chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Affaire dite des quatre milliards, mon avis sur le sujet

Date de publication:2014-09-15 17:58:13

2014-09-15 17:55:45 

Passés les petites attaques  de politique politicienne, les discours de militants de différents bords, les propagandes des uns et des autres, il est temps de regarder le problème de façon lucide, sans tabou ni passion.

Sans rentrer dans les méandres des techniques bancaires de transfert de fonds, l’honnêteté intellectuelle oblige à admettre le fait qu’un transfert d’argent de l’Etat Guinéen bloqué par la douane Sénégalaise et porté à la connaissance du citoyen par un organe de la presse étrangère (quelle que soit la qualité de celui-ci) constitue une anomalie grave dans la gestion des affaires de l’Etat.

Et face à cette anomalie, les interrogations des citoyens sont tout à fait justifiées et méritent des réponses claires et convaincantes de la part des gestionnaires de l’Etat.

Les origines des fonds, leurs destinations initiales et finales, les raisons de leur blocage à Dakar, les responsabilités des uns et des autres, les actions correctives à mettre en place sont autant de questions auxquelles le peuple est en droit d’exiger des réponses.

Et quand je dis peuple, je parle de tous les citoyens de la République, pas uniquement les militants du RPG, car si j’en crois la presse, le vice-gouverneur de la BCRG serait allé donner des explications aux militants au siège du RPG.

Avant de condamner cette démarche qui est tout sauf républicaine, j’attendais qu’il se rende aux sièges des autres partis politiques pour le même exercice, mais hélas ce ne fut pas le cas.

Alors comme je l’ai dit par le passé, les élections ont porté le RPG au pouvoir mais en aucun cas le RPG ne saurait se substituer à l’Etat. Quelle que soit sa position, aucun parti ne peut prétendre transformer son siège en lieu de représentation nationale.

Quoi qu’il en soit, pour ma part, j’attends des députés du peuple de Guinée tout entier qu’ils fassent leur travail en faisant toute la lumière sur cette affaire dans la plus grande honnêteté, car ils doivent bien cela aux citoyens qui les ont choisis.

Puisse Dieu bénir la Guinée !



Laye BAMBA

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.