chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Le « Sionisme à la sauce peulhe » selon Djabou Bissi Keïta

Date de publication:2014-08-04 12:30:37

2014-08-04 12:19:09

Devant la vacuité des résultats de la gestion du professeur depuis bientôt cinq bonnes années, à défaut de pouvoir présenter un bilan palpable, (échec économique illustré par l’obscurité la mieux partagée au monde, mensonges d’Etat en jets continus, crimes impunis des « forces de défense et de sécurité » et échec sanitaire flagrant illustré par la flambée d’Ebola), certains thuriféraire du « président démocratiquement élu » comme un certain DjabouBissi Keïta ne trouvent rien de mieux à présenter que d’essayer de se justifier avec des arguments pseudo-bibliques. L’antisémitisme leur vient au secours, comme au bon vieux temps du nazisme et de la philosophie de Gobineau.

-Première assertion : les peulhs sont des Juifs. C’est la persistance de vieilles croyances qui font des Peulhs l’une des tribus perdues d’Israël.

-Deuxième assertion : La communauté Halpulard’aujourd’hui tenterait de créer un « Foulaland » qui serait la copie conforme de l’Etat d’Israël et qui chercherait à s’accaparer des biens de ses voisins. Ces négationnistes guinéens dont l’origine remonte à Sékou Touré, l’homme qui, avant de déclarer officiellement la « guerre aux peulhs » avait renvoyé les diplomates israéliens après la Guerre des Six jours, « oublient » les assassinats qui ont déclenché la situation actuelle et la réplique d’Israël dite « Bordure Protectrice » contre les intégristes du Hamas.

On croirait entendre d’outre-tombe Goebbels tentant de justifier par avance les pires atrocités Nazies commises contre les Juifs. On découvre donc que la « Foulaphobie » des extrémistes malinkés est en tous points de l’antisémitisme primaire. Benny Steinmetz, l’homme d’affaire en bisbilles avec alpha Condé, par une affirmation gratuite est mis dans le même sac que des peulhs Ousmane Gaoual, Tibou, etc., opposants politiques du même Alpha Condé, lesquels sont pointés du doigt à la vindicte populaire, comme une espèce de sous-marins d’Israël contre le peuple de Guinée.

Vous aurez reconnu le mythe de la « cinquième colonne » à la sauce Siaka Touré, tortionnaire, chef du Camp Boiro et neveu du responsable suprême du PDG. Des situations et accusations bien connues donc sous le régime de faux-complots de Sékou Touré, dont les recettes sont reprises telles quelles par le RPG du « professeur » Condé.

C’est grave, et vise ni plus ni moins qu’à justifier les  pires exactions à venir. Encore une fois, ceux qui doivent réagir contre ces calomnies se taisent. Ils seront les premiers « surpris » par la violence qui couve dans le chaudron des extrémistes du RPG.

 Voici un extrait du texte immonde publié sur le net par un certain Djabou Bissi Keïta, lisez :

« Ce projet est réel, il est actuel et il prospère.

Cette propagande méticuleuse vise donc un objectif précis : justifier à priori un coup de force des peuhls en Guinée sous le fallacieux prétexte d’une légitime défense contre un pouvoir qui les persécute et qui chercherait à les éliminer.

Toutes ces lettres ouvertes, ces chroniques, ces dénonciations vers des institutions internationales en manque de visibilité, des ONG en mal de publicité ou des journalistes friands de scoop bon marchés sont destinées à accumuler un argumentaire suffisant pour pouvoir dire, après coup, «…nous vous avions pourtant prévenu… »

Pour arriver à leur fin, ces théoriciens du sionisme à la sauce peuhle se sont alliés à tous ceux qui peuvent les aider sans compromettre leur objectif final. Si Benny Steinmetz en veut à Alpha Condé (décrit, pour les besoins de la cause, comme le symbole suprême du pouvoir anti-peulh) il faut l’aider à s’en débarrasser ! Pour ce faire ils ont utilisé à plein régime la machine de destruction médiatique du gouvernement guinéen grâce aux cabinets de communications recrutés à coup de millions de dollars par le milliardaire israélien. Au passage, et afin de donner de la matière à leur argumentaire, ils ont financé ces innombrables manifestations violentes et sanglantes en armant et droguant des centaines de jeunes aveuglés par le discours haineux et victimisant des marchands d’illusions que sont Ousmane Gaoual Diallo, Bah Oury, Tibou Kamara, Mouctar Diallo et compagnie.

Sydia Touré et les autres opposants non peuhls ne sont que des faire-valoir avec lesquels une alliance de circonstance pourra permettre l’émergence de ce « pouvoir peuhl ».

Voici la vérité que personne n’ose évoquer maintenant, c’est tout et ce n’est rien d’autre.

C’est maintenant qu’il faut dénoncer les groupes du type de Pottal avant que l’irréversible ne se produise. Demain il sera trop tard. » DjabouBissi Kéita Source

On comprend aisément pourquoi, en cette période de deuil décrétée par Alpha Condé mais à laquelle il ne croit pas, au moment où notre pays devient pestiféré à cause d’Ebola, le « Pr » se retrouve aux USA à danser le jour de son arrivée avec ses militants du RPG.

Ce n’est pas une illusion : des pas de danse réels en plein deuil officiel, d’un président dont la morale est particulièrement au ras des pâquerettes et les mensonges plus hauts que le Mont Rushmore.

