chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Tragédie de la plage à Rogbanet : communiqué de l’O.R.E.P

Date de publication:2014-08-11 10:17:12

2014-08-11 10:15:39

Quelques mois après la mort tragique de 19 jeunes(filles et garçons) à la plage de LAMBANYI où ils étaient venus se distraire comme le fait la jeunesse de n’importe quel pays du monde, la même tragédie vient de se reproduire à la plage de TAOUYAH. Bilan : 34 morts, tous ont moins de 19 ans.

Pourtant, les Guinéens, après la première tragédie, avaient espéré que  M. Alpha CONDE exigerait de son gouvernement des mesures  visant à assurer la sécurité de la jeunesse sur ses rares lieux de distraction, en particulier sur les plages. Hélas ! C’était oublier  que pour notre « président », la vie des Guinéens ne mérite pas d’être préservée.  Car pendant que des dizaines de familles éplorées  sont dans un chagrin infini, le professeur-président, « père » de la nation  festoie dans de luxueux hôtels à WASHINGTON, PARIS…..

A l’annonce de cette tragédie, le président Alpha CONDE, comme à son habitude, a pris son avion pour aller en villégiature de luxe à WASHINGTON, PARIS….Il ne s’est pas senti concerné par le drame que vivent les parents des victimes. Lui n’est responsable de rien. C’est un « accident »,semble-t-il le penser.

L’O.R.E.P(Opposition Républicaine Extra Parlementaire) s’inquiètede la désinvolture  incompréhensible dont le président Alpha CONDE  fait preuve face à la situation dramatique de notre pays.

La tragédie de TAOUYAH aurait pu être  évitée si le gouvernement  et le président  tenaient la sécurité des citoyens, en particulier des jeunes  comme une priorité absolue. Car partout, même en Afrique, sauf en Guinée, les rassemblements de jeunes sont toujours encadrés par  les forces de l’ordre afin d’éviter ou de limiter les drames comme celui de TAOUYAH.

L’O.R.E.P. constate  avec regret que le président Alpha CONDE est dépourvu  du moindre sens de responsabilité et qu’il conduit inexorablement notre pays  vers une décomposition dont nul ne peut prévoir  les répercussions dans la sous-région.

Comme d’habitude, pour s’exonérer de sa responsabilité, le président Alpha CONDE a fait embastiller quelques petits lampistes qu’il tient pour seuls responsables de la défaillance de l’ensemble du gouvernement.

L’O.R.E.P. condamne fermement  ces pratiques irresponsables consistant à désigner à la vindicte populaire  ces deux ou trois organisateurs imprudents de festival. Si le promoteur du festival a été certes imprudent. Mais cela ne doit en aucune façon exonérer  le gouvernement de sa responsabilité, ou plutôt de son irresponsabilité. Car la sécurité des manifestations culturelles  sur la place publique, est du ressort  de la puissance publique.

L’O.R.E.P. déplore  les gesticulations démagogiques du gouverneur de Conakry, et condamne l’incapacité du gouvernement à assurer la sécurité des populations.

L’O.R.E.P. adresse ses condoléances attristées aux familles éplorées.

Pour l’O.R.E.P.

ROGER CECE HABA
Le  Secrétaire Général
PARIS le 10 Août 2014.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.