chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Alpha Condé sur la corde raide

Date de publication:2014-08-13 19:08:04

2014-08-13 19:06:23

En suivant, la première interview d’Alpha Condé on peut remarquer que pour une fois, il est sur la défensive. Alpha a été pris au dépourvu par la vigilance des Guinéens de l'extérieur qui ont alerté la presse sur l'inopportunité de son voyage. Ils ont monté une campagne auprès des législateurs et du président américain sur l’impunité en Guinée. Si rien n’a filtré des entretiens entre Obama et Alpha sur la mauvaise gouvernance et Ebola, des sources proches de la maison blanche indiquent qu’Obama a été alerté par des activistes noirs-américains sur la situation explosive en Guinée et la mauvaise gestion de l’épidémie. Le président américain aurait demandé une note de synthèse au département d’état sur la situation en Guinée.

En plus, l’une des raisons du voyage de Mr. Alpha Condé était pour rencontrer Soros. Il s’est rendu à New-York le lendemain de son arrivée pour s’entretenir avec le milliardaire qui est parmi ses supporters. Soros a trouvé en Alpha un allié pour combattre son archi-ennemi Benny Steinmetz. L’objet de l’entretien ne fut pas sur les mines seulement. Soros semble avoir atteint son objectif d’évincer Benny Steinmetz de la course pour le moment.

Le cours des métaux sur le marché mondial étant ce qu’il est, il est à douter que Soros engage les milliards nécessaires pour l’exploitation et l’acheminement du minerai de Simandou dans une zone d’épidémies et d’instabilité politique. La discussion avec Soros aurait porté sur une préoccupation majeure du président guinéen. Alpha voudrait avoir les conseils de ses protecteurs sur les menaces que Konaté a commencé à mettre en exécution. En effet, l’ancien président de la transition est entré en guerre ouverte avec Alpha. Depuis des années il se sentait trahi par lui. Comme le sont beaucoup d’alliés d’ailleurs. Mais depuis la découverte d’une surveillance dans son intimité montée par le gouvernement guinéen, Konaté voit rouge. Alpha a fait soudoyer l’une des femmes de Konaté pour être informé des activités et de toutes les discussions du Général. La femme a transmis à Alpha tous les emails que Konaté recevait ou envoyait, ainsi que des comptes rendus détaillés des discussions dont elle a été témoin. Quand Konaté l’apprit, il décida non seulement de répudier la femme, mais de dévoiler tout ce qu’il sait à propos de 2009 et des violences de 2010. Cela est à l’origine de ses déclarations et meetings avec Fatou Bensouda et de la ministre de la justice de la France.  

Dans sa vendetta, Konaté est assisté par Tibou Camara qui a une dent contre Alpha qui fut son ami très proche pendant des années. Tibou est complètement remonté contre Alpha depuis que ce dernier l’a accusé de complot.

Konaté a fait des déballages qui impliquent fortement Alpha. Il l’accuse d’avoir encouragé les massacres du stade pour se débarrasser de ses concurrents politiques et piéger le capitaine Daddis. Il aurait infiltré des éléments de l’armée qui lui sont favorables, qui ont incité au carnage. Cela confirmerait les suspicions de beaucoup d’observateurs et expliquerait aussi la réticence que Mr. Alpha Condé a de se défaire et de faire juger par un tribunal indépendant Pivi et Tiégboro qui sont accusés de crimes contre l’humanité. Cela malgré les appels des organisations guinéennes et étrangères des droits de l’homme. 

Alpha sait que l’accusation est très grave. Elle risque d’être fatale à sa présidence, à son image ainsi qu’à son héritage. En plus, préoccupé depuis 2010 par son élection en 2015, le président guinéen n’a pas grand-chose à montrer comme bilan. Le mécontentement populaire est à son comble. Les frustrations des proches aussi est grandissante. Dans un pays où la politique sert de buffet à manger, Alpha tient tous les cordons de la bourse avec son fils et un quarteron d’intimes. D’où le désenchantement des amis. A part quelques membres des forces de sécurité et de la CENI, les leaders d’Arc-en-ciel n’ont eu que des miettes sur le pactole des 700 millions de dollars de Rio-Tinto.

Les milieux d’Arc-en-ciel commencent déjà à scruter l’horizon à la recherche d’un nouveau leader.

Konaté de son côté ne s’arrête pas à 2009 dans son déballage. Il accuse aussi Alpha d’avoir orchestré les pogroms de la Haute-Guinée avec le complot de l’empoisonnement entre les deux tours de la campagne présidentielle. Il aurait dit avoir des preuves qui incriminent Alpha et son ministre des Affaires étrangères, François Fall. On se rappelle que Fall fut actif à rependre la rumeur d’empoisonnement par les commerçants originaires du Foutah. Cette rumeur fut à la base des pogroms contre les peuls en Haute-Guinée en 2010.

Konaté que rien ne semble arrêter dans son désir de régler des comptes, accuse l’accusateur d’empoisonnement François Fall, d’avoir lui aussi empoisonné le général Conté avec l’aide de l’une des femmes de ce dernier.

Jean-Marie Doré a souvent menacé de livrer les preuves qu’il a sur Fall à ce sujet. On sait maintenant que François Fall n’avait pas démissionné de son poste de premier ministre pour des raisons politiques. Les raisons sont plus terre-à-terre. La femme de Conté qui l’aurait aidé à achever le général mourant est une joueuse de cauris originaire de Labé; elle était en fait son amante. François Fall avait fait des démentis laconiques quand le bruit courut sur leur liaison. Il avait dit que ses relations avec la troisième première dame étaient purement humanitaires, car la femme était démunie depuis la mort du général. Il finit par l’épouser. Ha ! La Guinée.  

