chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Guinée: après Alpha Condé, la

Date de publication:2014-09-05 01:17:20

2014-09-05 01:12:45

Au moment où tout le monde attendait sa réaction à cause de la mauvaise gestion d’Ebola et après la saisie des mallettes d’argent volé à notre Guinée agonisante (affamée et malade), le Président de la soi-disant "Société civile guinéenne", le farfelu RPGiste de Faranah, Dansa Kourouma, s’en prend au Sénégal qu’il accuse de manque de solidarité à l’endroit de la Guinée, du Libéria et de la Sierra frappés par l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola.

Dansa Kourouma et le journaliste alimentaire néo-RPGiste Amara Moro Camara de Guineenews se déchainent contre ce pays voisin à cause de la déclaration du président sénégalais Macky Sall, le lundi 2 septembre à Dakar, parlant de la possibilité d’une poursuite judiciaire contre le jeune étudiant guinéen porteur du virus Ebola qui s’est refugié au Sénégal en mentant sur son état, même quand il a commencé à vomir et faire de la fièvre, donc devenant extrêmement contagieux et agent de propagation de l’Epidémie dans ce pays voisin, jusque-là non touché.

Ce jeune qui connaît le danger mortel et les risques de contagion d’Ebola, connaissant qu’il était atteint, devrait se mettre à la disposition des services de santé en Guinée et non se déplacer vers d’autre région, encore moins vers un pays voisin.

Une fois au Sénégal, il devrait immédiatement signaler son cas en se mettant à la disposition des autorités sanitaires. Son comportement fut de nature à propager l’épidémie dans cet autre pays. Ainsi, il a commis un acte criminel et est condamnable au même titre voire pire qu’un porteur du virus de SIDA, conscient de son état, et qui cherche à coucher avec le maximum de filles/femmes pour les entrainer avec lui vers la mort.

Dansa Kourouma et Amara Moro Camara oublient que le Sénégal fut un des premiers pays à voler au secours de la Guinée dès l'irruption du virus Ebola dans notre pays, bien que leur chef de l'Etat Alpha Condé le niait encore. Pour ces minables du RPG, la solidarité africaine consiste à partager les malheurs que l’on peut éviter.

Le Sénégal doit appliquer la loi dans toute sa rigueur contre ce jeune étudiant irresponsable qui aurait pu être un Russe, Chinois, Malien ou même Sénégalais.

C’est par la faute de l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo (UFDG) et Sidiya Touré (UFR) que ce cadre inconscient Dansa Kourouma a pu se retrouver à la tête de la Société civile alors que l’opposition y est majoritaire. Comme pour la CENI et le Parlement, nos leaders opposants actuels ont cédé toutes les institutions qui pourraient jouer un rôle important dans le processus électoral et la mobilisation des masses au RPG. Malgré tout, il y a des Guinéens qui croient encore que ces mêmes leaders pourraient gagner la Présidentielle 2015 contre Alpha Condé en personne. C’est de la cécité politique.

Sans une alternative crédible avec un homme nouveau ou une femme nouvelle, ce n’est pas Alpha Condé qui échouera face à ceux contre lesquels Bakary Fofana, Dansa Kourouma et Kory Koundiano ont gagné chacun.

 

GUINEEPRESSE.INFO


Commentaires


2014-09-05 01:17:20 Djiwoun Daka

2014-09-05 01:12:45

Au moment où tout le monde attendait sa réaction à cause de la mauvaise gestion d’Ebola et après la saisie des mallettes d’argent volé à notre Guinée agonisante (affamée et malade), le Président de la soi-disant "Société civile guinéenne", le farfelu RPGiste de Faranah, Dansa Kourouma, s’en prend au Sénégal qu’il accuse de manque de solidarité à l’endroit de la Guinée, du Libéria et de la Sierra frappés par l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola.

