chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Ebola : où sont passés tous ces Dons en Guinée

Date de publication:2014-09-19 10:03:48

2014-09-19 10:01:27

Un maudit virus nommé « ebola » qui est la cause d’une fièvre hémorragique hautement mortelle a fait son apparition en Guinée depuis décembre 2014 ou janvier 2014 selon les appréciations, et depuis nous avons enregistré selon les autorités sanitaires plus de 400 morts, chiffres qui sont largement sous estimés selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Dans un article paru sur le site de Reuters le 15 septembre dernier que le bilan de l’épidémie d’Ebola nettement sous-estimé, selon l’OMS.

L’Europe et les Etats Unis (l’Occident) avaient au début minimisé l’ampleur de cette épidémie et veulent maintenant se rattraper comme le dit cet article de la rfi paru le 15 septembre et qui a comme titre « Ebola: l’UE et les Etats-Unis veulent rattraper le temps perdu ».

Malgré l’optimiste affiché du gouvernement ces dernières semaines on a assisté à une multiplication du nombre de cas comme le titre ce reportage de la rfi : Ebola: à Macenta, en Guinée, le flux de malades grossit chaque jour.

Un autre fait étonnant dans cette affaire, dans le sud du pays en guinée forestière considérée comme le foyer de l’épidémie, les gens ne croient toujours pas en l’existence de cette maladie, un groupe de médecins (dont le Directeur régional de la Santé de N’Zerekoré, le DG Adjoint de l’hôpital) et des journalistes partis sensibilisé dans le village de Womè ont été pris en otage par les populations et des informations non confirmées annoncent que ces otages sont morts, tués par leurs bourreaux.

Depuis le début de l’épidémie et surtout ces dernières semaines on a assisté à une flopée de dons venus de toute part. De la France qui offre 9 millions d’euro à la Guinée, deux tonnes de matériels de protection, la banque mondiale qui offre une trentaine de voitures, en passant par d’importantes sommes d’argent, de matériels médicaux, des médicaments, du chlore…, une générosité si envers notre pays tellement importante que même la guinée Bissau (pays très pauvre) a offert des médicaments d’une valeur de 15 millions de FCFA.

Comme l’indique le titre de l’article, je me demande où sont passés tout ces dons car les hôpitaux et structures sanitaires de l’intérieur du pays manquent de tout ce qu’il faut pour lutter contre la fièvre hémorragique à virus ebola.

Pas de gants, pas de bavettes, pas même d’eau de javel à moins que des agents de santé s’en procurent avec leur maigres moyens.

Ce fait n’est pas si étonnant pour celui qui sait comment est la gestion des biens publics dans cette république.

Un article paru sur le site Guineematin.com rappelait que les produits et kits offerts par l’UNICEF inondaient le marché de Madina. Ce sont les commerçants qui seraient entrain de voler ces kits et produits où ces dons leurs seraient destinés ? Certes non ! Comment s’en procurent-ils alors ? Ce sont ceux qui ont reçu ces dons (les autorités sanitaires à tous les niveaux) qui ont certainement vendus ces produits et matériels à ces commerçants du marché de madina et pas seulement.

Je vitupère de toute énergie cette attitude des autorités qui font semblant de tout faire pour éradiquer cette sale épidémie, alors qu’ils ne font absolument rien.

Le président de la république Alpha Condé avait déclaré en visite à Genève en avril dernier face à des journalistes : "Pour le moment, la situation est bien maîtrisée et nous touchons du bois pour qu’il n’y ait pas de nouveaux cas" bien que l’OMS et Médecins Sans Frontières (MSF) affirmaient s’attendre à des milliers de cas.

Et cinq (5) mois après l’épidémie ne fait toujours qu’avancer et je me demande comment mettre fin à cette épidémie qui comme on le voit ne fait qu’avancer malgré l’« optimisme démagogique » des autorités.

Pour finir prions le Tout Puissant de nous débarrasser de cette maladie et protégeons-nous en utilisant ces conseils que j’avais écrit il y a quelques semaines et qui nous aideront à se prévenir de la maladie.

Ingenieur Elhadj Boubacar BAH


Commentaires


2014-09-19 10:01:27

Un maudit virus nommé « ebola » qui est la cause d’une fièvre hémorragique hautement mortelle a fait son apparition en Guinée depuis décembre 2014 ou janvier 2014 selon les appréciations, et depuis nous avons enregistré selon les autorités sanitaires plus de 400 morts, chiffres qui sont largement sous estimés selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Dans un article paru sur le site de Reuters le 15 septembre dernier que le bilan de l’épidémie d’Ebola nettement sous-estimé, selon l’OMS.

L’Europe et les Etats Unis (l’Occident) avaient au début minimisé l’ampleur de cette épidémie et veulent maintenant se rattraper comme le dit cet article de la rfi paru le 15 septembre et qui a comme titre « Ebola: l’UE et les Etats-Unis veulent rattraper le temps perdu ».