Thierno A Diallo


Commentaires


2014-08-04 12:19:09

Devant la vacuité des résultats de la gestion du professeur depuis bientôt cinq bonnes années, à défaut de pouvoir présenter un bilan palpable, (échec économique illustré par l’obscurité la mieux partagée au monde, mensonges d’Etat en jets continus, crimes impunis des « forces de défense et de sécurité » et échec sanitaire flagrant illustré par la flambée d’Ebola), certains thuriféraire du « président démocratiquement élu » comme un certain DjabouBissi Keïta ne trouvent rien de mieux à présenter que d’essayer de se justifier avec des arguments pseudo-bibliques. L’antisémitisme leur vient au secours, comme au bon vieux temps du nazisme et de la philosophie de Gobineau.

-Première assertion : les peulhs sont des Juifs. C’est la persistance de vieilles croyances qui font des Peulhs l’une des tribus perdues d’Israël.

-Deuxième assertion : La communauté Halpulard’aujourd’hui tenterait de créer un « Foulaland » qui serait la copie conforme de l’Etat d’Israël et qui chercherait à s’accaparer des biens de ses voisins. Ces négationnistes guinéens dont l’origine remonte à Sékou Touré, l’homme qui, avant de déclarer officiellement la « guerre aux peulhs » avait renvoyé les diplomates israéliens après la Guerre des Six jours, « oublient » les assassinats qui ont déclenché la situation actuelle et la réplique d’Israël dite « Bordure Protectrice » contre les intégristes du Hamas.

On croirait entendre d’outre-tombe Goebbels tentant de justifier par avance les pires atrocités Nazies commises contre les Juifs. On découvre donc que la « Foulaphobie » des extrémistes malinkés est en tous points de l’antisémitisme primaire. Benny Steinmetz, l’homme d’affaire en bisbilles avec alpha Condé, par une affirmation gratuite est mis dans le même sac que des peulhs Ousmane Gaoual, Tibou, etc., opposants politiques du même Alpha Condé, lesquels sont pointés du doigt à la vindicte populaire, comme une espèce de sous-marins d’Israël contre le peuple de Guinée.

Vous aurez reconnu le mythe de la « cinquième colonne » à la sauce Siaka Touré, tortionnaire, chef du Camp Boiro et neveu du responsable suprême du PDG. Des situations et accusations bien connues donc sous le régime de faux-complots de Sékou Touré, dont les recettes sont reprises telles quelles par le RPG du « professeur » Condé.

C’est grave, et vise ni plus ni moins qu’à justifier les  pires exactions à venir. Encore une fois, ceux qui doivent réagir contre ces calomnies se taisent. Ils seront les premiers « surpris » par la violence qui couve dans le chaudron des extrémistes du RPG.

 Voici un extrait du texte immonde publié sur le net par un certain Djabou Bissi Keïta, lisez :

« Ce projet est réel, il est actuel et il prospère.

Cette propagande méticuleuse vise donc un objectif précis : justifier à priori un coup de force des peuhls en Guinée sous le fallacieux prétexte d’une légitime défense contre un pouvoir qui les persécute et qui chercherait à les éliminer.

Toutes ces lettres ouvertes, ces chroniques, ces dénonciations vers des institutions internationales en manque de visibilité, des ONG en mal de publicité ou des journalistes friands de scoop bon marchés sont destinées à accumuler un argumentaire suffisant pour pouvoir dire, après coup, «…nous vous avions pourtant prévenu… »

Pour arriver à leur fin, ces théoriciens du sionisme à la sauce peuhle se sont alliés à tous ceux qui peuvent les aider sans compromettre leur objectif final. Si Benny Steinmetz en veut à Alpha Condé (décrit, pour les besoins de la cause, comme le symbole suprême du pouvoir anti-peulh) il faut l’aider à s’en débarrasser ! Pour ce faire ils ont utilisé à plein régime la machine de destruction médiatique du gouvernement guinéen grâce aux cabinets de communications recrutés à coup de millions de dollars par le milliardaire israélien. Au passage, et afin de donner de la matière à leur argumentaire, ils ont financé ces innombrables manifestations violentes et sanglantes en armant et droguant des centaines de jeunes aveuglés par le discours haineux et victimisant des marchands d’illusions que sont Ousmane Gaoual Diallo, Bah Oury, Tibou Kamara, Mouctar Diallo et compagnie.

Sydia Touré et les autres opposants non peuhls ne sont que des faire-valoir avec lesquels une alliance de circonstance pourra permettre l’émergence de ce « pouvoir peuhl ».

Voici la vérité que personne n’ose évoquer maintenant, c’est tout et ce n’est rien d’autre.

C’est maintenant qu’il faut dénoncer les groupes du type de Pottal avant que l’irréversible ne se produise. Demain il sera trop tard. » DjabouBissi Kéita Source

On comprend aisément pourquoi, en cette période de deuil décrétée par Alpha Condé mais à laquelle il ne croit pas, au moment où notre pays devient pestiféré à cause d’Ebola, le « Pr » se retrouve aux USA à danser le jour de son arrivée avec ses militants du RPG.

Ce n’est pas une illusion : des pas de danse réels en plein deuil officiel, d’un président dont la morale est particulièrement au ras des pâquerettes et les mensonges plus hauts que le Mont Rushmore.

