chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Guinée: des députés de l’opposition « retirés » des travaux de l’AN continuent en pratique de siéger

Date de publication:2014-06-16 20:22:30

2014-06-16 20:13:05 

Un  extrait de la déclaration de Damaro Camara, un homme au lourd passé d’association des basses œuvres du PDG, ancien acteur selon ses  dires du coup d’Etat avorté de Diarra Traoré, aujourd’hui éminence grise du RPG, un homme somme toute cohérent dans sa démarche négationniste bien connue  des crimes au Camp Boiro et de Sékou Touré. M. Camara apporte un éclairage sur  le comportement decertains de nos députés, « alimentaires » très  probablement, qui sont tout sauf « Honorables », un terme qui n’existe d’ailleurs pas dans nos textes, à la différence du Canada par exemple.

Citation :

« Par ailleurs, je dois préciser que malgré la décision des chefs des partis de l'opposition, qui n'ont pas consulté tous les députés sur ce retrait, certains collègues députés ont continué à travailler avec nous par emails et par sms pour nous faire part des avis et des questions qu'on devrait poser, tout en respectant le mot d'ordre de leurs chefs…" (Guineenews)

Partons du principe que ce que dit ce vieux roublard est vrai, ce qui n'est pas absolument certain, vu la personnalité en question et le nécessaire  coefficient de méfiance par lequel il faut multiplier les déclarations de la plupart de nos "politiciens".

Il faut donc bien comprendre :

-Au motif que chaque député n’aurait pas été consulté, on se demande bien pourquoi si la décision prise est collective et à la majorité,

-Ils sont en grève (donc au courant du mot d’ordre de retrait de l’AN)

-Mais continuent tout de même de travailler par courriel ou texto avec les représentants du pouvoir.

Probablement les mêmes qui avaient voté avec les députés de la « majorité » lors de l’installation des différents bureaux de l’AN (qui encore une fois n’est pas un « hémicycle », malgré certains journalistes en mal de sensationnel et un homme politique "cultivé" comme M. Cellou Dalein Diallo)

Conclusion :

Une façon très hypocrite d’assurer leurs salaires : ils sont présents, avec des preuves, tout en étant absents !

Le tout est de savoir si,de cette façon, l'assertion suivante reste valable «tout en respectant ler les mots d’ordres de leurs chefs ».

 Ainsi, lorsque vous croyez chers compatriotes que notre « opposition parlementaire » s’est retirée en bloc des travaux de l’Assemblée nationale, ce n’est même pas une demi-vérité, c’est simplement faux. La présente d’un seul député de ce groupe, sous quelque forme que ce soit, annulant le retrait officiel de l’ensemble. Il serait plus logique et correct de dire: certains députés de l'opposition parlementaire se sont retirés des travaux de l'AN.

Et comme chacun d'eux possède un ou plusieurs smartphones qu'ils brandissent d'ailleurs à tout bout de champ, une enquête auprès des compagnies de téléphones entrainerait des découvertes vraiment intéressantes et inattendues...qui confirmeraient que le citoyen ordinaire est toujours le dindon de la farce du pouvoir et de l'opposition parlementaire.

D’où les questions que tous les guinéens devraient se poser :

1-lorsque les députés de « l’Opposition parlementaire » pointent à l’AN, est-ce réellement pour défendre le peuple qu’ils sont censés représenter et ses intérêts ou pour autre chose ?

2- Combien de députés sont effectivement en "grève" de l'Assemblée Nationale?



Thierno A DIALLO


Commentaires


2014-06-16 20:13:05 

Un  extrait de la déclaration de Damaro Camara, un homme au lourd passé d’association des basses œuvres du PDG, ancien acteur selon ses  dires du coup d’Etat avorté de Diarra Traoré, aujourd’hui éminence grise du RPG, un homme somme toute cohérent dans sa démarche négationniste bien connue  des crimes au Camp Boiro et de Sékou Touré. M. Camara apporte un éclairage sur  le comportement decertains de nos députés, « alimentaires » très  probablement, qui sont tout sauf « Honorables », un terme qui n’existe d’ailleurs pas dans nos textes, à la différence du Canada par exemple.

Citation :

« Par ailleurs, je dois préciser que malgré la décision des chefs des partis de l'opposition, qui n'ont pas consulté tous les députés sur ce retrait, certains collègues députés ont continué à travailler avec nous par emails et par sms pour nous faire part des avis et des questions qu'on devrait poser, tout en respectant le mot d'ordre de leurs chefs…" (Guineenews)

Partons du principe que ce que dit ce vieux roublard est vrai, ce qui n'est pas absolument certain, vu la personnalité en question et le nécessaire  coefficient de méfiance par lequel il faut multiplier les déclarations de la plupart de nos "politiciens".