Dansa Kourouma et le journaliste alimentaire néo-RPGiste Amara Moro Camara de Guineenews se déchainent contre ce pays voisin à cause de la déclaration du président sénégalais Macky Sall, le lundi 2 septembre à Dakar, parlant de la possibilité d’une poursuite judiciaire contre le jeune étudiant guinéen porteur du virus Ebola qui s’est refugié au Sénégal en mentant sur son état, même quand il a commencé à vomir et faire de la fièvre, donc devenant extrêmement contagieux et agent de propagation de l’Epidémie dans ce pays voisin, jusque-là non touché.

Ce jeune qui connaît le danger mortel et les risques de contagion d’Ebola, connaissant qu’il était atteint, devrait se mettre à la disposition des services de santé en Guinée et non se déplacer vers d’autre région, encore moins vers un pays voisin.

Une fois au Sénégal, il devrait immédiatement signaler son cas en se mettant à la disposition des autorités sanitaires. Son comportement fut de nature à propager l’épidémie dans cet autre pays. Ainsi, il a commis un acte criminel et est condamnable au même titre voire pire qu’un porteur du virus de SIDA, conscient de son état, et qui cherche à coucher avec le maximum de filles/femmes pour les entrainer avec lui vers la mort.

Dansa Kourouma et Amara Moro Camara oublient que le Sénégal fut un des premiers pays à voler au secours de la Guinée dès l'irruption du virus Ebola dans notre pays, bien que leur chef de l'Etat Alpha Condé le niait encore. Pour ces minables du RPG, la solidarité africaine consiste à partager les malheurs que l’on peut éviter.

Le Sénégal doit appliquer la loi dans toute sa rigueur contre ce jeune étudiant irresponsable qui aurait pu être un Russe, Chinois, Malien ou même Sénégalais.

C’est par la faute de l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo (UFDG) et Sidiya Touré (UFR) que ce cadre inconscient Dansa Kourouma a pu se retrouver à la tête de la Société civile alors que l’opposition y est majoritaire. Comme pour la CENI et le Parlement, nos leaders opposants actuels ont cédé toutes les institutions qui pourraient jouer un rôle important dans le processus électoral et la mobilisation des masses au RPG. Malgré tout, il y a des Guinéens qui croient encore que ces mêmes leaders pourraient gagner la Présidentielle 2015 contre Alpha Condé en personne. C’est de la cécité politique.

Sans une alternative crédible avec un homme nouveau ou une femme nouvelle, ce n’est pas Alpha Condé qui échouera face à ceux contre lesquels Bakary Fofana, Dansa Kourouma et Kory Koundiano ont gagné chacun.

 

GUINEEPRESSE.INFO

2014-09-05 01:17:33 Djiwoun Daka
2014-09-05 01:17:20 El moriadi

2014-09-05 01:12:45

Au moment où tout le monde attendait sa réaction à cause de la mauvaise gestion d’Ebola et après la saisie des mallettes d’argent volé à notre Guinée agonisante (affamée et malade), le Président de la soi-disant "Société civile guinéenne", le farfelu RPGiste de Faranah, Dansa Kourouma, s’en prend au Sénégal qu’il accuse de manque de solidarité à l’endroit de la Guinée, du Libéria et de la Sierra frappés par l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola.

Dansa Kourouma et le journaliste alimentaire néo-RPGiste Amara Moro Camara de Guineenews se déchainent contre ce pays voisin à cause de la déclaration du président sénégalais Macky Sall, le lundi 2 septembre à Dakar, parlant de la possibilité d’une poursuite judiciaire contre le jeune étudiant guinéen porteur du virus Ebola qui s’est refugié au Sénégal en mentant sur son état, même quand il a commencé à vomir et faire de la fièvre, donc devenant extrêmement contagieux et agent de propagation de l’Epidémie dans ce pays voisin, jusque-là non touché.

Ce jeune qui connaît le danger mortel et les risques de contagion d’Ebola, connaissant qu’il était atteint, devrait se mettre à la disposition des services de santé en Guinée et non se déplacer vers d’autre région, encore moins vers un pays voisin.