Thierno A Diallo

2014-08-04 12:30:37 B. Ourouro Bah

2014-08-04 12:19:09

Devant la vacuité des résultats de la gestion du professeur depuis bientôt cinq bonnes années, à défaut de pouvoir présenter un bilan palpable, (échec économique illustré par l’obscurité la mieux partagée au monde, mensonges d’Etat en jets continus, crimes impunis des « forces de défense et de sécurité » et échec sanitaire flagrant illustré par la flambée d’Ebola), certains thuriféraire du « président démocratiquement élu » comme un certain DjabouBissi Keïta ne trouvent rien de mieux à présenter que d’essayer de se justifier avec des arguments pseudo-bibliques. L’antisémitisme leur vient au secours, comme au bon vieux temps du nazisme et de la philosophie de Gobineau.

-Première assertion : les peulhs sont des Juifs. C’est la persistance de vieilles croyances qui font des Peulhs l’une des tribus perdues d’Israël.

-Deuxième assertion : La communauté Halpulard’aujourd’hui tenterait de créer un « Foulaland » qui serait la copie conforme de l’Etat d’Israël et qui chercherait à s’accaparer des biens de ses voisins. Ces négationnistes guinéens dont l’origine remonte à Sékou Touré, l’homme qui, avant de déclarer officiellement la « guerre aux peulhs » avait renvoyé les diplomates israéliens après la Guerre des Six jours, « oublient » les assassinats qui ont déclenché la situation actuelle et la réplique d’Israël dite « Bordure Protectrice » contre les intégristes du Hamas.

On croirait entendre d’outre-tombe Goebbels tentant de justifier par avance les pires atrocités Nazies commises contre les Juifs. On découvre donc que la « Foulaphobie » des extrémistes malinkés est en tous points de l’antisémitisme primaire. Benny Steinmetz, l’homme d’affaire en bisbilles avec alpha Condé, par une affirmation gratuite est mis dans le même sac que des peulhs Ousmane Gaoual, Tibou, etc., opposants politiques du même Alpha Condé, lesquels sont pointés du doigt à la vindicte populaire, comme une espèce de sous-marins d’Israël contre le peuple de Guinée.

Vous aurez reconnu le mythe de la « cinquième colonne » à la sauce Siaka Touré, tortionnaire, chef du Camp Boiro et neveu du responsable suprême du PDG. Des situations et accusations bien connues donc sous le régime de faux-complots de Sékou Touré, dont les recettes sont reprises telles quelles par le RPG du « professeur » Condé.

C’est grave, et vise ni plus ni moins qu’à justifier les  pires exactions à venir. Encore une fois, ceux qui doivent réagir contre ces calomnies se taisent. Ils seront les premiers « surpris » par la violence qui couve dans le chaudron des extrémistes du RPG.

 Voici un extrait du texte immonde publié sur le net par un certain Djabou Bissi Keïta, lisez :

« Ce projet est réel, il est actuel et il prospère.

Cette propagande méticuleuse vise donc un objectif précis : justifier à priori un coup de force des peuhls en Guinée sous le fallacieux prétexte d’une légitime défense contre un pouvoir qui les persécute et qui chercherait à les éliminer.

Toutes ces lettres ouvertes, ces chroniques, ces dénonciations vers des institutions internationales en manque de visibilité, des ONG en mal de publicité ou des journalistes friands de scoop bon marchés sont destinées à accumuler un argumentaire suffisant pour pouvoir dire, après coup, «…nous vous avions pourtant prévenu… »

Pour arriver à leur fin, ces théoriciens du sionisme à la sauce peuhle se sont alliés à tous ceux qui peuvent les aider sans compromettre leur objectif final. Si Benny Steinmetz en veut à Alpha Condé (décrit, pour les besoins de la cause, comme le symbole suprême du pouvoir anti-peulh) il faut l’aider à s’en débarrasser ! Pour ce faire ils ont utilisé à plein régime la machine de destruction médiatique du gouvernement guinéen grâce aux cabinets de communications recrutés à coup de millions de dollars par le milliardaire israélien. Au passage, et afin de donner de la matière à leur argumentaire, ils ont financé ces innombrables manifestations violentes et sanglantes en armant et droguant des centaines de jeunes aveuglés par le discours haineux et victimisant des marchands d’illusions que sont Ousmane Gaoual Diallo, Bah Oury, Tibou Kamara, Mouctar Diallo et compagnie.

Sydia Touré et les autres opposants non peuhls ne sont que des faire-valoir avec lesquels une alliance de circonstance pourra permettre l’émergence de ce « pouvoir peuhl ».

Voici la vérité que personne n’ose évoquer maintenant, c’est tout et ce n’est rien d’autre.

C’est maintenant qu’il faut dénoncer les groupes du type de Pottal avant que l’irréversible ne se produise. Demain il sera trop tard. » DjabouBissi Kéita Source

On comprend aisément pourquoi, en cette période de deuil décrétée par Alpha Condé mais à laquelle il ne croit pas, au moment où notre pays devient pestiféré à cause d’Ebola, le « Pr » se retrouve aux USA à danser le jour de son arrivée avec ses militants du RPG.

Ce n’est pas une illusion : des pas de danse réels en plein deuil officiel, d’un président dont la morale est particulièrement au ras des pâquerettes et les mensonges plus hauts que le Mont Rushmore.