Il a été conseillé à Alpha de se montrer conciliant. Il cherche à amadouer Konaté pour une rencontre à Conakry pour une paix des braves. Mais Konaté a refusé en disant à son entourage qu’Alpha pourrait le liquider physiquement. Il y a une nervosité palpable à Sékoutouréya. Les collaborateurs ont appris à ne pas mentionner le nom de Konaté. Le fait de faire intercepter les communications de l’ancien président de la transition est quelque chose de suspect. Si en plus Alpha est accusé de complicité dans les crimes contre l’humanité de 2009 et les pogroms ethniques de 2010 dans une cour de justice, il deviendra infréquentable dans les milieux sur lesquels il a toujours compté pour se maintenir au pouvoir.

Tout l’échafaudage de président de changement, de champion de la lutte contre la corruption, de la Guinée démocratique va tomber à l’eau. Alpha n’a qu’une seule porte de sortie. Elle est étroite et pas glorieuse. Mais on peut compter sur lui pour l’exploiter. Il a affaire à des amateurs politiciens comme opposants. Le passé montre que ces politiciens n’ont aucune envie de pousser pour la justice dans notre pays. Pour cela, il faut être propre soi-même. Sinon l’assemblée nationale aurait pu exiger que Konaté qui dit posséder des listes soit entendu par la commission des lois.

Jean-Marie Doré a laissé entendre à plusieurs reprises qu’il connait les détails de l’affaire d’empoisonnement. L’assemblée aurait pu par exemple créer une commission spéciale pour suivre ces déclarations graves d’un ancien président et d’un ancien premier ministre au lieu de se quereller pour des affaires d’indemnités. Mais, il y a de fortes chances que, même si ces accusations se révélaient fondées, il n’y ait pas de volonté politique pour le nettoyage des écuries guinéennes avant qu’on ne parle de nouvelles élections. Le président pourrait aider à brouiller les cartes pour éviter le scenario cauchemardesque. 



Diaré Mohamed.

« La Vérité ! Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres. Elle fera des jours sereins, des jours les plus sombres de la Guinée »


Commentaires


2014-08-13 19:06:23

En suivant, la première interview d’Alpha Condé on peut remarquer que pour une fois, il est sur la défensive. Alpha a été pris au dépourvu par la vigilance des Guinéens de l'extérieur qui ont alerté la presse sur l'inopportunité de son voyage. Ils ont monté une campagne auprès des législateurs et du président américain sur l’impunité en Guinée. Si rien n’a filtré des entretiens entre Obama et Alpha sur la mauvaise gouvernance et Ebola, des sources proches de la maison blanche indiquent qu’Obama a été alerté par des activistes noirs-américains sur la situation explosive en Guinée et la mauvaise gestion de l’épidémie. Le président américain aurait demandé une note de synthèse au département d’état sur la situation en Guinée.

En plus, l’une des raisons du voyage de Mr. Alpha Condé était pour rencontrer Soros. Il s’est rendu à New-York le lendemain de son arrivée pour s’entretenir avec le milliardaire qui est parmi ses supporters. Soros a trouvé en Alpha un allié pour combattre son archi-ennemi Benny Steinmetz. L’objet de l’entretien ne fut pas sur les mines seulement. Soros semble avoir atteint son objectif d’évincer Benny Steinmetz de la course pour le moment.

Le cours des métaux sur le marché mondial étant ce qu’il est, il est à douter que Soros engage les milliards nécessaires pour l’exploitation et l’acheminement du minerai de Simandou dans une zone d’épidémies et d’instabilité politique. La discussion avec Soros aurait porté sur une préoccupation majeure du président guinéen. Alpha voudrait avoir les conseils de ses protecteurs sur les menaces que Konaté a commencé à mettre en exécution. En effet, l’ancien président de la transition est entré en guerre ouverte avec Alpha. Depuis des années il se sentait trahi par lui. Comme le sont beaucoup d’alliés d’ailleurs. Mais depuis la découverte d’une surveillance dans son intimité montée par le gouvernement guinéen, Konaté voit rouge. Alpha a fait soudoyer l’une des femmes de Konaté pour être informé des activités et de toutes les discussions du Général. La femme a transmis à Alpha tous les emails que Konaté recevait ou envoyait, ainsi que des comptes rendus détaillés des discussions dont elle a été témoin. Quand Konaté l’apprit, il décida non seulement de répudier la femme, mais de dévoiler tout ce qu’il sait à propos de 2009 et des violences de 2010. Cela est à l’origine de ses déclarations et meetings avec Fatou Bensouda et de la ministre de la justice de la France.  

Dans sa vendetta, Konaté est assisté par Tibou Camara qui a une dent contre Alpha qui fut son ami très proche pendant des années. Tibou est complètement remonté contre Alpha depuis que ce dernier l’a accusé de complot.

Konaté a fait des déballages qui impliquent fortement Alpha. Il l’accuse d’avoir encouragé les massacres du stade pour se débarrasser de ses concurrents politiques et piéger le capitaine Daddis. Il aurait infiltré des éléments de l’armée qui lui sont favorables, qui ont incité au carnage. Cela confirmerait les suspicions de beaucoup d’observateurs et expliquerait aussi la réticence que Mr. Alpha Condé a de se défaire et de faire juger par un tribunal indépendant Pivi et Tiégboro qui sont accusés de crimes contre l’humanité. Cela malgré les appels des organisations guinéennes et étrangères des droits de l’homme. 

Alpha sait que l’accusation est très grave. Elle risque d’être fatale à sa présidence, à son image ainsi qu’à son héritage. En plus, préoccupé depuis 2010 par son élection en 2015, le président guinéen n’a pas grand-chose à montrer comme bilan. Le mécontentement populaire est à son comble. Les frustrations des proches aussi est grandissante. Dans un pays où la politique sert de buffet à manger, Alpha tient tous les cordons de la bourse avec son fils et un quarteron d’intimes. D’où le désenchantement des amis. A part quelques membres des forces de sécurité et de la CENI, les leaders d’Arc-en-ciel n’ont eu que des miettes sur le pactole des 700 millions de dollars de Rio-Tinto.