Une fois au Sénégal, il devrait immédiatement signaler son cas en se mettant à la disposition des autorités sanitaires. Son comportement fut de nature à propager l’épidémie dans cet autre pays. Ainsi, il a commis un acte criminel et est condamnable au même titre voire pire qu’un porteur du virus de SIDA, conscient de son état, et qui cherche à coucher avec le maximum de filles/femmes pour les entrainer avec lui vers la mort.

Dansa Kourouma et Amara Moro Camara oublient que le Sénégal fut un des premiers pays à voler au secours de la Guinée dès l'irruption du virus Ebola dans notre pays, bien que leur chef de l'Etat Alpha Condé le niait encore. Pour ces minables du RPG, la solidarité africaine consiste à partager les malheurs que l’on peut éviter.

Le Sénégal doit appliquer la loi dans toute sa rigueur contre ce jeune étudiant irresponsable qui aurait pu être un Russe, Chinois, Malien ou même Sénégalais.

C’est par la faute de l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo (UFDG) et Sidiya Touré (UFR) que ce cadre inconscient Dansa Kourouma a pu se retrouver à la tête de la Société civile alors que l’opposition y est majoritaire. Comme pour la CENI et le Parlement, nos leaders opposants actuels ont cédé toutes les institutions qui pourraient jouer un rôle important dans le processus électoral et la mobilisation des masses au RPG. Malgré tout, il y a des Guinéens qui croient encore que ces mêmes leaders pourraient gagner la Présidentielle 2015 contre Alpha Condé en personne. C’est de la cécité politique.

Sans une alternative crédible avec un homme nouveau ou une femme nouvelle, ce n’est pas Alpha Condé qui échouera face à ceux contre lesquels Bakary Fofana, Dansa Kourouma et Kory Koundiano ont gagné chacun.

 

GUINEEPRESSE.INFO

2014-09-05 01:17:33 El moriadi
2014-09-05 01:17:20 Mâma Doulla

2014-09-05 01:12:45

Au moment où tout le monde attendait sa réaction à cause de la mauvaise gestion d’Ebola et après la saisie des mallettes d’argent volé à notre Guinée agonisante (affamée et malade), le Président de la soi-disant "Société civile guinéenne", le farfelu RPGiste de Faranah, Dansa Kourouma, s’en prend au Sénégal qu’il accuse de manque de solidarité à l’endroit de la Guinée, du Libéria et de la Sierra frappés par l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola.

Dansa Kourouma et le journaliste alimentaire néo-RPGiste Amara Moro Camara de Guineenews se déchainent contre ce pays voisin à cause de la déclaration du président sénégalais Macky Sall, le lundi 2 septembre à Dakar, parlant de la possibilité d’une poursuite judiciaire contre le jeune étudiant guinéen porteur du virus Ebola qui s’est refugié au Sénégal en mentant sur son état, même quand il a commencé à vomir et faire de la fièvre, donc devenant extrêmement contagieux et agent de propagation de l’Epidémie dans ce pays voisin, jusque-là non touché.

Ce jeune qui connaît le danger mortel et les risques de contagion d’Ebola, connaissant qu’il était atteint, devrait se mettre à la disposition des services de santé en Guinée et non se déplacer vers d’autre région, encore moins vers un pays voisin.

Une fois au Sénégal, il devrait immédiatement signaler son cas en se mettant à la disposition des autorités sanitaires. Son comportement fut de nature à propager l’épidémie dans cet autre pays. Ainsi, il a commis un acte criminel et est condamnable au même titre voire pire qu’un porteur du virus de SIDA, conscient de son état, et qui cherche à coucher avec le maximum de filles/femmes pour les entrainer avec lui vers la mort.

Dansa Kourouma et Amara Moro Camara oublient que le Sénégal fut un des premiers pays à voler au secours de la Guinée dès l'irruption du virus Ebola dans notre pays, bien que leur chef de l'Etat Alpha Condé le niait encore. Pour ces minables du RPG, la solidarité africaine consiste à partager les malheurs que l’on peut éviter.

