chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée: retrait provisoire de l’opposition du Parlement

Date de publication:2014-06-10 17:39:39

2014-06-10 17:38:29

Ce lundi 9 juin 2014, les Guinéens ont été surpris d’apprendre le retrait de l’opposition du  Parlement. Pas GuineePresse.Info ! Voilà ce que nous avions écrit dans ce cadre le 2 décembre 2013 : lire !

En fin 2013, les responsables du principal parti de l’opposition se sont lancés dans des manœuvres de tout genre pour, d’un côté, justifier leur rentrée au Parlement et de l’autre, obtenir quelques postes dans les commissions de l’Assemblée Nationale. Au moment où le leader de l’opposition Cellou Dalein Diallo adressait une carte de meilleures vœux à Alpha Condé et au RPG, ceux qui sont censés avoir gagné les législatives vont jusqu’à parler de générosité si le RPG acceptait de leur céder quelques (25%) des postes du Parlement (Lire)!

Ce retrait de l’opposition du Parlement de Kory Koundiano est-il un signe de rupture ou bien s’agit-il du zigzag habituel et inutile de nos anciens ministres leaders ? En effet, en 2012, nos leaders politiques ont eu la même attitude face au "Parlement" de Rabiatou Diallo. Sans suite ni aucune conséquence. Comme à l’époque, nos opposants dénoncent aujourd’hui la Ceni et le non respect, par Alpha Condé, de la Constitution guinéenne et de ses engagements.

En fin 2013, nos opposants avaient la possibilité de mettre Alpha Condé à genoux et obtenir la disqualification de Bakary Fofana en refusant de reconnaitre les résultats frauduleux des législatives et en engageant des poursuites judiciaires contre la Ceni. Cependant, ils ont préféré ignorer nos conseils à l’époque (Lire).

Nous félicitons les leaders de l’opposition guinéenne d’avoir constaté qu’elle n’est pas utile dans cette Assemblée Nationale ! Nous leur demandons cependant, pour une question de principe, s’ils ont consulté leurs bases avant de prendre cette décision de retrait ? Car, ils avaient tous soutenu avoir consulté leurs bases et reçu des mandats de ces dernières pour siéger au Parlement en reconnaissant ainsi de fait les résultats frauduleux voire criminels des élections législatives bâclées du 28 septembre 2013 (Lire).

Ce qui est regrettable, c’est le fait que l’opposition ne prévoit rien d’autre que des démarches du passé qui ont montré leur limite et n’ont servi que le dictateur et son parti RPG : décliner un programme de manifestations qui ne sera pas respecté, saisir le gouvernement, la communauté internationale et des facilitateurs, donner à Alpha Condé la possibilité de gagner du temps, de justifier les retards et repousser les échéances électorales, des assises bidon de négociation pour des accords destinés à la poubelle.

Nous espérons que toute nouvelle manifestation politique en Guinée serait destinée à réclamer le départ d’Alpha Condé qui ne respecte ni les lois de notre pays ni ses engagements et non pas pour la tenue d’élections frauduleuses sous le contrôle de ce dernier !

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.