Thierno A Diallo

2014-08-04 12:30:37 A. Bah

2014-08-04 12:19:09

Devant la vacuité des résultats de la gestion du professeur depuis bientôt cinq bonnes années, à défaut de pouvoir présenter un bilan palpable, (échec économique illustré par l’obscurité la mieux partagée au monde, mensonges d’Etat en jets continus, crimes impunis des « forces de défense et de sécurité » et échec sanitaire flagrant illustré par la flambée d’Ebola), certains thuriféraire du « président démocratiquement élu » comme un certain DjabouBissi Keïta ne trouvent rien de mieux à présenter que d’essayer de se justifier avec des arguments pseudo-bibliques. L’antisémitisme leur vient au secours, comme au bon vieux temps du nazisme et de la philosophie de Gobineau.

-Première assertion : les peulhs sont des Juifs. C’est la persistance de vieilles croyances qui font des Peulhs l’une des tribus perdues d’Israël.

-Deuxième assertion : La communauté Halpulard’aujourd’hui tenterait de créer un « Foulaland » qui serait la copie conforme de l’Etat d’Israël et qui chercherait à s’accaparer des biens de ses voisins. Ces négationnistes guinéens dont l’origine remonte à Sékou Touré, l’homme qui, avant de déclarer officiellement la « guerre aux peulhs » avait renvoyé les diplomates israéliens après la Guerre des Six jours, « oublient » les assassinats qui ont déclenché la situation actuelle et la réplique d’Israël dite « Bordure Protectrice » contre les intégristes du Hamas.

On croirait entendre d’outre-tombe Goebbels tentant de justifier par avance les pires atrocités Nazies commises contre les Juifs. On découvre donc que la « Foulaphobie » des extrémistes malinkés est en tous points de l’antisémitisme primaire. Benny Steinmetz, l’homme d’affaire en bisbilles avec alpha Condé, par une affirmation gratuite est mis dans le même sac que des peulhs Ousmane Gaoual, Tibou, etc., opposants politiques du même Alpha Condé, lesquels sont pointés du doigt à la vindicte populaire, comme une espèce de sous-marins d’Israël contre le peuple de Guinée.

Vous aurez reconnu le mythe de la « cinquième colonne » à la sauce Siaka Touré, tortionnaire, chef du Camp Boiro et neveu du responsable suprême du PDG. Des situations et accusations bien connues donc sous le régime de faux-complots de Sékou Touré, dont les recettes sont reprises telles quelles par le RPG du « professeur » Condé.

C’est grave, et vise ni plus ni moins qu’à justifier les  pires exactions à venir. Encore une fois, ceux qui doivent réagir contre ces calomnies se taisent. Ils seront les premiers « surpris » par la violence qui couve dans le chaudron des extrémistes du RPG.

 Voici un extrait du texte immonde publié sur le net par un certain Djabou Bissi Keïta, lisez :

« Ce projet est réel, il est actuel et il prospère.

Cette propagande méticuleuse vise donc un objectif précis : justifier à priori un coup de force des peuhls en Guinée sous le fallacieux prétexte d’une légitime défense contre un pouvoir qui les persécute et qui chercherait à les éliminer.

Toutes ces lettres ouvertes, ces chroniques, ces dénonciations vers des institutions internationales en manque de visibilité, des ONG en mal de publicité ou des journalistes friands de scoop bon marchés sont destinées à accumuler un argumentaire suffisant pour pouvoir dire, après coup, «…nous vous avions pourtant prévenu… »

Pour arriver à leur fin, ces théoriciens du sionisme à la sauce peuhle se sont alliés à tous ceux qui peuvent les aider sans compromettre leur objectif final. Si Benny Steinmetz en veut à Alpha Condé (décrit, pour les besoins de la cause, comme le symbole suprême du pouvoir anti-peulh) il faut l’aider à s’en débarrasser ! Pour ce faire ils ont utilisé à plein régime la machine de destruction médiatique du gouvernement guinéen grâce aux cabinets de communications recrutés à coup de millions de dollars par le milliardaire israélien. Au passage, et afin de donner de la matière à leur argumentaire, ils ont financé ces innombrables manifestations violentes et sanglantes en armant et droguant des centaines de jeunes aveuglés par le discours haineux et victimisant des marchands d’illusions que sont Ousmane Gaoual Diallo, Bah Oury, Tibou Kamara, Mouctar Diallo et compagnie.

Sydia Touré et les autres opposants non peuhls ne sont que des faire-valoir avec lesquels une alliance de circonstance pourra permettre l’émergence de ce « pouvoir peuhl ».

Voici la vérité que personne n’ose évoquer maintenant, c’est tout et ce n’est rien d’autre.

C’est maintenant qu’il faut dénoncer les groupes du type de Pottal avant que l’irréversible ne se produise. Demain il sera trop tard. » DjabouBissi Kéita Source

On comprend aisément pourquoi, en cette période de deuil décrétée par Alpha Condé mais à laquelle il ne croit pas, au moment où notre pays devient pestiféré à cause d’Ebola, le « Pr » se retrouve aux USA à danser le jour de son arrivée avec ses militants du RPG.

Ce n’est pas une illusion : des pas de danse réels en plein deuil officiel, d’un président dont la morale est particulièrement au ras des pâquerettes et les mensonges plus hauts que le Mont Rushmore.