Le Sénégal doit appliquer la loi dans toute sa rigueur contre ce jeune étudiant irresponsable qui aurait pu être un Russe, Chinois, Malien ou même Sénégalais.

C’est par la faute de l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo (UFDG) et Sidiya Touré (UFR) que ce cadre inconscient Dansa Kourouma a pu se retrouver à la tête de la Société civile alors que l’opposition y est majoritaire. Comme pour la CENI et le Parlement, nos leaders opposants actuels ont cédé toutes les institutions qui pourraient jouer un rôle important dans le processus électoral et la mobilisation des masses au RPG. Malgré tout, il y a des Guinéens qui croient encore que ces mêmes leaders pourraient gagner la Présidentielle 2015 contre Alpha Condé en personne. C’est de la cécité politique.

Sans une alternative crédible avec un homme nouveau ou une femme nouvelle, ce n’est pas Alpha Condé qui échouera face à ceux contre lesquels Bakary Fofana, Dansa Kourouma et Kory Koundiano ont gagné chacun.

 

GUINEEPRESSE.INFO

2014-09-05 01:17:33 Mâma Doulla
2014-09-05 01:17:20 SOUMAORO

2014-09-05 01:12:45

Au moment où tout le monde attendait sa réaction à cause de la mauvaise gestion d’Ebola et après la saisie des mallettes d’argent volé à notre Guinée agonisante (affamée et malade), le Président de la soi-disant "Société civile guinéenne", le farfelu RPGiste de Faranah, Dansa Kourouma, s’en prend au Sénégal qu’il accuse de manque de solidarité à l’endroit de la Guinée, du Libéria et de la Sierra frappés par l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola.

Dansa Kourouma et le journaliste alimentaire néo-RPGiste Amara Moro Camara de Guineenews se déchainent contre ce pays voisin à cause de la déclaration du président sénégalais Macky Sall, le lundi 2 septembre à Dakar, parlant de la possibilité d’une poursuite judiciaire contre le jeune étudiant guinéen porteur du virus Ebola qui s’est refugié au Sénégal en mentant sur son état, même quand il a commencé à vomir et faire de la fièvre, donc devenant extrêmement contagieux et agent de propagation de l’Epidémie dans ce pays voisin, jusque-là non touché.

Ce jeune qui connaît le danger mortel et les risques de contagion d’Ebola, connaissant qu’il était atteint, devrait se mettre à la disposition des services de santé en Guinée et non se déplacer vers d’autre région, encore moins vers un pays voisin.

Une fois au Sénégal, il devrait immédiatement signaler son cas en se mettant à la disposition des autorités sanitaires. Son comportement fut de nature à propager l’épidémie dans cet autre pays. Ainsi, il a commis un acte criminel et est condamnable au même titre voire pire qu’un porteur du virus de SIDA, conscient de son état, et qui cherche à coucher avec le maximum de filles/femmes pour les entrainer avec lui vers la mort.

Dansa Kourouma et Amara Moro Camara oublient que le Sénégal fut un des premiers pays à voler au secours de la Guinée dès l'irruption du virus Ebola dans notre pays, bien que leur chef de l'Etat Alpha Condé le niait encore. Pour ces minables du RPG, la solidarité africaine consiste à partager les malheurs que l’on peut éviter.

Le Sénégal doit appliquer la loi dans toute sa rigueur contre ce jeune étudiant irresponsable qui aurait pu être un Russe, Chinois, Malien ou même Sénégalais.

C’est par la faute de l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo (UFDG) et Sidiya Touré (UFR) que ce cadre inconscient Dansa Kourouma a pu se retrouver à la tête de la Société civile alors que l’opposition y est majoritaire. Comme pour la CENI et le Parlement, nos leaders opposants actuels ont cédé toutes les institutions qui pourraient jouer un rôle important dans le processus électoral et la mobilisation des masses au RPG. Malgré tout, il y a des Guinéens qui croient encore que ces mêmes leaders pourraient gagner la Présidentielle 2015 contre Alpha Condé en personne. C’est de la cécité politique.