Les milieux d’Arc-en-ciel commencent déjà à scruter l’horizon à la recherche d’un nouveau leader.

Konaté de son côté ne s’arrête pas à 2009 dans son déballage. Il accuse aussi Alpha d’avoir orchestré les pogroms de la Haute-Guinée avec le complot de l’empoisonnement entre les deux tours de la campagne présidentielle. Il aurait dit avoir des preuves qui incriminent Alpha et son ministre des Affaires étrangères, François Fall. On se rappelle que Fall fut actif à rependre la rumeur d’empoisonnement par les commerçants originaires du Foutah. Cette rumeur fut à la base des pogroms contre les peuls en Haute-Guinée en 2010.

Konaté que rien ne semble arrêter dans son désir de régler des comptes, accuse l’accusateur d’empoisonnement François Fall, d’avoir lui aussi empoisonné le général Conté avec l’aide de l’une des femmes de ce dernier.

Jean-Marie Doré a souvent menacé de livrer les preuves qu’il a sur Fall à ce sujet. On sait maintenant que François Fall n’avait pas démissionné de son poste de premier ministre pour des raisons politiques. Les raisons sont plus terre-à-terre. La femme de Conté qui l’aurait aidé à achever le général mourant est une joueuse de cauris originaire de Labé; elle était en fait son amante. François Fall avait fait des démentis laconiques quand le bruit courut sur leur liaison. Il avait dit que ses relations avec la troisième première dame étaient purement humanitaires, car la femme était démunie depuis la mort du général. Il finit par l’épouser. Ha ! La Guinée.  

Il a été conseillé à Alpha de se montrer conciliant. Il cherche à amadouer Konaté pour une rencontre à Conakry pour une paix des braves. Mais Konaté a refusé en disant à son entourage qu’Alpha pourrait le liquider physiquement. Il y a une nervosité palpable à Sékoutouréya. Les collaborateurs ont appris à ne pas mentionner le nom de Konaté. Le fait de faire intercepter les communications de l’ancien président de la transition est quelque chose de suspect. Si en plus Alpha est accusé de complicité dans les crimes contre l’humanité de 2009 et les pogroms ethniques de 2010 dans une cour de justice, il deviendra infréquentable dans les milieux sur lesquels il a toujours compté pour se maintenir au pouvoir.

Tout l’échafaudage de président de changement, de champion de la lutte contre la corruption, de la Guinée démocratique va tomber à l’eau. Alpha n’a qu’une seule porte de sortie. Elle est étroite et pas glorieuse. Mais on peut compter sur lui pour l’exploiter. Il a affaire à des amateurs politiciens comme opposants. Le passé montre que ces politiciens n’ont aucune envie de pousser pour la justice dans notre pays. Pour cela, il faut être propre soi-même. Sinon l’assemblée nationale aurait pu exiger que Konaté qui dit posséder des listes soit entendu par la commission des lois.

Jean-Marie Doré a laissé entendre à plusieurs reprises qu’il connait les détails de l’affaire d’empoisonnement. L’assemblée aurait pu par exemple créer une commission spéciale pour suivre ces déclarations graves d’un ancien président et d’un ancien premier ministre au lieu de se quereller pour des affaires d’indemnités. Mais, il y a de fortes chances que, même si ces accusations se révélaient fondées, il n’y ait pas de volonté politique pour le nettoyage des écuries guinéennes avant qu’on ne parle de nouvelles élections. Le président pourrait aider à brouiller les cartes pour éviter le scenario cauchemardesque. 



Diaré Mohamed.

« La Vérité ! Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres. Elle fera des jours sereins, des jours les plus sombres de la Guinée »

2014-08-13 19:08:04 Tandetat

2014-08-13 19:06:23

En suivant, la première interview d’Alpha Condé on peut remarquer que pour une fois, il est sur la défensive. Alpha a été pris au dépourvu par la vigilance des Guinéens de l'extérieur qui ont alerté la presse sur l'inopportunité de son voyage. Ils ont monté une campagne auprès des législateurs et du président américain sur l’impunité en Guinée. Si rien n’a filtré des entretiens entre Obama et Alpha sur la mauvaise gouvernance et Ebola, des sources proches de la maison blanche indiquent qu’Obama a été alerté par des activistes noirs-américains sur la situation explosive en Guinée et la mauvaise gestion de l’épidémie. Le président américain aurait demandé une note de synthèse au département d’état sur la situation en Guinée.

En plus, l’une des raisons du voyage de Mr. Alpha Condé était pour rencontrer Soros. Il s’est rendu à New-York le lendemain de son arrivée pour s’entretenir avec le milliardaire qui est parmi ses supporters. Soros a trouvé en Alpha un allié pour combattre son archi-ennemi Benny Steinmetz. L’objet de l’entretien ne fut pas sur les mines seulement. Soros semble avoir atteint son objectif d’évincer Benny Steinmetz de la course pour le moment.

Le cours des métaux sur le marché mondial étant ce qu’il est, il est à douter que Soros engage les milliards nécessaires pour l’exploitation et l’acheminement du minerai de Simandou dans une zone d’épidémies et d’instabilité politique. La discussion avec Soros aurait porté sur une préoccupation majeure du président guinéen. Alpha voudrait avoir les conseils de ses protecteurs sur les menaces que Konaté a commencé à mettre en exécution. En effet, l’ancien président de la transition est entré en guerre ouverte avec Alpha. Depuis des années il se sentait trahi par lui. Comme le sont beaucoup d’alliés d’ailleurs. Mais depuis la découverte d’une surveillance dans son intimité montée par le gouvernement guinéen, Konaté voit rouge. Alpha a fait soudoyer l’une des femmes de Konaté pour être informé des activités et de toutes les discussions du Général. La femme a transmis à Alpha tous les emails que Konaté recevait ou envoyait, ainsi que des comptes rendus détaillés des discussions dont elle a été témoin. Quand Konaté l’apprit, il décida non seulement de répudier la femme, mais de dévoiler tout ce qu’il sait à propos de 2009 et des violences de 2010. Cela est à l’origine de ses déclarations et meetings avec Fatou Bensouda et de la ministre de la justice de la France.  