Malgré l’optimiste affiché du gouvernement ces dernières semaines on a assisté à une multiplication du nombre de cas comme le titre ce reportage de la rfi : Ebola: à Macenta, en Guinée, le flux de malades grossit chaque jour.

Un autre fait étonnant dans cette affaire, dans le sud du pays en guinée forestière considérée comme le foyer de l’épidémie, les gens ne croient toujours pas en l’existence de cette maladie, un groupe de médecins (dont le Directeur régional de la Santé de N’Zerekoré, le DG Adjoint de l’hôpital) et des journalistes partis sensibilisé dans le village de Womè ont été pris en otage par les populations et des informations non confirmées annoncent que ces otages sont morts, tués par leurs bourreaux.

Depuis le début de l’épidémie et surtout ces dernières semaines on a assisté à une flopée de dons venus de toute part. De la France qui offre 9 millions d’euro à la Guinée, deux tonnes de matériels de protection, la banque mondiale qui offre une trentaine de voitures, en passant par d’importantes sommes d’argent, de matériels médicaux, des médicaments, du chlore…, une générosité si envers notre pays tellement importante que même la guinée Bissau (pays très pauvre) a offert des médicaments d’une valeur de 15 millions de FCFA.

Comme l’indique le titre de l’article, je me demande où sont passés tout ces dons car les hôpitaux et structures sanitaires de l’intérieur du pays manquent de tout ce qu’il faut pour lutter contre la fièvre hémorragique à virus ebola.

Pas de gants, pas de bavettes, pas même d’eau de javel à moins que des agents de santé s’en procurent avec leur maigres moyens.

Ce fait n’est pas si étonnant pour celui qui sait comment est la gestion des biens publics dans cette république.

Un article paru sur le site Guineematin.com rappelait que les produits et kits offerts par l’UNICEF inondaient le marché de Madina. Ce sont les commerçants qui seraient entrain de voler ces kits et produits où ces dons leurs seraient destinés ? Certes non ! Comment s’en procurent-ils alors ? Ce sont ceux qui ont reçu ces dons (les autorités sanitaires à tous les niveaux) qui ont certainement vendus ces produits et matériels à ces commerçants du marché de madina et pas seulement.

Je vitupère de toute énergie cette attitude des autorités qui font semblant de tout faire pour éradiquer cette sale épidémie, alors qu’ils ne font absolument rien.

Le président de la république Alpha Condé avait déclaré en visite à Genève en avril dernier face à des journalistes : "Pour le moment, la situation est bien maîtrisée et nous touchons du bois pour qu’il n’y ait pas de nouveaux cas" bien que l’OMS et Médecins Sans Frontières (MSF) affirmaient s’attendre à des milliers de cas.

Et cinq (5) mois après l’épidémie ne fait toujours qu’avancer et je me demande comment mettre fin à cette épidémie qui comme on le voit ne fait qu’avancer malgré l’« optimisme démagogique » des autorités.

Pour finir prions le Tout Puissant de nous débarrasser de cette maladie et protégeons-nous en utilisant ces conseils que j’avais écrit il y a quelques semaines et qui nous aideront à se prévenir de la maladie.

Ingenieur Elhadj Boubacar BAH

2014-09-19 10:03:48 SOUMAORO

2014-09-19 10:01:27

Un maudit virus nommé « ebola » qui est la cause d’une fièvre hémorragique hautement mortelle a fait son apparition en Guinée depuis décembre 2014 ou janvier 2014 selon les appréciations, et depuis nous avons enregistré selon les autorités sanitaires plus de 400 morts, chiffres qui sont largement sous estimés selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Dans un article paru sur le site de Reuters le 15 septembre dernier que le bilan de l’épidémie d’Ebola nettement sous-estimé, selon l’OMS.

L’Europe et les Etats Unis (l’Occident) avaient au début minimisé l’ampleur de cette épidémie et veulent maintenant se rattraper comme le dit cet article de la rfi paru le 15 septembre et qui a comme titre « Ebola: l’UE et les Etats-Unis veulent rattraper le temps perdu ».

Malgré l’optimiste affiché du gouvernement ces dernières semaines on a assisté à une multiplication du nombre de cas comme le titre ce reportage de la rfi : Ebola: à Macenta, en Guinée, le flux de malades grossit chaque jour.

Un autre fait étonnant dans cette affaire, dans le sud du pays en guinée forestière considérée comme le foyer de l’épidémie, les gens ne croient toujours pas en l’existence de cette maladie, un groupe de médecins (dont le Directeur régional de la Santé de N’Zerekoré, le DG Adjoint de l’hôpital) et des journalistes partis sensibilisé dans le village de Womè ont été pris en otage par les populations et des informations non confirmées annoncent que ces otages sont morts, tués par leurs bourreaux.