Thierno A Diallo

2014-08-04 12:30:37 Ansoumane Camara

2014-08-04 12:19:09

Devant la vacuité des résultats de la gestion du professeur depuis bientôt cinq bonnes années, à défaut de pouvoir présenter un bilan palpable, (échec économique illustré par l’obscurité la mieux partagée au monde, mensonges d’Etat en jets continus, crimes impunis des « forces de défense et de sécurité » et échec sanitaire flagrant illustré par la flambée d’Ebola), certains thuriféraire du « président démocratiquement élu » comme un certain DjabouBissi Keïta ne trouvent rien de mieux à présenter que d’essayer de se justifier avec des arguments pseudo-bibliques. L’antisémitisme leur vient au secours, comme au bon vieux temps du nazisme et de la philosophie de Gobineau.

-Première assertion : les peulhs sont des Juifs. C’est la persistance de vieilles croyances qui font des Peulhs l’une des tribus perdues d’Israël.

-Deuxième assertion : La communauté Halpulard’aujourd’hui tenterait de créer un « Foulaland » qui serait la copie conforme de l’Etat d’Israël et qui chercherait à s’accaparer des biens de ses voisins. Ces négationnistes guinéens dont l’origine remonte à Sékou Touré, l’homme qui, avant de déclarer officiellement la « guerre aux peulhs » avait renvoyé les diplomates israéliens après la Guerre des Six jours, « oublient » les assassinats qui ont déclenché la situation actuelle et la réplique d’Israël dite « Bordure Protectrice » contre les intégristes du Hamas.

On croirait entendre d’outre-tombe Goebbels tentant de justifier par avance les pires atrocités Nazies commises contre les Juifs. On découvre donc que la « Foulaphobie » des extrémistes malinkés est en tous points de l’antisémitisme primaire. Benny Steinmetz, l’homme d’affaire en bisbilles avec alpha Condé, par une affirmation gratuite est mis dans le même sac que des peulhs Ousmane Gaoual, Tibou, etc., opposants politiques du même Alpha Condé, lesquels sont pointés du doigt à la vindicte populaire, comme une espèce de sous-marins d’Israël contre le peuple de Guinée.

Vous aurez reconnu le mythe de la « cinquième colonne » à la sauce Siaka Touré, tortionnaire, chef du Camp Boiro et neveu du responsable suprême du PDG. Des situations et accusations bien connues donc sous le régime de faux-complots de Sékou Touré, dont les recettes sont reprises telles quelles par le RPG du « professeur » Condé.

C’est grave, et vise ni plus ni moins qu’à justifier les  pires exactions à venir. Encore une fois, ceux qui doivent réagir contre ces calomnies se taisent. Ils seront les premiers « surpris » par la violence qui couve dans le chaudron des extrémistes du RPG.

 Voici un extrait du texte immonde publié sur le net par un certain Djabou Bissi Keïta, lisez :

« Ce projet est réel, il est actuel et il prospère.

Cette propagande méticuleuse vise donc un objectif précis : justifier à priori un coup de force des peuhls en Guinée sous le fallacieux prétexte d’une légitime défense contre un pouvoir qui les persécute et qui chercherait à les éliminer.

Toutes ces lettres ouvertes, ces chroniques, ces dénonciations vers des institutions internationales en manque de visibilité, des ONG en mal de publicité ou des journalistes friands de scoop bon marchés sont destinées à accumuler un argumentaire suffisant pour pouvoir dire, après coup, «…nous vous avions pourtant prévenu… »

Pour arriver à leur fin, ces théoriciens du sionisme à la sauce peuhle se sont alliés à tous ceux qui peuvent les aider sans compromettre leur objectif final. Si Benny Steinmetz en veut à Alpha Condé (décrit, pour les besoins de la cause, comme le symbole suprême du pouvoir anti-peulh) il faut l’aider à s’en débarrasser ! Pour ce faire ils ont utilisé à plein régime la machine de destruction médiatique du gouvernement guinéen grâce aux cabinets de communications recrutés à coup de millions de dollars par le milliardaire israélien. Au passage, et afin de donner de la matière à leur argumentaire, ils ont financé ces innombrables manifestations violentes et sanglantes en armant et droguant des centaines de jeunes aveuglés par le discours haineux et victimisant des marchands d’illusions que sont Ousmane Gaoual Diallo, Bah Oury, Tibou Kamara, Mouctar Diallo et compagnie.

Sydia Touré et les autres opposants non peuhls ne sont que des faire-valoir avec lesquels une alliance de circonstance pourra permettre l’émergence de ce « pouvoir peuhl ».

Voici la vérité que personne n’ose évoquer maintenant, c’est tout et ce n’est rien d’autre.

C’est maintenant qu’il faut dénoncer les groupes du type de Pottal avant que l’irréversible ne se produise. Demain il sera trop tard. » DjabouBissi Kéita Source

On comprend aisément pourquoi, en cette période de deuil décrétée par Alpha Condé mais à laquelle il ne croit pas, au moment où notre pays devient pestiféré à cause d’Ebola, le « Pr » se retrouve aux USA à danser le jour de son arrivée avec ses militants du RPG.

Ce n’est pas une illusion : des pas de danse réels en plein deuil officiel, d’un président dont la morale est particulièrement au ras des pâquerettes et les mensonges plus hauts que le Mont Rushmore.

