chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

La Guinée conforme à l’ITIE, la nouvelle

Date de publication:2014-07-03 20:50:04

2014-07-03 20:36:00

Après le PPTE (excusez d’une éventuelle erreur dans son orthographe), le fameux « point d’achèvement de quelque-chose-que-les-guinéens-n’ont-toujours-pas-compris », la Guinée serait devenue ou se serait conformée à un autre sigle tout aussi mystérieux et imbuvable, l’ITIE. Laissons aux économistes, forts bien versés en la matière au demeurant, le soin de nous expliquer en termes clairs les tenants et aboutissants de cette autre version du PPTE qui, jusqu’à preuve du contraire, ressemble comme le dirait notre frère AOT, à une autre « couillonnerie » du RPG.

Une petite consultation du dico en ligne : Couillonnerie, acte stupide commis par un couillon. D’où il découle logiquement  qu’un couillon ne serait autre chose qu’un idiot ou considéré comme tel.

Ce qui est certain, c’est que nous n’avons plus du tout ni eau ni électricité depuis que le « Pr » a eu son fameux PPTE que les guinéens ont fini par nommer l’initiative, en changeant « très » par « totalement »,  Pays Pauvre Totalement Endetté. Bref, il nous a couillonné. Point besoin du dictionnaire cette fois.

C’est cela la grande réussite du pouvoir RPG. Alpha le semi-alphabétisé prend le reste des Guinéens pour des moins que rien.

Nous avons lu sur Guineenews les conséquences de cette  « réussite » de la nouvelle trouvaille du « Pr » :

« Quel bénéfice la Guinée va-t-elle tirer de cette conformité '(à l'ITIE) ?

 L’ITIE qui est composée de l’Etat, de la société civile et des compagnies minières  sera la vitrine qui renforcera  l’image de la Guinée en faisant d’elle un pays fréquentable par les investisseurs. Un pays  où, grâce à la bonne  gouvernance  et la transparence dans la gestion, les sociétés minières, l’administration et  les populations en général et celles des régions minières  en particulier, entretiennent des rapports de confiance, gage d’un développement harmonieux et durable.

 Bref, ce label dont la Guinée vient de se doter  fait d’elle un pays sûr, où ‘’DOING BUSINESS’’ devient une réalité. A l’image des autres pays membres de l’ITIE comme la Norvège, le Ghana, le Mozambique …club très restreint, que les Etats-Unis d’Amérique ambitionnent de rejoindre à leur tour. »

Cela a chanté un moment à nos oreilles. Mais très vite nous avons déchanté, c’est obligatoire : de quel pays paradisiaque parle-t-on ici ? De celui ou l’ITIE, qui est composé de l’Etat, de la société civile, etc sera une vitrine !

Comment la somme de deux ou plusieurs nullités peut donner autre chose qu’une nullité encore plus grande ? Comment un simple label peut faire magiquement de la Guinée un pays sûr? Hélas, dire que je suis riche ne met pas miraculeusement des billets dans votre poche, pas plus que respirer des odeurs de cuisine ne met de la nourriture dans l'estomac de quelqu'un qui a faim. Cela, même nos "Honorables" peuvent le comprendre.

Souvenez-vous de l’autre qui disait qu’il avait trouvé un pays mais pas un Etat. Précisément sans Etat. Un etat qui n'existe pas peut-il s'associer à une société civile tout aussi fantomatique?

Celui qui nous fait l’annonce de l’ITIE vit  t -il véritablement sur le sol guinéen ou plus vraisemblablement dans l’espace au-dessus, mais alors très haut ?

Rappelez-vous des bienfaits de cette « société civile » au sein de la CENI qui nous a donné ce que vous connaissez, en particulier Bakary Fofana et son équipe, au garde-à-vous  et aux petits soins pour le « Pr », le plus épouvantable menteur de tous les temps et le premier président civil plus tueur, voleur et assassin que tous les militaires qui nous ont jamais gouvernés !

Si quelqu’un dans notre pays attend encore des miracles de transparence ou autre de ce minable  et criminel pouvoir d’Alpha et de son RPG, nous lui souhaitons sincèrement  nos condoléances les plus attristées.

Parce que, pour rester dans les initiales ésotériques, ce qui reste à ce régime, c’est de recevoir un formidable CDPAC aux prochaines élections de 2015. Qui a parlé d'un coup de pied au...?

Heureusement, c’est le mois de Ramadan.

Thierno A DIALLO

Source avec image intéressante : guineelibre


Commentaires


Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.