chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Ebola : le Corps de la paix américain nous quitte. Pas de petit ou grand pèlerinage pour les guinéens

Date de publication:2014-07-31 15:21:20

2014-07-31 15:19:21

Rien ne va plus chez nous et autour de nous, bien que le gouvernement d'Alpha condé refuse obstinément de prendre la mesure de la gravité de la situation sanitaire et de l'étendue des périls qui nous menacent. Il ne régit qu'à la dernière minute, contraint et forcé. Après avoir insulté ceux qui nous viennent en aide. C'est son éducation.

L'atteinte d'un médecin américain au Libéra a entrainé une réaction immédiate des USA:

« L’ONG américaine Corps de la Paix a décidé de quitter les trois pays (Guinée, Sierra-Leone, Libéria, ndlr) dans un communiqué officiel publié ce mercredi. 

-Le Libéria a décidé la fermeture des frontières et des écoles ce jeudi,

-Le président Ernest Bai Kouroumah de Sierra Leone a décrété l'état d'urgence.

-Auparavant, les autorités saoudiennes avaient pris des mesures, toujours en vigueur, interdisant le petit pèlerinage (Oumra) et le grand pèlerinage aux  ressortissants des trois pays touchés par l'épidémie ».Source

Pendant ce temps, en Guinée, les autorités continuent leurs fausses assurances, les rassemblements sont toujours autorisés, les prisons pleines toujours verrouillées par le pouvoir RPG trop confiant aux cycles de baisse périodique en oubliant les flambées d’Ebola.

La catastrophe de la plage de Rogbanè cache peut-être une autre catastrophe que personne ne veut voir : les grands rassemblements dans une capitale vivant avec Ebola, le choléra et autres endémies sont extrêmement dangereux.

C’est encore lorsqu’il y aura d’autres victimes que le gouvernement se réunira pour sortir un « communiqué lu sur les antennes de la RTG »…déplorant les victimes, etc.

Parions que M. Condé utilisera la rencontre cette semaine de la Mano River Union pour interdire tout rassemblement: ce ne sera pas pour la santé des guinéens, ce qui devait être fait depuis longtemps, mais pour "bloquer" son opposition larmoyante qui prévoyait quelques rassemblements, déjà incertains.

Espérons que M. Alpha Condé comprendra enfin que l’incendie Ebola n’est toujours pas maitrisée et loin d’être éteinte et qu’il arrêtera ses promenades coûteuses et inutiles pour s’occuper de son travail, ce pourquoi il a été « élu ».

Thierno A DIALLO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.