Thierno A Diallo

2014-08-04 12:30:37 GuineePresse

2014-08-04 12:19:09

Devant la vacuité des résultats de la gestion du professeur depuis bientôt cinq bonnes années, à défaut de pouvoir présenter un bilan palpable, (échec économique illustré par l’obscurité la mieux partagée au monde, mensonges d’Etat en jets continus, crimes impunis des « forces de défense et de sécurité » et échec sanitaire flagrant illustré par la flambée d’Ebola), certains thuriféraire du « président démocratiquement élu » comme un certain DjabouBissi Keïta ne trouvent rien de mieux à présenter que d’essayer de se justifier avec des arguments pseudo-bibliques. L’antisémitisme leur vient au secours, comme au bon vieux temps du nazisme et de la philosophie de Gobineau.

-Première assertion : les peulhs sont des Juifs. C’est la persistance de vieilles croyances qui font des Peulhs l’une des tribus perdues d’Israël.

-Deuxième assertion : La communauté Halpulard’aujourd’hui tenterait de créer un « Foulaland » qui serait la copie conforme de l’Etat d’Israël et qui chercherait à s’accaparer des biens de ses voisins. Ces négationnistes guinéens dont l’origine remonte à Sékou Touré, l’homme qui, avant de déclarer officiellement la « guerre aux peulhs » avait renvoyé les diplomates israéliens après la Guerre des Six jours, « oublient » les assassinats qui ont déclenché la situation actuelle et la réplique d’Israël dite « Bordure Protectrice » contre les intégristes du Hamas.

On croirait entendre d’outre-tombe Goebbels tentant de justifier par avance les pires atrocités Nazies commises contre les Juifs. On découvre donc que la « Foulaphobie » des extrémistes malinkés est en tous points de l’antisémitisme primaire. Benny Steinmetz, l’homme d’affaire en bisbilles avec alpha Condé, par une affirmation gratuite est mis dans le même sac que des peulhs Ousmane Gaoual, Tibou, etc., opposants politiques du même Alpha Condé, lesquels sont pointés du doigt à la vindicte populaire, comme une espèce de sous-marins d’Israël contre le peuple de Guinée.

Vous aurez reconnu le mythe de la « cinquième colonne » à la sauce Siaka Touré, tortionnaire, chef du Camp Boiro et neveu du responsable suprême du PDG. Des situations et accusations bien connues donc sous le régime de faux-complots de Sékou Touré, dont les recettes sont reprises telles quelles par le RPG du « professeur » Condé.

C’est grave, et vise ni plus ni moins qu’à justifier les  pires exactions à venir. Encore une fois, ceux qui doivent réagir contre ces calomnies se taisent. Ils seront les premiers « surpris » par la violence qui couve dans le chaudron des extrémistes du RPG.

 Voici un extrait du texte immonde publié sur le net par un certain Djabou Bissi Keïta, lisez :

« Ce projet est réel, il est actuel et il prospère.

Cette propagande méticuleuse vise donc un objectif précis : justifier à priori un coup de force des peuhls en Guinée sous le fallacieux prétexte d’une légitime défense contre un pouvoir qui les persécute et qui chercherait à les éliminer.

Toutes ces lettres ouvertes, ces chroniques, ces dénonciations vers des institutions internationales en manque de visibilité, des ONG en mal de publicité ou des journalistes friands de scoop bon marchés sont destinées à accumuler un argumentaire suffisant pour pouvoir dire, après coup, «…nous vous avions pourtant prévenu… »

Pour arriver à leur fin, ces théoriciens du sionisme à la sauce peuhle se sont alliés à tous ceux qui peuvent les aider sans compromettre leur objectif final. Si Benny Steinmetz en veut à Alpha Condé (décrit, pour les besoins de la cause, comme le symbole suprême du pouvoir anti-peulh) il faut l’aider à s’en débarrasser ! Pour ce faire ils ont utilisé à plein régime la machine de destruction médiatique du gouvernement guinéen grâce aux cabinets de communications recrutés à coup de millions de dollars par le milliardaire israélien. Au passage, et afin de donner de la matière à leur argumentaire, ils ont financé ces innombrables manifestations violentes et sanglantes en armant et droguant des centaines de jeunes aveuglés par le discours haineux et victimisant des marchands d’illusions que sont Ousmane Gaoual Diallo, Bah Oury, Tibou Kamara, Mouctar Diallo et compagnie.

Sydia Touré et les autres opposants non peuhls ne sont que des faire-valoir avec lesquels une alliance de circonstance pourra permettre l’émergence de ce « pouvoir peuhl ».

Voici la vérité que personne n’ose évoquer maintenant, c’est tout et ce n’est rien d’autre.

C’est maintenant qu’il faut dénoncer les groupes du type de Pottal avant que l’irréversible ne se produise. Demain il sera trop tard. » DjabouBissi Kéita Source

On comprend aisément pourquoi, en cette période de deuil décrétée par Alpha Condé mais à laquelle il ne croit pas, au moment où notre pays devient pestiféré à cause d’Ebola, le « Pr » se retrouve aux USA à danser le jour de son arrivée avec ses militants du RPG.

Ce n’est pas une illusion : des pas de danse réels en plein deuil officiel, d’un président dont la morale est particulièrement au ras des pâquerettes et les mensonges plus hauts que le Mont Rushmore.

