chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

A Cellou Dalein Diallo : avez-vous remarqué que le pouvoir RPG tue exclusivement des peulhs

Date de publication:2014-06-14 10:01:26

2014-06-14 09:57:14

Vous avez lu l’interview, ce qu’aurait déclaré Cellou Dalein Diallo  de l’UFDG lors d’un entretien accordé au journaliste en exil forcé Mandian Sidibé à Dakar, à l’hôtel Méridien Président de Yoff. Nous sommes évidemment d’accord avec lui sur un point, l’UFDG n’est la propriété ni d’une communauté, ni d’une ethnie. Profession de foi louable et admirable, s’il ne  faisait précisément de l’UFDG sa propriété à lui Dalein, le parachuté et coopté par Bah Mamadou...dont ce fut la seule grosse erreur politique.

Si le contenu de l’entretien est vrai, alors sa venue à Dakar serait essentiellement due non pas à la réponse à un mouvement populaire poussant à la recherche de l'union de l'UFDG et des guinéens de tous bords, mais  à l'invitation qu'il aurait reçue pour assister à la Conférence des chefs d’Etat sur le  NEPAD ou Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique. Organisation  dont le but proclamé est de combler le retard qui sépare l'Afrique des pays développés. Puis il ira à « une réunion d’envergure au Maroc ». Autant dire que le sommet de la réconciliation est méprisé par Cellou et rabaissé au niveau de petite rencontre informelle.

C’est son droit, mais c’est aussi son affaire, cela nous intéresse aussi peu que les médailles et titres qu’on lui donne de gauche à droite, pour lui faire plaisir certainement, pendant que nos parents sont tués sous le régime RPG. Le « mandén Djallon », création de Mansour Kaba est en train de mettre le feu au Fouta: qui a entendu un seul communiqué de l’UFDG à ce sujet ?

Le NEPAD dont il s’agit ici est une parmi beaucoup d’autres des créations de la Présidence d’Abdoulaye Wade, au même titre que le projet mort-né de ceinture verte transahélienne qui devait relier le Sénégal à l’Erythrée ou  celui soutenu par une flotte d’avions marocains chargés d’ensemencer les nuages pour faire tomber la pluie, ou le projet des bassins de rétention d’eau, de l’usine Tata de fabrication de bus à Thiès, etc…Autant de chimères qui s’en sont allées avec leur concepteur.

Les Guinéens étaient donc les derniers à savoir que Cellou était un chef d’Etat ou se considérait comme tel  et que cela comptait plus pour lui que le règlement de tensions internes de son parti et l’organisation de la lutte contre le pouvoir ethno-clanique du RPG. Alors que même Alpha, « président démocratiquement élu », tient à la bonne marche de son parti qu’il continue de diriger de manière anticonstitutionnelle en étant chef de l’Etat. Il s’y cramponne par tous les moyens, l’influence de la coordination des sages du Mandé en étant le pivot.

Cellou ne l’a jamais dénoncé, au contraire il s’est fendu d’une lettre de condoléances remarquable au décès du Soti Kèmo, présenté comme un sage pour tout le pays. Si c’était ce dernier ou son successeur qui avait demandé à Cellou de venir rencontrer et se réconcilier avec Bah Oury, il aurait accepté avec un long communiqué de remerciements, que nous vous laissons deviner.

Cellou montre ce qu’il est, un petit complexé au niveau culturel comparable à celui d’Alpha Condé, mis à une place qui n’est pas la sienne. C’est lui qui a transformé l’UFDG en affaire de famille.

De même personne n’a oublié ses lettres de bons vœux au RPG, mais aussi personne n’a entendu parler de réponse autre qu’une déclaration de mépris par les instances dirigeantes du RPG , à l’expression de son amour transi pour les assassins du peuple de Guinée et particulièrement du Fouta.

Bref, Cellou se fera applaudir certainement par le RPG et la galaxie Angbansanlé cette fois. Il en sera très content comme de coutume, même si les morts, violées et embastillés appartiendront toujours à la même communauté des peulhs.

On comprend mieux pourquoi il vient de nommer "par décret" Bano Sow au poste qu'occupait Bah Oury et pourquoi l'UFDG ne dit pas un mot sur ce qui se passe actuellement sur les violences, destructions et autres feux "mystérieux" orchestrées par le pouvoir au Fouta à travers ses milices Donzos et Mandén Djallon (ou Mansour Djallon).

Les Guinéens comprennent petit à petit ce que nous nous évertuons à mettre en évidence depuis 2010: cet homme ne serait, vis-à-vis du RPG qu’un opposant de façade,  exactement comme Alpha Condé l'a été vis-à-vis du PDG. Une simple taupe qui prendrait ses ordres de Sékhoutouréyah comme tous les vendus qui encombrent « l’hémicycle » rectangulaire et qui votent avec le pouvoir.

Le problème, ce n’est plus Cellou, mais des guinéens qui le suivent au détriment de leurs propres intérêts.

Espérons qu’il sera démasqué tôt ou tard. Malheureusement il aura eu largement le temps de faire beaucoup de dégâts.

A l’UFDG, on constate que tous les vrais courageux sont mis de côté, comme Yarie Briquie, pour des raisons fallacieuses. Surtout  qu’il n’y a aucun respect pour les vies de jeunes intrépides prêts à se sacrifier pour lui. Pour le moment rien que des peulhs. Il suffit de comparer deux listes :

- La liste des députés UFDG qui se battent pour des salaires de 40 millions par mois

- La liste des  martyrs tombés depuis l’élection du « premier président démocratiquement élu »

Et si l'UFDG n'est certainement pas la propriété d'une seule communauté, c’est toujours une seule communauté en pratique qui voit ses biens détruits, ses fils assassinés et ses filles violées. Mais il ne faut pas le dire, cela fâcherait semble-t-il messieurs Fodé Oussou et Cie selon CDD.

L’ethnocentrisme se nourrit de l’expression du faux en évitant le vrai. Lorsqu’il faut se taire et applaudir les bourreaux, lorsqu’il il faut se taire et danser en silence sous les coups de chicotte des gendarmes-policiers-militaires ethniques malinkés déchainés, dont le respect de la liberté et du droit des citoyens est largement connu, sinon célébré par M. alpha Condé, Thiegboro et autres Pivi, c’est que l’on ne connait rien, on n’a rien compris des aspirations des guinéens. C’est pourquoi nous pensons, en toute fraternité, que M. Cellou est un incapable qui continue de faire illusion. Il ne pourra jamais gagner, il l’a suffisamment montré et démontré, mais il est tout à fait capable de perdre. En s’alignant derrière lui, les guinéens sont assurés de toujours perdre, que ce soit face à Alpha Condé ou un autre.

Et M. Diallo ne doit cependant pas oublier que la plus importante communauté guinéenne à l’extérieur, la plus proche de nos frontières, littéralement adossée au Fouta, se trouve au Sénégal.
 

Thierno A. Diallo,

Original: lire sur guineelibre

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.