chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Assassinats hebdomadaire des Guinéens en Angola: Le M.J.B.O dénonce

Date de publication:2014-07-02 09:49:51

 

2014-07-02 09:48:25

Droits de l’Hommes bafoués  en Angola

Le Mouvement Justice Bah Oury s’indigne face aux multiples assassinats des guinéens vivant en Angola.

 Depuis quelques mois nous avons appris avec inquiétude et consternation des assassinats fréquents de guinéens en Angola. Le mois derniers plus de dix guinéens sont morts assassinés devant leurs commerces ou ailleurs alors qu’ils vaquaient à leurs occupations quotidiennes. Compte tenu de la fréquence de ces meurtres, il ne fait aucun doute que la communauté guinéenne d’Angola est particulièrement visée par ces attaques. Cela a entrainé de vive crainte et la naissance un mouvement de solidarité de la part de toute la communauté guinéenne au quatre coin du monde.

Le Mouvement Justice Bah Oury présente ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes.

 Le Mouvement Justice Bah Oury constate avec incompréhension, le silence des autorités Angolaise vis-à-vis de la détresse de la communauté guinéenne vivant sur son territoire, surtout que l’Angola a tissé d’excellente relation avec les autorités guinéennes notamment parce que la Guinée a assisté le Mouvement populaire de libération angolais pour sa lutte à l’auto détermination et accordé asile à ses autorités politiques menacées.

 Le Mouvement Justice Bah Oury constate le silence encore plus angoissant des autorités guinéennes sur place qui est reçu comme un manquement à leurs responsabilités d’assurer la protection des guinéens vivant sur le territoire angolais. Encore plus inquiétant, la visite du Ministre des guinéens de l’étrangers Me Bantama Sow qui mettait en cause le mode de vie des guinéens en Angola, et arguant que la plus part des victimes lors de sa visite à la morgue était Angolais. Le Ministre omet ainsi, d’une part que l’afflux de corps d'angolais ne remet pas en cause le nombre grandissant de victime guinéens et d’autre part, que les assassinats ont été perpétrés devant le commerce des victimes ou ailleurs, et cela,  ne permet en rien de préjuger que ces victimes étaient mêlées à des situations illégales. Enfin, il n'y a eu aucun mot de la part du ministre sur les guinéens emprisonnés dans les prisons angolaises en violation manifeste de leurs droits les plus élémentaires.

Tout ceux-ci pousse le Mouvement Justice Bah Oury à croire que les autorités guinéennes s’attellent plus à une mise en cause qu’ a un constat de la situation afin de trouver des moyens pour endiguer le regain de violence contre la communauté guinéenne en Angola .

 Il est admis par tous qu’en tant qu’être humain, citoyen ou étranger vivant sur un territoire, toute personne ainsi que ses biens mérite d’être protégé tant par les autorités sur le territoire sur lequel il se trouve que par son Ambassade. La situation tel que présente actuellement en Angola ne laisse aucun doute sur le manque d’engagement à mettre fin à ces assassinats par les autorités tant guinéennes qu’angolaises.

Le Mouvement Justice Bah Oury condamne ces assassinats, condamne également le manque de réaction des autorités tant angolaises que guinéennes, adjoint par voie de conséquence à ces autorités de se mettre en accord pour mettre fin à cette persécution contre la communauté guinéenne vivant en Angola .

Le mouvement justice bah Oury est disposé à mettre tous les moyens en ouvre quitte à aller sur le terrain avec les familles des victimes pour saisir les autorités judiciaires et à défaut aller devant les instances régionales ou internationales pour que ces assassinats ne restent pas impunis et éviter que d’autres assassinats ne soient perpétrés.

Le Mouvement Justice Bah Oury reste disponible pour toutes les communautés, toutes les personnes qui se verraient privés de leurs droits.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.