Thierno A Diallo

2014-08-04 12:30:37 Elhadj Bah

2014-08-04 12:19:09

Devant la vacuité des résultats de la gestion du professeur depuis bientôt cinq bonnes années, à défaut de pouvoir présenter un bilan palpable, (échec économique illustré par l’obscurité la mieux partagée au monde, mensonges d’Etat en jets continus, crimes impunis des « forces de défense et de sécurité » et échec sanitaire flagrant illustré par la flambée d’Ebola), certains thuriféraire du « président démocratiquement élu » comme un certain DjabouBissi Keïta ne trouvent rien de mieux à présenter que d’essayer de se justifier avec des arguments pseudo-bibliques. L’antisémitisme leur vient au secours, comme au bon vieux temps du nazisme et de la philosophie de Gobineau.

-Première assertion : les peulhs sont des Juifs. C’est la persistance de vieilles croyances qui font des Peulhs l’une des tribus perdues d’Israël.

-Deuxième assertion : La communauté Halpulard’aujourd’hui tenterait de créer un « Foulaland » qui serait la copie conforme de l’Etat d’Israël et qui chercherait à s’accaparer des biens de ses voisins. Ces négationnistes guinéens dont l’origine remonte à Sékou Touré, l’homme qui, avant de déclarer officiellement la « guerre aux peulhs » avait renvoyé les diplomates israéliens après la Guerre des Six jours, « oublient » les assassinats qui ont déclenché la situation actuelle et la réplique d’Israël dite « Bordure Protectrice » contre les intégristes du Hamas.

On croirait entendre d’outre-tombe Goebbels tentant de justifier par avance les pires atrocités Nazies commises contre les Juifs. On découvre donc que la « Foulaphobie » des extrémistes malinkés est en tous points de l’antisémitisme primaire. Benny Steinmetz, l’homme d’affaire en bisbilles avec alpha Condé, par une affirmation gratuite est mis dans le même sac que des peulhs Ousmane Gaoual, Tibou, etc., opposants politiques du même Alpha Condé, lesquels sont pointés du doigt à la vindicte populaire, comme une espèce de sous-marins d’Israël contre le peuple de Guinée.

Vous aurez reconnu le mythe de la « cinquième colonne » à la sauce Siaka Touré, tortionnaire, chef du Camp Boiro et neveu du responsable suprême du PDG. Des situations et accusations bien connues donc sous le régime de faux-complots de Sékou Touré, dont les recettes sont reprises telles quelles par le RPG du « professeur » Condé.

C’est grave, et vise ni plus ni moins qu’à justifier les  pires exactions à venir. Encore une fois, ceux qui doivent réagir contre ces calomnies se taisent. Ils seront les premiers « surpris » par la violence qui couve dans le chaudron des extrémistes du RPG.

 Voici un extrait du texte immonde publié sur le net par un certain Djabou Bissi Keïta, lisez :

« Ce projet est réel, il est actuel et il prospère.

Cette propagande méticuleuse vise donc un objectif précis : justifier à priori un coup de force des peuhls en Guinée sous le fallacieux prétexte d’une légitime défense contre un pouvoir qui les persécute et qui chercherait à les éliminer.

Toutes ces lettres ouvertes, ces chroniques, ces dénonciations vers des institutions internationales en manque de visibilité, des ONG en mal de publicité ou des journalistes friands de scoop bon marchés sont destinées à accumuler un argumentaire suffisant pour pouvoir dire, après coup, «…nous vous avions pourtant prévenu… »

Pour arriver à leur fin, ces théoriciens du sionisme à la sauce peuhle se sont alliés à tous ceux qui peuvent les aider sans compromettre leur objectif final. Si Benny Steinmetz en veut à Alpha Condé (décrit, pour les besoins de la cause, comme le symbole suprême du pouvoir anti-peulh) il faut l’aider à s’en débarrasser ! Pour ce faire ils ont utilisé à plein régime la machine de destruction médiatique du gouvernement guinéen grâce aux cabinets de communications recrutés à coup de millions de dollars par le milliardaire israélien. Au passage, et afin de donner de la matière à leur argumentaire, ils ont financé ces innombrables manifestations violentes et sanglantes en armant et droguant des centaines de jeunes aveuglés par le discours haineux et victimisant des marchands d’illusions que sont Ousmane Gaoual Diallo, Bah Oury, Tibou Kamara, Mouctar Diallo et compagnie.

Sydia Touré et les autres opposants non peuhls ne sont que des faire-valoir avec lesquels une alliance de circonstance pourra permettre l’émergence de ce « pouvoir peuhl ».

Voici la vérité que personne n’ose évoquer maintenant, c’est tout et ce n’est rien d’autre.

C’est maintenant qu’il faut dénoncer les groupes du type de Pottal avant que l’irréversible ne se produise. Demain il sera trop tard. » DjabouBissi Kéita Source

On comprend aisément pourquoi, en cette période de deuil décrétée par Alpha Condé mais à laquelle il ne croit pas, au moment où notre pays devient pestiféré à cause d’Ebola, le « Pr » se retrouve aux USA à danser le jour de son arrivée avec ses militants du RPG.

Ce n’est pas une illusion : des pas de danse réels en plein deuil officiel, d’un président dont la morale est particulièrement au ras des pâquerettes et les mensonges plus hauts que le Mont Rushmore.