Dans sa vendetta, Konaté est assisté par Tibou Camara qui a une dent contre Alpha qui fut son ami très proche pendant des années. Tibou est complètement remonté contre Alpha depuis que ce dernier l’a accusé de complot.

Konaté a fait des déballages qui impliquent fortement Alpha. Il l’accuse d’avoir encouragé les massacres du stade pour se débarrasser de ses concurrents politiques et piéger le capitaine Daddis. Il aurait infiltré des éléments de l’armée qui lui sont favorables, qui ont incité au carnage. Cela confirmerait les suspicions de beaucoup d’observateurs et expliquerait aussi la réticence que Mr. Alpha Condé a de se défaire et de faire juger par un tribunal indépendant Pivi et Tiégboro qui sont accusés de crimes contre l’humanité. Cela malgré les appels des organisations guinéennes et étrangères des droits de l’homme. 

Alpha sait que l’accusation est très grave. Elle risque d’être fatale à sa présidence, à son image ainsi qu’à son héritage. En plus, préoccupé depuis 2010 par son élection en 2015, le président guinéen n’a pas grand-chose à montrer comme bilan. Le mécontentement populaire est à son comble. Les frustrations des proches aussi est grandissante. Dans un pays où la politique sert de buffet à manger, Alpha tient tous les cordons de la bourse avec son fils et un quarteron d’intimes. D’où le désenchantement des amis. A part quelques membres des forces de sécurité et de la CENI, les leaders d’Arc-en-ciel n’ont eu que des miettes sur le pactole des 700 millions de dollars de Rio-Tinto.

Les milieux d’Arc-en-ciel commencent déjà à scruter l’horizon à la recherche d’un nouveau leader.

Konaté de son côté ne s’arrête pas à 2009 dans son déballage. Il accuse aussi Alpha d’avoir orchestré les pogroms de la Haute-Guinée avec le complot de l’empoisonnement entre les deux tours de la campagne présidentielle. Il aurait dit avoir des preuves qui incriminent Alpha et son ministre des Affaires étrangères, François Fall. On se rappelle que Fall fut actif à rependre la rumeur d’empoisonnement par les commerçants originaires du Foutah. Cette rumeur fut à la base des pogroms contre les peuls en Haute-Guinée en 2010.

Konaté que rien ne semble arrêter dans son désir de régler des comptes, accuse l’accusateur d’empoisonnement François Fall, d’avoir lui aussi empoisonné le général Conté avec l’aide de l’une des femmes de ce dernier.

Jean-Marie Doré a souvent menacé de livrer les preuves qu’il a sur Fall à ce sujet. On sait maintenant que François Fall n’avait pas démissionné de son poste de premier ministre pour des raisons politiques. Les raisons sont plus terre-à-terre. La femme de Conté qui l’aurait aidé à achever le général mourant est une joueuse de cauris originaire de Labé; elle était en fait son amante. François Fall avait fait des démentis laconiques quand le bruit courut sur leur liaison. Il avait dit que ses relations avec la troisième première dame étaient purement humanitaires, car la femme était démunie depuis la mort du général. Il finit par l’épouser. Ha ! La Guinée.  

Il a été conseillé à Alpha de se montrer conciliant. Il cherche à amadouer Konaté pour une rencontre à Conakry pour une paix des braves. Mais Konaté a refusé en disant à son entourage qu’Alpha pourrait le liquider physiquement. Il y a une nervosité palpable à Sékoutouréya. Les collaborateurs ont appris à ne pas mentionner le nom de Konaté. Le fait de faire intercepter les communications de l’ancien président de la transition est quelque chose de suspect. Si en plus Alpha est accusé de complicité dans les crimes contre l’humanité de 2009 et les pogroms ethniques de 2010 dans une cour de justice, il deviendra infréquentable dans les milieux sur lesquels il a toujours compté pour se maintenir au pouvoir.

Tout l’échafaudage de président de changement, de champion de la lutte contre la corruption, de la Guinée démocratique va tomber à l’eau. Alpha n’a qu’une seule porte de sortie. Elle est étroite et pas glorieuse. Mais on peut compter sur lui pour l’exploiter. Il a affaire à des amateurs politiciens comme opposants. Le passé montre que ces politiciens n’ont aucune envie de pousser pour la justice dans notre pays. Pour cela, il faut être propre soi-même. Sinon l’assemblée nationale aurait pu exiger que Konaté qui dit posséder des listes soit entendu par la commission des lois.

Jean-Marie Doré a laissé entendre à plusieurs reprises qu’il connait les détails de l’affaire d’empoisonnement. L’assemblée aurait pu par exemple créer une commission spéciale pour suivre ces déclarations graves d’un ancien président et d’un ancien premier ministre au lieu de se quereller pour des affaires d’indemnités. Mais, il y a de fortes chances que, même si ces accusations se révélaient fondées, il n’y ait pas de volonté politique pour le nettoyage des écuries guinéennes avant qu’on ne parle de nouvelles élections. Le président pourrait aider à brouiller les cartes pour éviter le scenario cauchemardesque. 



Diaré Mohamed.

