chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Les contrevérités du président Alpha Condé pour amadouer l’ethnie Soussou

Date de publication:2014-07-28 09:17:05

2014-07-28 09:15:11

Le président Alpha Condé ment comme il respire, continuellement.

A rappeler que le mensonge est une proposition contraire à la vérité, qu’on avance dans l’intention de tromper, ou d’induire l’autre en erreur.

Dans ces derniers temps, en Guinée, nous assistons à des manigances ou supercheries politiques, d’une grande rareté. Des manigances que les Guinéens doivent comprendre pour se protéger contre le mal de la société.  Le mal, Alpha Condé.

Ne nous faisons  aucune illusion, Alpha Condé n’est pas l’homme pour diriger la Guinée. Sa capacité d’être l’homme de la situation, est réduite à zéro.

Comment est-il possible, qu’il y ait tant de différences entre Alpha Condé-opposant et Alpha Condé- président ? Comment est-il possible que Lansana Conté qui fut sa bête noire hier, soit l’homme de toutes les fleurs, aujourd’hui ?

Bizarre ! Alpha Condé gagna la confiance de la haute Guinée, ou de l’ethnie malinké, à cause de ses dures critiques singulières à l’encontre de l’ancien président, Lansana Conté. Et aussi,  lorsqu’il n’hésitait pas à  qualifier  le pouvoir de ce dernier,  comme le pouvoir des soussous.

Pour des dialogues politiques inters guinéens, Alpha Condé-opposant, en aucun moment, accepta de s’asseoir sur la même table que Lansana Conté. Ni avec aucun membre du gouvernement, d’alors. Il disait toujours, comme argument de refus : «  Je ne m’assois pas avec les gens qui n’ont pas le même niveau que moi ».

Alpha Condé ne ménageait aucune de ses déclarations, pour indexer Lansana Conté comme l’obstacle principal  au progrès de la Guinée. Il était clair et précis dans ses accusations : « Le problème de la Guinée, ce ne sont pas les ministres, mais le président Conté, lui-même ».

Le ridicule ne tue pas. Alpha Condé, aujourd’hui chef de l’Etat, admet qu’il s’était trompé de la cible. Que le problème n’était pas Conté, mais son entourage. Qu’il  ne le savait pas. Que maintenant qu’il est  président, il se rend compte que Conté était innocent. Que  la grande maladie qui a finalement emporté ce dernier, s’était aggravée, parce que  ses ministres ne lui avaient jamais facilité la tâche  pour une bonne gouvernance.

Et bien ! Sans commentaire, nous n’avons  aucunement  besoin de l’intelligence d’Albert Einstein, pour comprendre que le président Alpha Condé est un homme de contrevérité.

Ce n’est pas étonnant. Une personnalité qui va jusqu’à mentir sur son parcours universitaire, ne possède pas d’autre alternative  que de continuer à mentir.

Alpha Condé ne peut rassurer personne. Même Wikipédia, le site web collaboratif dont la permanence repose sur l’identification des auteurs ou personnalités publiques, porte des doutes sur notre bonhomme du RPG Arc-en-ciel.

En jetant un coup d’œil sur Wikipédia, concernant le parcours universitaire de notre président,  on lit ceci : « …Après un passage à la Sorbonne,  Alpha Condé obtient un diplôme d’Etudes Supérieurs (DES) avant de devenir docteur d’Etat en droit public à la faculté de droit de l’université de Paris….Sa carrière professionnelle débuterait en tant qu’enseignant, chargé des cours. Il aurait dispensé des cours à la faculté de droit et sciences économiques de Paris/Panthéon Sorbonne. Et il  aurait, aussi, pendant dix ans, dispensé des cours à l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (PTT) ».

On peut remarquer dans le texte cité ci-haut, l’emploi précis  du mode conditionnel. « Sa carrière professionnelle débuterait en tant qu’enseignant….Il aurait dispensé des cours à la faculté de droit  et sciences économiques de Paris….. Il aurait, aussi, pendant 10 ans, dispensé des cours à l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications »,  des phrases qui attirent l’attention sur le douteux homme politique guinéen.

C’est tout de même catastrophique, qu’Alpha Condé soit détenteur de diplôme d’études supérieures, et docteur d’Etat en droit public à la faculté de droit de l’université de Paris-Sorbonne, professeur à la faculté de droit  et sciences économiques de Paris-Sorbonne,  et qu’il se permette  d’admettre qu’il s’était trompé de jugement sur l’ancien président, Lansana Conté.

N’est-ce pas une manière grotesque d’insulter les Guinéens ? N’est-ce pas une injure à la communauté Soussou ? N’est-ce pas un manque de respect à la communauté Malinké ?

Dans le seul but d’attirer l’électorat Soussou, ou de la Basse Côte, pour arriver au pouvoir,  Alpha Condé est prêt à tout. Tant pis que le désordre et l’instabilité s’installe dans le pays.

Il est temps, que tous les Guinéens se réunissent pour combattre cet ennemi de la vérité, et de bonnes vertus.

Les patriotes, intellectuels et démocrates du pays,  doivent jouer pleinement leur rôle : celui d’informer ceux qui ne sont pas informés. Car, ceux qui ne sont pas informés et qui, malheureusement,  sont très  nombreux, sont les cibles des contrevérités du président Alpha Condé.

Naby Laye Camara

Bruxelles 

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.