaux leaders de l’opposition, nous avions publié un article titré : « Ceni guinéenne: le loup remplace le chien, les agneaux crient de joie ! » (Lire).

Nous aurions  cru qu’aujourd’hui l’opposition nous donne raison si elle avait changée de  stratégie. Hélas !

En Guinée, le même pouvoir et la même opposition reproduisent les mêmes scénarios, encore et toujours : Alpha Condé se donne du temps et impose son calendrier. Quand l’opposition s’énerve, son soi-disant leader fait semblant de hausser le ton, le processus électoral reprend dans la satisfaction totale du leader du RPG Alpha Condé. Nous avions déjà attiré l’attention sur ce fait dans le passé (Lire).

Ainsi, ces derniers temps, on a assisté à des menaces répétées des leaders de l’opposition, de sortir les enfants dans la rue "si le pouvoir ne respecte pas" les accords du 3 juillet 2013 (entendez si Alpha Condé n’organise pas les élections communales et communautaires). Car, ces accords ont été violés depuis 2013 avec la complicité des principaux leaders de l’opposition et la répartition actuelle des sièges de l’Assemblée, donnant la majorité au parti minoritaire RPG, en est une conséquence.

Depuis hier, nous apprenons que la Ceni de Bakary Fofana prépare le déploiement des agents à l’intérieur du pays pour la correction des anomalies recensées en 2013. Et qu’au retour de ces agents, la date des élections communales sera fixée.

Des questions qui s’imposent :

  1. Ces anomalies avaient été signalées mêmes par les experts européens. Leur correction était la condition de la tenue des législatives. Pour la date finale du 28 septembre 2013, l’opposition, en particulier Cellou Dalein Diallo, avait estimé que les conditions d’aller aux urnes étaient enfin réunies. Pourquoi les communales ne pouvaient-elles pas se tenir dans les mêmes conditions ? S’il fallait de nouvelles corrections, pourquoi avoir attendu tout ce temps pour penser le faire ? La vérité est que face aux menaces de l’opposition, le pouvoir cherche un moyen de justifier le retard qui n’a fait que commencer.

  2. Les manquements à la règle et au droit orchestrés par l’équipe de Bakary Fofana et la malhonnêteté de ce "cheveux blancs" sont tels que les législatives du 28.09.2013 ne pouvaient être validées dans aucun pays au monde où il y a un pouvoir et une opposition. Par ailleurs, l’équipe de Bakary Fofana devrait être non seulement disqualifiée et bannie à ne plus occuper de fonction officielle en Guinée, mais ses membres doivent également être traduits en justice (Lire 1 & 2). Pourquoi l’opposition laisse-t-elle ces gens s’occuper de nouvelles élections en Guinée ?.

  3. Du communiqué de la Ceni, on relève que malgré le retard accumulé, les futures élections se feront avec le fichier d’apartheid angbansanné et frauduleux de Waymar/Sabari. Est-ce pour cela que des enfants guinéens doivent-ils encore mourir ? En principe, le nouvel opérateur électoral doit constituer lui-même un nouveau fichier électoral sur la base duquel il travaille. D’autant plus que celui de 2010, saboté par le régime RPG (tripoté par Louncény Camara et corrigé par Bakary Fofana) n’a jamais correctement fonctionné.

Toute élection qui se fera en Guinée avant le recrutement d’un nouvel opérateur électoral se réalise de fait avec Waymark/Sabari. Et tant qu’on n’apprend pas à tirer des conséquences d’une mauvaise œuvre et faire payer aux malhonnêtes en obtenant au moins leur départ des fonctions qu’ils ont mal assumées, il ne faut pas espérer à un changement dans notre pays.

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.