Il faut donc bien comprendre :

-Au motif que chaque député n’aurait pas été consulté, on se demande bien pourquoi si la décision prise est collective et à la majorité,

-Ils sont en grève (donc au courant du mot d’ordre de retrait de l’AN)

-Mais continuent tout de même de travailler par courriel ou texto avec les représentants du pouvoir.

Probablement les mêmes qui avaient voté avec les députés de la « majorité » lors de l’installation des différents bureaux de l’AN (qui encore une fois n’est pas un « hémicycle », malgré certains journalistes en mal de sensationnel et un homme politique "cultivé" comme M. Cellou Dalein Diallo)

Conclusion :

Une façon très hypocrite d’assurer leurs salaires : ils sont présents, avec des preuves, tout en étant absents !

Le tout est de savoir si,de cette façon, l'assertion suivante reste valable «tout en respectant ler les mots d’ordres de leurs chefs ».

 Ainsi, lorsque vous croyez chers compatriotes que notre « opposition parlementaire » s’est retirée en bloc des travaux de l’Assemblée nationale, ce n’est même pas une demi-vérité, c’est simplement faux. La présente d’un seul député de ce groupe, sous quelque forme que ce soit, annulant le retrait officiel de l’ensemble. Il serait plus logique et correct de dire: certains députés de l'opposition parlementaire se sont retirés des travaux de l'AN.

Et comme chacun d'eux possède un ou plusieurs smartphones qu'ils brandissent d'ailleurs à tout bout de champ, une enquête auprès des compagnies de téléphones entrainerait des découvertes vraiment intéressantes et inattendues...qui confirmeraient que le citoyen ordinaire est toujours le dindon de la farce du pouvoir et de l'opposition parlementaire.

D’où les questions que tous les guinéens devraient se poser :

1-lorsque les députés de « l’Opposition parlementaire » pointent à l’AN, est-ce réellement pour défendre le peuple qu’ils sont censés représenter et ses intérêts ou pour autre chose ?

2- Combien de députés sont effectivement en "grève" de l'Assemblée Nationale?



Thierno A DIALLO

2014-06-16 20:22:30 Almamy Sylla
2014-06-16 20:24:01 Almamy Sylla

2014-06-16 20:13:05 

Un  extrait de la déclaration de Damaro Camara, un homme au lourd passé d’association des basses œuvres du PDG, ancien acteur selon ses  dires du coup d’Etat avorté de Diarra Traoré, aujourd’hui éminence grise du RPG, un homme somme toute cohérent dans sa démarche négationniste bien connue  des crimes au Camp Boiro et de Sékou Touré. M. Camara apporte un éclairage sur  le comportement decertains de nos députés, « alimentaires » très  probablement, qui sont tout sauf « Honorables », un terme qui n’existe d’ailleurs pas dans nos textes, à la différence du Canada par exemple.

Citation :

« Par ailleurs, je dois préciser que malgré la décision des chefs des partis de l'opposition, qui n'ont pas consulté tous les députés sur ce retrait, certains collègues députés ont continué à travailler avec nous par emails et par sms pour nous faire part des avis et des questions qu'on devrait poser, tout en respectant le mot d'ordre de leurs chefs…" (Guineenews)

Partons du principe que ce que dit ce vieux roublard est vrai, ce qui n'est pas absolument certain, vu la personnalité en question et le nécessaire  coefficient de méfiance par lequel il faut multiplier les déclarations de la plupart de nos "politiciens".

Il faut donc bien comprendre :

-Au motif que chaque député n’aurait pas été consulté, on se demande bien pourquoi si la décision prise est collective et à la majorité,

-Ils sont en grève (donc au courant du mot d’ordre de retrait de l’AN)

-Mais continuent tout de même de travailler par courriel ou texto avec les représentants du pouvoir.

Probablement les mêmes qui avaient voté avec les députés de la « majorité » lors de l’installation des différents bureaux de l’AN (qui encore une fois n’est pas un « hémicycle », malgré certains journalistes en mal de sensationnel et un homme politique "cultivé" comme M. Cellou Dalein Diallo)

Conclusion :

Une façon très hypocrite d’assurer leurs salaires : ils sont présents, avec des preuves, tout en étant absents !

Le tout est de savoir si,de cette façon, l'assertion suivante reste valable «tout en respectant ler les mots d’ordres de leurs chefs ».