Sans une alternative crédible avec un homme nouveau ou une femme nouvelle, ce n’est pas Alpha Condé qui échouera face à ceux contre lesquels Bakary Fofana, Dansa Kourouma et Kory Koundiano ont gagné chacun.

 

GUINEEPRESSE.INFO

2014-09-05 01:17:33 SOUMAORO
2014-09-05 01:17:20 GuineePresse

2014-09-05 01:12:45

Au moment où tout le monde attendait sa réaction à cause de la mauvaise gestion d’Ebola et après la saisie des mallettes d’argent volé à notre Guinée agonisante (affamée et malade), le Président de la soi-disant "Société civile guinéenne", le farfelu RPGiste de Faranah, Dansa Kourouma, s’en prend au Sénégal qu’il accuse de manque de solidarité à l’endroit de la Guinée, du Libéria et de la Sierra frappés par l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola.

Dansa Kourouma et le journaliste alimentaire néo-RPGiste Amara Moro Camara de Guineenews se déchainent contre ce pays voisin à cause de la déclaration du président sénégalais Macky Sall, le lundi 2 septembre à Dakar, parlant de la possibilité d’une poursuite judiciaire contre le jeune étudiant guinéen porteur du virus Ebola qui s’est refugié au Sénégal en mentant sur son état, même quand il a commencé à vomir et faire de la fièvre, donc devenant extrêmement contagieux et agent de propagation de l’Epidémie dans ce pays voisin, jusque-là non touché.

Ce jeune qui connaît le danger mortel et les risques de contagion d’Ebola, connaissant qu’il était atteint, devrait se mettre à la disposition des services de santé en Guinée et non se déplacer vers d’autre région, encore moins vers un pays voisin.

Une fois au Sénégal, il devrait immédiatement signaler son cas en se mettant à la disposition des autorités sanitaires. Son comportement fut de nature à propager l’épidémie dans cet autre pays. Ainsi, il a commis un acte criminel et est condamnable au même titre voire pire qu’un porteur du virus de SIDA, conscient de son état, et qui cherche à coucher avec le maximum de filles/femmes pour les entrainer avec lui vers la mort.

Dansa Kourouma et Amara Moro Camara oublient que le Sénégal fut un des premiers pays à voler au secours de la Guinée dès l'irruption du virus Ebola dans notre pays, bien que leur chef de l'Etat Alpha Condé le niait encore. Pour ces minables du RPG, la solidarité africaine consiste à partager les malheurs que l’on peut éviter.

Le Sénégal doit appliquer la loi dans toute sa rigueur contre ce jeune étudiant irresponsable qui aurait pu être un Russe, Chinois, Malien ou même Sénégalais.

C’est par la faute de l’opposition dirigée par Cellou Dalein Diallo (UFDG) et Sidiya Touré (UFR) que ce cadre inconscient Dansa Kourouma a pu se retrouver à la tête de la Société civile alors que l’opposition y est majoritaire. Comme pour la CENI et le Parlement, nos leaders opposants actuels ont cédé toutes les institutions qui pourraient jouer un rôle important dans le processus électoral et la mobilisation des masses au RPG. Malgré tout, il y a des Guinéens qui croient encore que ces mêmes leaders pourraient gagner la Présidentielle 2015 contre Alpha Condé en personne. C’est de la cécité politique.

Sans une alternative crédible avec un homme nouveau ou une femme nouvelle, ce n’est pas Alpha Condé qui échouera face à ceux contre lesquels Bakary Fofana, Dansa Kourouma et Kory Koundiano ont gagné chacun.

 

GUINEEPRESSE.INFO

2014-09-05 01:17:33 GuineePresse
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.