« La Vérité ! Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres. Elle fera des jours sereins, des jours les plus sombres de la Guinée »

2014-08-13 19:08:04 J. Koly

2014-08-13 19:06:23

En suivant, la première interview d’Alpha Condé on peut remarquer que pour une fois, il est sur la défensive. Alpha a été pris au dépourvu par la vigilance des Guinéens de l'extérieur qui ont alerté la presse sur l'inopportunité de son voyage. Ils ont monté une campagne auprès des législateurs et du président américain sur l’impunité en Guinée. Si rien n’a filtré des entretiens entre Obama et Alpha sur la mauvaise gouvernance et Ebola, des sources proches de la maison blanche indiquent qu’Obama a été alerté par des activistes noirs-américains sur la situation explosive en Guinée et la mauvaise gestion de l’épidémie. Le président américain aurait demandé une note de synthèse au département d’état sur la situation en Guinée.

En plus, l’une des raisons du voyage de Mr. Alpha Condé était pour rencontrer Soros. Il s’est rendu à New-York le lendemain de son arrivée pour s’entretenir avec le milliardaire qui est parmi ses supporters. Soros a trouvé en Alpha un allié pour combattre son archi-ennemi Benny Steinmetz. L’objet de l’entretien ne fut pas sur les mines seulement. Soros semble avoir atteint son objectif d’évincer Benny Steinmetz de la course pour le moment.

Le cours des métaux sur le marché mondial étant ce qu’il est, il est à douter que Soros engage les milliards nécessaires pour l’exploitation et l’acheminement du minerai de Simandou dans une zone d’épidémies et d’instabilité politique. La discussion avec Soros aurait porté sur une préoccupation majeure du président guinéen. Alpha voudrait avoir les conseils de ses protecteurs sur les menaces que Konaté a commencé à mettre en exécution. En effet, l’ancien président de la transition est entré en guerre ouverte avec Alpha. Depuis des années il se sentait trahi par lui. Comme le sont beaucoup d’alliés d’ailleurs. Mais depuis la découverte d’une surveillance dans son intimité montée par le gouvernement guinéen, Konaté voit rouge. Alpha a fait soudoyer l’une des femmes de Konaté pour être informé des activités et de toutes les discussions du Général. La femme a transmis à Alpha tous les emails que Konaté recevait ou envoyait, ainsi que des comptes rendus détaillés des discussions dont elle a été témoin. Quand Konaté l’apprit, il décida non seulement de répudier la femme, mais de dévoiler tout ce qu’il sait à propos de 2009 et des violences de 2010. Cela est à l’origine de ses déclarations et meetings avec Fatou Bensouda et de la ministre de la justice de la France.  

Dans sa vendetta, Konaté est assisté par Tibou Camara qui a une dent contre Alpha qui fut son ami très proche pendant des années. Tibou est complètement remonté contre Alpha depuis que ce dernier l’a accusé de complot.

Konaté a fait des déballages qui impliquent fortement Alpha. Il l’accuse d’avoir encouragé les massacres du stade pour se débarrasser de ses concurrents politiques et piéger le capitaine Daddis. Il aurait infiltré des éléments de l’armée qui lui sont favorables, qui ont incité au carnage. Cela confirmerait les suspicions de beaucoup d’observateurs et expliquerait aussi la réticence que Mr. Alpha Condé a de se défaire et de faire juger par un tribunal indépendant Pivi et Tiégboro qui sont accusés de crimes contre l’humanité. Cela malgré les appels des organisations guinéennes et étrangères des droits de l’homme. 

Alpha sait que l’accusation est très grave. Elle risque d’être fatale à sa présidence, à son image ainsi qu’à son héritage. En plus, préoccupé depuis 2010 par son élection en 2015, le président guinéen n’a pas grand-chose à montrer comme bilan. Le mécontentement populaire est à son comble. Les frustrations des proches aussi est grandissante. Dans un pays où la politique sert de buffet à manger, Alpha tient tous les cordons de la bourse avec son fils et un quarteron d’intimes. D’où le désenchantement des amis. A part quelques membres des forces de sécurité et de la CENI, les leaders d’Arc-en-ciel n’ont eu que des miettes sur le pactole des 700 millions de dollars de Rio-Tinto.

Les milieux d’Arc-en-ciel commencent déjà à scruter l’horizon à la recherche d’un nouveau leader.

Konaté de son côté ne s’arrête pas à 2009 dans son déballage. Il accuse aussi Alpha d’avoir orchestré les pogroms de la Haute-Guinée avec le complot de l’empoisonnement entre les deux tours de la campagne présidentielle. Il aurait dit avoir des preuves qui incriminent Alpha et son ministre des Affaires étrangères, François Fall. On se rappelle que Fall fut actif à rependre la rumeur d’empoisonnement par les commerçants originaires du Foutah. Cette rumeur fut à la base des pogroms contre les peuls en Haute-Guinée en 2010.

Konaté que rien ne semble arrêter dans son désir de régler des comptes, accuse l’accusateur d’empoisonnement François Fall, d’avoir lui aussi empoisonné le général Conté avec l’aide de l’une des femmes de ce dernier.

Jean-Marie Doré a souvent menacé de livrer les preuves qu’il a sur Fall à ce sujet. On sait maintenant que François Fall n’avait pas démissionné de son poste de premier ministre pour des raisons politiques. Les raisons sont plus terre-à-terre. La femme de Conté qui l’aurait aidé à achever le général mourant est une joueuse de cauris originaire de Labé; elle était en fait son amante. François Fall avait fait des démentis laconiques quand le bruit courut sur leur liaison. Il avait dit que ses relations avec la troisième première dame étaient purement humanitaires, car la femme était démunie depuis la mort du général. Il finit par l’épouser. Ha ! La Guinée.  

