chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Gaza : des israéliens ciblent et tirent sur des enfants qui jouent, pour les tuer !

Date de publication:2014-07-18 10:46:01

2014-07-18 10:44:46 

C’est un crime contre l’innocence et l’humanité. Deux navires israéliens qui approchent les cotes, voient des enfants jouer, les ciblent et les tuent. Une équipe de journalistes français qui étaient sur les lieux a pu filmer tout l’événement (Voir la séquence du journal).

Le but visé par Israël, c’est l’extermination de la population arabe en Palestine pour occuper ses terres. Le monde entier le sait et les grandes puissances laissent faire. Parce qu’Israël serait en train de lutter contre le terrorisme, disent-ils. Cependant, non seulement les victimes civiles sont du côté palestinien, mais ces puissances occidentales savent que c’est l’Irgoun (le principal mouvement de droite dirigé par l’ancien premier ministre israélien Menachem Begin) qui a introduit le terrorisme dans la région à la fin des années 1930. Il posait des bombes dans les marchés arabes et jetait des grenades sur des autobus transportant des Arabes.

C’est ce mouvement juif "qui a également perpétré ce qui reste jusqu’à nos jours le plus important attentat terroriste de l’histoire palestinienne en faisant sauter à Jérusalem, le 22 juillet 1946, l’aile de l’hôtel King David qui abritait le QG britannique, faisant 91 morts et 46 blessés" (Lire).

David Ben Gourion, le créateur de l'Etat d'Israël en 1948, Premier ministre entre 1948 et juin 1963 :

« Si j'étais un leader Arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C'est normal ; nous avons pris leur pays. »

« Ne nous cachons pas la vérité…. Politiquement nous sommes les agresseurs et ils se défendent. Ce pays est le leur, parce qu’ils y habitent, alors que nous venons nous y installer et de leur point de vue nous voulons les chasser de leur propre pays. »

« Nous devons tout faire pour nous assurer qu'ils (les Palestiniens) ne reviendront jamais. Les vieux mourront et les jeunes oublieront ».

Contenu d’un document confidentiel et interne officiellement autorisé par le gouvernement israélien en avril 1976 et sur lequel se fonde la politique de l’Etat hébreux :

« Nous devons utiliser la terreur, les assassinats, l’intimidation, la confiscation des terres et l’arrêt de tous les programmes sociaux afin de débarrasser la Galilée de sa population arabe ». Recommandation de Israël Koenig, « The Koenig memorandum ».

« La seule solution est le Grand Israël, ou au moins toutes les terres à l’ouest du Jourdain, sans les Arabes. Il n’y a pas de place pour un compromis sur ce point. Nous ne devons pas laisser un seul village, pas une seule tribu ». Recommandation de Joseph Weitz, directeur du Fond national juif, 1973.

Nous savons que depuis 1948, la logique est restée la même. Cette politique génocidaire continue depuis plus de 60 ans (Voir quelques images).

Le terrorisme juif toléré par le monde a fini par engendrer le terrorisme arabe qui embête tout le monde aujourd’hui.

Pourquoi laisse-t-on continuer ces crimes qui sont le déni de toutes les valeurs humaines dont se vente l’humanité aujourd’hui ?

Les réalités de la vie ont montré qu’on ne peut pas si facilement effacer tout un peuple par la violence. On y arrive plus facilement par le partage et un semblant de justice que par la violence. En Guinée et au Mali voisin, il y a des populations peules qui ont abandonné leur langue et qui s’identifient aujourd’hui à des Malinkés avec lesquels ils vivent depuis longtemps. En Amérique Latine, beaucoup de peuples ont abandonné leur langue et leurs dieux au profit de l’Espagnol.

En continuant sa politique raciste et meurtrière, Israël finira un jour par s’exposer au feu et à la désolation que les Palestiniens vivent en ce moment. Plus le temps passe, plus le Hamas, à l’instar du Hezbollah libanais, aura des moyens de résistance plus performants et à plus grande portée. Alors qu’une résolution politique du problème ferait disparaître tous ces mouvements de résistance au profit de partis politiques dont les actions se limiteront à la Palestine elle-même.

Nous souhaitons vivement que la raison prenne enfin le dessus dans ce conflit israélo-palestinien qui n’a fait que trop duré. Pour cela, il revient aux puissances occidentales de jouer le bon rôle en imposant une résolution équitable aux deux peuples. Si l’on peut être ferme envers la Russie et décider des sanctions contre cette puissance, on pourra le faire également contre Israël, pour la justice et pour le bien des Israéliens eux-mêmes. Car, pour des raisons politiques internes, aucun homme politique israélien n’osera faire le pas vers la raison et la résolution politique de ce conflit. Si la pression vient de l’extérieur, les forces positives israéliennes auront la possibilité d’émerger et de s’affirmer, dans l’intérêt de tout le monde.

Israel – Palestine: est-ce une guerre ?

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.