 Ainsi, lorsque vous croyez chers compatriotes que notre « opposition parlementaire » s’est retirée en bloc des travaux de l’Assemblée nationale, ce n’est même pas une demi-vérité, c’est simplement faux. La présente d’un seul député de ce groupe, sous quelque forme que ce soit, annulant le retrait officiel de l’ensemble. Il serait plus logique et correct de dire: certains députés de l'opposition parlementaire se sont retirés des travaux de l'AN.

Et comme chacun d'eux possède un ou plusieurs smartphones qu'ils brandissent d'ailleurs à tout bout de champ, une enquête auprès des compagnies de téléphones entrainerait des découvertes vraiment intéressantes et inattendues...qui confirmeraient que le citoyen ordinaire est toujours le dindon de la farce du pouvoir et de l'opposition parlementaire.

D’où les questions que tous les guinéens devraient se poser :

1-lorsque les députés de « l’Opposition parlementaire » pointent à l’AN, est-ce réellement pour défendre le peuple qu’ils sont censés représenter et ses intérêts ou pour autre chose ?

2- Combien de députés sont effectivement en "grève" de l'Assemblée Nationale?



Thierno A DIALLO

2014-06-16 20:22:30 Ibrahima2
2014-06-16 20:24:01 Ibrahima2

2014-06-16 20:13:05 

Un  extrait de la déclaration de Damaro Camara, un homme au lourd passé d’association des basses œuvres du PDG, ancien acteur selon ses  dires du coup d’Etat avorté de Diarra Traoré, aujourd’hui éminence grise du RPG, un homme somme toute cohérent dans sa démarche négationniste bien connue  des crimes au Camp Boiro et de Sékou Touré. M. Camara apporte un éclairage sur  le comportement decertains de nos députés, « alimentaires » très  probablement, qui sont tout sauf « Honorables », un terme qui n’existe d’ailleurs pas dans nos textes, à la différence du Canada par exemple.

Citation :

« Par ailleurs, je dois préciser que malgré la décision des chefs des partis de l'opposition, qui n'ont pas consulté tous les députés sur ce retrait, certains collègues députés ont continué à travailler avec nous par emails et par sms pour nous faire part des avis et des questions qu'on devrait poser, tout en respectant le mot d'ordre de leurs chefs…" (Guineenews)

Partons du principe que ce que dit ce vieux roublard est vrai, ce qui n'est pas absolument certain, vu la personnalité en question et le nécessaire  coefficient de méfiance par lequel il faut multiplier les déclarations de la plupart de nos "politiciens".

Il faut donc bien comprendre :

-Au motif que chaque député n’aurait pas été consulté, on se demande bien pourquoi si la décision prise est collective et à la majorité,

-Ils sont en grève (donc au courant du mot d’ordre de retrait de l’AN)

-Mais continuent tout de même de travailler par courriel ou texto avec les représentants du pouvoir.

Probablement les mêmes qui avaient voté avec les députés de la « majorité » lors de l’installation des différents bureaux de l’AN (qui encore une fois n’est pas un « hémicycle », malgré certains journalistes en mal de sensationnel et un homme politique "cultivé" comme M. Cellou Dalein Diallo)

Conclusion :

Une façon très hypocrite d’assurer leurs salaires : ils sont présents, avec des preuves, tout en étant absents !

Le tout est de savoir si,de cette façon, l'assertion suivante reste valable «tout en respectant ler les mots d’ordres de leurs chefs ».

 Ainsi, lorsque vous croyez chers compatriotes que notre « opposition parlementaire » s’est retirée en bloc des travaux de l’Assemblée nationale, ce n’est même pas une demi-vérité, c’est simplement faux. La présente d’un seul député de ce groupe, sous quelque forme que ce soit, annulant le retrait officiel de l’ensemble. Il serait plus logique et correct de dire: certains députés de l'opposition parlementaire se sont retirés des travaux de l'AN.

Et comme chacun d'eux possède un ou plusieurs smartphones qu'ils brandissent d'ailleurs à tout bout de champ, une enquête auprès des compagnies de téléphones entrainerait des découvertes vraiment intéressantes et inattendues...qui confirmeraient que le citoyen ordinaire est toujours le dindon de la farce du pouvoir et de l'opposition parlementaire.

D’où les questions que tous les guinéens devraient se poser :

1-lorsque les députés de « l’Opposition parlementaire » pointent à l’AN, est-ce réellement pour défendre le peuple qu’ils sont censés représenter et ses intérêts ou pour autre chose ?

2- Combien de députés sont effectivement en "grève" de l'Assemblée Nationale?



Thierno A DIALLO

2014-06-16 20:22:30 dalo
2014-06-16 20:24:01 dalo
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.