Il a été conseillé à Alpha de se montrer conciliant. Il cherche à amadouer Konaté pour une rencontre à Conakry pour une paix des braves. Mais Konaté a refusé en disant à son entourage qu’Alpha pourrait le liquider physiquement. Il y a une nervosité palpable à Sékoutouréya. Les collaborateurs ont appris à ne pas mentionner le nom de Konaté. Le fait de faire intercepter les communications de l’ancien président de la transition est quelque chose de suspect. Si en plus Alpha est accusé de complicité dans les crimes contre l’humanité de 2009 et les pogroms ethniques de 2010 dans une cour de justice, il deviendra infréquentable dans les milieux sur lesquels il a toujours compté pour se maintenir au pouvoir.

Tout l’échafaudage de président de changement, de champion de la lutte contre la corruption, de la Guinée démocratique va tomber à l’eau. Alpha n’a qu’une seule porte de sortie. Elle est étroite et pas glorieuse. Mais on peut compter sur lui pour l’exploiter. Il a affaire à des amateurs politiciens comme opposants. Le passé montre que ces politiciens n’ont aucune envie de pousser pour la justice dans notre pays. Pour cela, il faut être propre soi-même. Sinon l’assemblée nationale aurait pu exiger que Konaté qui dit posséder des listes soit entendu par la commission des lois.

Jean-Marie Doré a laissé entendre à plusieurs reprises qu’il connait les détails de l’affaire d’empoisonnement. L’assemblée aurait pu par exemple créer une commission spéciale pour suivre ces déclarations graves d’un ancien président et d’un ancien premier ministre au lieu de se quereller pour des affaires d’indemnités. Mais, il y a de fortes chances que, même si ces accusations se révélaient fondées, il n’y ait pas de volonté politique pour le nettoyage des écuries guinéennes avant qu’on ne parle de nouvelles élections. Le président pourrait aider à brouiller les cartes pour éviter le scenario cauchemardesque. 



Diaré Mohamed.

« La Vérité ! Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres. Elle fera des jours sereins, des jours les plus sombres de la Guinée »

2014-08-13 19:08:04 Abdourahmane Barry

2014-08-13 19:06:23

En suivant, la première interview d’Alpha Condé on peut remarquer que pour une fois, il est sur la défensive. Alpha a été pris au dépourvu par la vigilance des Guinéens de l'extérieur qui ont alerté la presse sur l'inopportunité de son voyage. Ils ont monté une campagne auprès des législateurs et du président américain sur l’impunité en Guinée. Si rien n’a filtré des entretiens entre Obama et Alpha sur la mauvaise gouvernance et Ebola, des sources proches de la maison blanche indiquent qu’Obama a été alerté par des activistes noirs-américains sur la situation explosive en Guinée et la mauvaise gestion de l’épidémie. Le président américain aurait demandé une note de synthèse au département d’état sur la situation en Guinée.

En plus, l’une des raisons du voyage de Mr. Alpha Condé était pour rencontrer Soros. Il s’est rendu à New-York le lendemain de son arrivée pour s’entretenir avec le milliardaire qui est parmi ses supporters. Soros a trouvé en Alpha un allié pour combattre son archi-ennemi Benny Steinmetz. L’objet de l’entretien ne fut pas sur les mines seulement. Soros semble avoir atteint son objectif d’évincer Benny Steinmetz de la course pour le moment.

Le cours des métaux sur le marché mondial étant ce qu’il est, il est à douter que Soros engage les milliards nécessaires pour l’exploitation et l’acheminement du minerai de Simandou dans une zone d’épidémies et d’instabilité politique. La discussion avec Soros aurait porté sur une préoccupation majeure du président guinéen. Alpha voudrait avoir les conseils de ses protecteurs sur les menaces que Konaté a commencé à mettre en exécution. En effet, l’ancien président de la transition est entré en guerre ouverte avec Alpha. Depuis des années il se sentait trahi par lui. Comme le sont beaucoup d’alliés d’ailleurs. Mais depuis la découverte d’une surveillance dans son intimité montée par le gouvernement guinéen, Konaté voit rouge. Alpha a fait soudoyer l’une des femmes de Konaté pour être informé des activités et de toutes les discussions du Général. La femme a transmis à Alpha tous les emails que Konaté recevait ou envoyait, ainsi que des comptes rendus détaillés des discussions dont elle a été témoin. Quand Konaté l’apprit, il décida non seulement de répudier la femme, mais de dévoiler tout ce qu’il sait à propos de 2009 et des violences de 2010. Cela est à l’origine de ses déclarations et meetings avec Fatou Bensouda et de la ministre de la justice de la France.  

Dans sa vendetta, Konaté est assisté par Tibou Camara qui a une dent contre Alpha qui fut son ami très proche pendant des années. Tibou est complètement remonté contre Alpha depuis que ce dernier l’a accusé de complot.

Konaté a fait des déballages qui impliquent fortement Alpha. Il l’accuse d’avoir encouragé les massacres du stade pour se débarrasser de ses concurrents politiques et piéger le capitaine Daddis. Il aurait infiltré des éléments de l’armée qui lui sont favorables, qui ont incité au carnage. Cela confirmerait les suspicions de beaucoup d’observateurs et expliquerait aussi la réticence que Mr. Alpha Condé a de se défaire et de faire juger par un tribunal indépendant Pivi et Tiégboro qui sont accusés de crimes contre l’humanité. Cela malgré les appels des organisations guinéennes et étrangères des droits de l’homme. 

Alpha sait que l’accusation est très grave. Elle risque d’être fatale à sa présidence, à son image ainsi qu’à son héritage. En plus, préoccupé depuis 2010 par son élection en 2015, le président guinéen n’a pas grand-chose à montrer comme bilan. Le mécontentement populaire est à son comble. Les frustrations des proches aussi est grandissante. Dans un pays où la politique sert de buffet à manger, Alpha tient tous les cordons de la bourse avec son fils et un quarteron d’intimes. D’où le désenchantement des amis. A part quelques membres des forces de sécurité et de la CENI, les leaders d’Arc-en-ciel n’ont eu que des miettes sur le pactole des 700 millions de dollars de Rio-Tinto.