Thierno A Diallo

2014-08-04 12:30:37 Madou

2014-08-04 12:19:09

Devant la vacuité des résultats de la gestion du professeur depuis bientôt cinq bonnes années, à défaut de pouvoir présenter un bilan palpable, (échec économique illustré par l’obscurité la mieux partagée au monde, mensonges d’Etat en jets continus, crimes impunis des « forces de défense et de sécurité » et échec sanitaire flagrant illustré par la flambée d’Ebola), certains thuriféraire du « président démocratiquement élu » comme un certain DjabouBissi Keïta ne trouvent rien de mieux à présenter que d’essayer de se justifier avec des arguments pseudo-bibliques. L’antisémitisme leur vient au secours, comme au bon vieux temps du nazisme et de la philosophie de Gobineau.

-Première assertion : les peulhs sont des Juifs. C’est la persistance de vieilles croyances qui font des Peulhs l’une des tribus perdues d’Israël.

-Deuxième assertion : La communauté Halpulard’aujourd’hui tenterait de créer un « Foulaland » qui serait la copie conforme de l’Etat d’Israël et qui chercherait à s’accaparer des biens de ses voisins. Ces négationnistes guinéens dont l’origine remonte à Sékou Touré, l’homme qui, avant de déclarer officiellement la « guerre aux peulhs » avait renvoyé les diplomates israéliens après la Guerre des Six jours, « oublient » les assassinats qui ont déclenché la situation actuelle et la réplique d’Israël dite « Bordure Protectrice » contre les intégristes du Hamas.

On croirait entendre d’outre-tombe Goebbels tentant de justifier par avance les pires atrocités Nazies commises contre les Juifs. On découvre donc que la « Foulaphobie » des extrémistes malinkés est en tous points de l’antisémitisme primaire. Benny Steinmetz, l’homme d’affaire en bisbilles avec alpha Condé, par une affirmation gratuite est mis dans le même sac que des peulhs Ousmane Gaoual, Tibou, etc., opposants politiques du même Alpha Condé, lesquels sont pointés du doigt à la vindicte populaire, comme une espèce de sous-marins d’Israël contre le peuple de Guinée.

Vous aurez reconnu le mythe de la « cinquième colonne » à la sauce Siaka Touré, tortionnaire, chef du Camp Boiro et neveu du responsable suprême du PDG. Des situations et accusations bien connues donc sous le régime de faux-complots de Sékou Touré, dont les recettes sont reprises telles quelles par le RPG du « professeur » Condé.

C’est grave, et vise ni plus ni moins qu’à justifier les  pires exactions à venir. Encore une fois, ceux qui doivent réagir contre ces calomnies se taisent. Ils seront les premiers « surpris » par la violence qui couve dans le chaudron des extrémistes du RPG.

 Voici un extrait du texte immonde publié sur le net par un certain Djabou Bissi Keïta, lisez :

« Ce projet est réel, il est actuel et il prospère.

Cette propagande méticuleuse vise donc un objectif précis : justifier à priori un coup de force des peuhls en Guinée sous le fallacieux prétexte d’une légitime défense contre un pouvoir qui les persécute et qui chercherait à les éliminer.

Toutes ces lettres ouvertes, ces chroniques, ces dénonciations vers des institutions internationales en manque de visibilité, des ONG en mal de publicité ou des journalistes friands de scoop bon marchés sont destinées à accumuler un argumentaire suffisant pour pouvoir dire, après coup, «…nous vous avions pourtant prévenu… »

Pour arriver à leur fin, ces théoriciens du sionisme à la sauce peuhle se sont alliés à tous ceux qui peuvent les aider sans compromettre leur objectif final. Si Benny Steinmetz en veut à Alpha Condé (décrit, pour les besoins de la cause, comme le symbole suprême du pouvoir anti-peulh) il faut l’aider à s’en débarrasser ! Pour ce faire ils ont utilisé à plein régime la machine de destruction médiatique du gouvernement guinéen grâce aux cabinets de communications recrutés à coup de millions de dollars par le milliardaire israélien. Au passage, et afin de donner de la matière à leur argumentaire, ils ont financé ces innombrables manifestations violentes et sanglantes en armant et droguant des centaines de jeunes aveuglés par le discours haineux et victimisant des marchands d’illusions que sont Ousmane Gaoual Diallo, Bah Oury, Tibou Kamara, Mouctar Diallo et compagnie.

Sydia Touré et les autres opposants non peuhls ne sont que des faire-valoir avec lesquels une alliance de circonstance pourra permettre l’émergence de ce « pouvoir peuhl ».

Voici la vérité que personne n’ose évoquer maintenant, c’est tout et ce n’est rien d’autre.

C’est maintenant qu’il faut dénoncer les groupes du type de Pottal avant que l’irréversible ne se produise. Demain il sera trop tard. » DjabouBissi Kéita Source

On comprend aisément pourquoi, en cette période de deuil décrétée par Alpha Condé mais à laquelle il ne croit pas, au moment où notre pays devient pestiféré à cause d’Ebola, le « Pr » se retrouve aux USA à danser le jour de son arrivée avec ses militants du RPG.

Ce n’est pas une illusion : des pas de danse réels en plein deuil officiel, d’un président dont la morale est particulièrement au ras des pâquerettes et les mensonges plus hauts que le Mont Rushmore.

Thierno A Diallo

2014-08-04 12:30:37 Sahaaba Nafowo
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.