Les milieux d’Arc-en-ciel commencent déjà à scruter l’horizon à la recherche d’un nouveau leader.

Konaté de son côté ne s’arrête pas à 2009 dans son déballage. Il accuse aussi Alpha d’avoir orchestré les pogroms de la Haute-Guinée avec le complot de l’empoisonnement entre les deux tours de la campagne présidentielle. Il aurait dit avoir des preuves qui incriminent Alpha et son ministre des Affaires étrangères, François Fall. On se rappelle que Fall fut actif à rependre la rumeur d’empoisonnement par les commerçants originaires du Foutah. Cette rumeur fut à la base des pogroms contre les peuls en Haute-Guinée en 2010.

Konaté que rien ne semble arrêter dans son désir de régler des comptes, accuse l’accusateur d’empoisonnement François Fall, d’avoir lui aussi empoisonné le général Conté avec l’aide de l’une des femmes de ce dernier.

Jean-Marie Doré a souvent menacé de livrer les preuves qu’il a sur Fall à ce sujet. On sait maintenant que François Fall n’avait pas démissionné de son poste de premier ministre pour des raisons politiques. Les raisons sont plus terre-à-terre. La femme de Conté qui l’aurait aidé à achever le général mourant est une joueuse de cauris originaire de Labé; elle était en fait son amante. François Fall avait fait des démentis laconiques quand le bruit courut sur leur liaison. Il avait dit que ses relations avec la troisième première dame étaient purement humanitaires, car la femme était démunie depuis la mort du général. Il finit par l’épouser. Ha ! La Guinée.  

Il a été conseillé à Alpha de se montrer conciliant. Il cherche à amadouer Konaté pour une rencontre à Conakry pour une paix des braves. Mais Konaté a refusé en disant à son entourage qu’Alpha pourrait le liquider physiquement. Il y a une nervosité palpable à Sékoutouréya. Les collaborateurs ont appris à ne pas mentionner le nom de Konaté. Le fait de faire intercepter les communications de l’ancien président de la transition est quelque chose de suspect. Si en plus Alpha est accusé de complicité dans les crimes contre l’humanité de 2009 et les pogroms ethniques de 2010 dans une cour de justice, il deviendra infréquentable dans les milieux sur lesquels il a toujours compté pour se maintenir au pouvoir.

Tout l’échafaudage de président de changement, de champion de la lutte contre la corruption, de la Guinée démocratique va tomber à l’eau. Alpha n’a qu’une seule porte de sortie. Elle est étroite et pas glorieuse. Mais on peut compter sur lui pour l’exploiter. Il a affaire à des amateurs politiciens comme opposants. Le passé montre que ces politiciens n’ont aucune envie de pousser pour la justice dans notre pays. Pour cela, il faut être propre soi-même. Sinon l’assemblée nationale aurait pu exiger que Konaté qui dit posséder des listes soit entendu par la commission des lois.

Jean-Marie Doré a laissé entendre à plusieurs reprises qu’il connait les détails de l’affaire d’empoisonnement. L’assemblée aurait pu par exemple créer une commission spéciale pour suivre ces déclarations graves d’un ancien président et d’un ancien premier ministre au lieu de se quereller pour des affaires d’indemnités. Mais, il y a de fortes chances que, même si ces accusations se révélaient fondées, il n’y ait pas de volonté politique pour le nettoyage des écuries guinéennes avant qu’on ne parle de nouvelles élections. Le président pourrait aider à brouiller les cartes pour éviter le scenario cauchemardesque. 



Diaré Mohamed.

« La Vérité ! Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres. Elle fera des jours sereins, des jours les plus sombres de la Guinée »

2014-08-13 19:08:04 Sahaaba Nafowo

2014-08-13 19:06:23

En suivant, la première interview d’Alpha Condé on peut remarquer que pour une fois, il est sur la défensive. Alpha a été pris au dépourvu par la vigilance des Guinéens de l'extérieur qui ont alerté la presse sur l'inopportunité de son voyage. Ils ont monté une campagne auprès des législateurs et du président américain sur l’impunité en Guinée. Si rien n’a filtré des entretiens entre Obama et Alpha sur la mauvaise gouvernance et Ebola, des sources proches de la maison blanche indiquent qu’Obama a été alerté par des activistes noirs-américains sur la situation explosive en Guinée et la mauvaise gestion de l’épidémie. Le président américain aurait demandé une note de synthèse au département d’état sur la situation en Guinée.

En plus, l’une des raisons du voyage de Mr. Alpha Condé était pour rencontrer Soros. Il s’est rendu à New-York le lendemain de son arrivée pour s’entretenir avec le milliardaire qui est parmi ses supporters. Soros a trouvé en Alpha un allié pour combattre son archi-ennemi Benny Steinmetz. L’objet de l’entretien ne fut pas sur les mines seulement. Soros semble avoir atteint son objectif d’évincer Benny Steinmetz de la course pour le moment.

Le cours des métaux sur le marché mondial étant ce qu’il est, il est à douter que Soros engage les milliards nécessaires pour l’exploitation et l’acheminement du minerai de Simandou dans une zone d’épidémies et d’instabilité politique. La discussion avec Soros aurait porté sur une préoccupation majeure du président guinéen. Alpha voudrait avoir les conseils de ses protecteurs sur les menaces que Konaté a commencé à mettre en exécution. En effet, l’ancien président de la transition est entré en guerre ouverte avec Alpha. Depuis des années il se sentait trahi par lui. Comme le sont beaucoup d’alliés d’ailleurs. Mais depuis la découverte d’une surveillance dans son intimité montée par le gouvernement guinéen, Konaté voit rouge. Alpha a fait soudoyer l’une des femmes de Konaté pour être informé des activités et de toutes les discussions du Général. La femme a transmis à Alpha tous les emails que Konaté recevait ou envoyait, ainsi que des comptes rendus détaillés des discussions dont elle a été témoin. Quand Konaté l’apprit, il décida non seulement de répudier la femme, mais de dévoiler tout ce qu’il sait à propos de 2009 et des violences de 2010. Cela est à l’origine de ses déclarations et meetings avec Fatou Bensouda et de la ministre de la justice de la France.  

Dans sa vendetta, Konaté est assisté par Tibou Camara qui a une dent contre Alpha qui fut son ami très proche pendant des années. Tibou est complètement remonté contre Alpha depuis que ce dernier l’a accusé de complot.

Konaté a fait des déballages qui impliquent fortement Alpha. Il l’accuse d’avoir encouragé les massacres du stade pour se débarrasser de ses concurrents politiques et piéger le capitaine Daddis. Il aurait infiltré des éléments de l’armée qui lui sont favorables, qui ont incité au carnage. Cela confirmerait les suspicions de beaucoup d’observateurs et expliquerait aussi la réticence que Mr. Alpha Condé a de se défaire et de faire juger par un tribunal indépendant Pivi et Tiégboro qui sont accusés de crimes contre l’humanité. Cela malgré les appels des organisations guinéennes et étrangères des droits de l’homme. 

Alpha sait que l’accusation est très grave. Elle risque d’être fatale à sa présidence, à son image ainsi qu’à son héritage. En plus, préoccupé depuis 2010 par son élection en 2015, le président guinéen n’a pas grand-chose à montrer comme bilan. Le mécontentement populaire est à son comble. Les frustrations des proches aussi est grandissante. Dans un pays où la politique sert de buffet à manger, Alpha tient tous les cordons de la bourse avec son fils et un quarteron d’intimes. D’où le désenchantement des amis. A part quelques membres des forces de sécurité et de la CENI, les leaders d’Arc-en-ciel n’ont eu que des miettes sur le pactole des 700 millions de dollars de Rio-Tinto.

Les milieux d’Arc-en-ciel commencent déjà à scruter l’horizon à la recherche d’un nouveau leader.

Konaté de son côté ne s’arrête pas à 2009 dans son déballage. Il accuse aussi Alpha d’avoir orchestré les pogroms de la Haute-Guinée avec le complot de l’empoisonnement entre les deux tours de la campagne présidentielle. Il aurait dit avoir des preuves qui incriminent Alpha et son ministre des Affaires étrangères, François Fall. On se rappelle que Fall fut actif à rependre la rumeur d’empoisonnement par les commerçants originaires du Foutah. Cette rumeur fut à la base des pogroms contre les peuls en Haute-Guinée en 2010.

Konaté que rien ne semble arrêter dans son désir de régler des comptes, accuse l’accusateur d’empoisonnement François Fall, d’avoir lui aussi empoisonné le général Conté avec l’aide de l’une des femmes de ce dernier.

Jean-Marie Doré a souvent menacé de livrer les preuves qu’il a sur Fall à ce sujet. On sait maintenant que François Fall n’avait pas démissionné de son poste de premier ministre pour des raisons politiques. Les raisons sont plus terre-à-terre. La femme de Conté qui l’aurait aidé à achever le général mourant est une joueuse de cauris originaire de Labé; elle était en fait son amante. François Fall avait fait des démentis laconiques quand le bruit courut sur leur liaison. Il avait dit que ses relations avec la troisième première dame étaient purement humanitaires, car la femme était démunie depuis la mort du général. Il finit par l’épouser. Ha ! La Guinée.  

Il a été conseillé à Alpha de se montrer conciliant. Il cherche à amadouer Konaté pour une rencontre à Conakry pour une paix des braves. Mais Konaté a refusé en disant à son entourage qu’Alpha pourrait le liquider physiquement. Il y a une nervosité palpable à Sékoutouréya. Les collaborateurs ont appris à ne pas mentionner le nom de Konaté. Le fait de faire intercepter les communications de l’ancien président de la transition est quelque chose de suspect. Si en plus Alpha est accusé de complicité dans les crimes contre l’humanité de 2009 et les pogroms ethniques de 2010 dans une cour de justice, il deviendra infréquentable dans les milieux sur lesquels il a toujours compté pour se maintenir au pouvoir.

Tout l’échafaudage de président de changement, de champion de la lutte contre la corruption, de la Guinée démocratique va tomber à l’eau. Alpha n’a qu’une seule porte de sortie. Elle est étroite et pas glorieuse. Mais on peut compter sur lui pour l’exploiter. Il a affaire à des amateurs politiciens comme opposants. Le passé montre que ces politiciens n’ont aucune envie de pousser pour la justice dans notre pays. Pour cela, il faut être propre soi-même. Sinon l’assemblée nationale aurait pu exiger que Konaté qui dit posséder des listes soit entendu par la commission des lois.

Jean-Marie Doré a laissé entendre à plusieurs reprises qu’il connait les détails de l’affaire d’empoisonnement. L’assemblée aurait pu par exemple créer une commission spéciale pour suivre ces déclarations graves d’un ancien président et d’un ancien premier ministre au lieu de se quereller pour des affaires d’indemnités. Mais, il y a de fortes chances que, même si ces accusations se révélaient fondées, il n’y ait pas de volonté politique pour le nettoyage des écuries guinéennes avant qu’on ne parle de nouvelles élections. Le président pourrait aider à brouiller les cartes pour éviter le scenario cauchemardesque. 



Diaré Mohamed.

« La Vérité ! Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres. Elle fera des jours sereins, des jours les plus sombres de la Guinée »

2014-08-13 19:08:04 B. Ourouro Bah
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.