Depuis le début de l’épidémie et surtout ces dernières semaines on a assisté à une flopée de dons venus de toute part. De la France qui offre 9 millions d’euro à la Guinée, deux tonnes de matériels de protection, la banque mondiale qui offre une trentaine de voitures, en passant par d’importantes sommes d’argent, de matériels médicaux, des médicaments, du chlore…, une générosité si envers notre pays tellement importante que même la guinée Bissau (pays très pauvre) a offert des médicaments d’une valeur de 15 millions de FCFA.

Comme l’indique le titre de l’article, je me demande où sont passés tout ces dons car les hôpitaux et structures sanitaires de l’intérieur du pays manquent de tout ce qu’il faut pour lutter contre la fièvre hémorragique à virus ebola.

Pas de gants, pas de bavettes, pas même d’eau de javel à moins que des agents de santé s’en procurent avec leur maigres moyens.

Ce fait n’est pas si étonnant pour celui qui sait comment est la gestion des biens publics dans cette république.

Un article paru sur le site Guineematin.com rappelait que les produits et kits offerts par l’UNICEF inondaient le marché de Madina. Ce sont les commerçants qui seraient entrain de voler ces kits et produits où ces dons leurs seraient destinés ? Certes non ! Comment s’en procurent-ils alors ? Ce sont ceux qui ont reçu ces dons (les autorités sanitaires à tous les niveaux) qui ont certainement vendus ces produits et matériels à ces commerçants du marché de madina et pas seulement.

Je vitupère de toute énergie cette attitude des autorités qui font semblant de tout faire pour éradiquer cette sale épidémie, alors qu’ils ne font absolument rien.

Le président de la république Alpha Condé avait déclaré en visite à Genève en avril dernier face à des journalistes : "Pour le moment, la situation est bien maîtrisée et nous touchons du bois pour qu’il n’y ait pas de nouveaux cas" bien que l’OMS et Médecins Sans Frontières (MSF) affirmaient s’attendre à des milliers de cas.

Et cinq (5) mois après l’épidémie ne fait toujours qu’avancer et je me demande comment mettre fin à cette épidémie qui comme on le voit ne fait qu’avancer malgré l’« optimisme démagogique » des autorités.

Pour finir prions le Tout Puissant de nous débarrasser de cette maladie et protégeons-nous en utilisant ces conseils que j’avais écrit il y a quelques semaines et qui nous aideront à se prévenir de la maladie.

Ingenieur Elhadj Boubacar BAH

2014-09-19 10:03:48 BABALADHE

2014-09-19 10:01:27

Un maudit virus nommé « ebola » qui est la cause d’une fièvre hémorragique hautement mortelle a fait son apparition en Guinée depuis décembre 2014 ou janvier 2014 selon les appréciations, et depuis nous avons enregistré selon les autorités sanitaires plus de 400 morts, chiffres qui sont largement sous estimés selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Dans un article paru sur le site de Reuters le 15 septembre dernier que le bilan de l’épidémie d’Ebola nettement sous-estimé, selon l’OMS.

L’Europe et les Etats Unis (l’Occident) avaient au début minimisé l’ampleur de cette épidémie et veulent maintenant se rattraper comme le dit cet article de la rfi paru le 15 septembre et qui a comme titre « Ebola: l’UE et les Etats-Unis veulent rattraper le temps perdu ».

Malgré l’optimiste affiché du gouvernement ces dernières semaines on a assisté à une multiplication du nombre de cas comme le titre ce reportage de la rfi : Ebola: à Macenta, en Guinée, le flux de malades grossit chaque jour.

Un autre fait étonnant dans cette affaire, dans le sud du pays en guinée forestière considérée comme le foyer de l’épidémie, les gens ne croient toujours pas en l’existence de cette maladie, un groupe de médecins (dont le Directeur régional de la Santé de N’Zerekoré, le DG Adjoint de l’hôpital) et des journalistes partis sensibilisé dans le village de Womè ont été pris en otage par les populations et des informations non confirmées annoncent que ces otages sont morts, tués par leurs bourreaux.

Depuis le début de l’épidémie et surtout ces dernières semaines on a assisté à une flopée de dons venus de toute part. De la France qui offre 9 millions d’euro à la Guinée, deux tonnes de matériels de protection, la banque mondiale qui offre une trentaine de voitures, en passant par d’importantes sommes d’argent, de matériels médicaux, des médicaments, du chlore…, une générosité si envers notre pays tellement importante que même la guinée Bissau (pays très pauvre) a offert des médicaments d’une valeur de 15 millions de FCFA.

Comme l’indique le titre de l’article, je me demande où sont passés tout ces dons car les hôpitaux et structures sanitaires de l’intérieur du pays manquent de tout ce qu’il faut pour lutter contre la fièvre hémorragique à virus ebola.

Pas de gants, pas de bavettes, pas même d’eau de javel à moins que des agents de santé s’en procurent avec leur maigres moyens.

Ce fait n’est pas si étonnant pour celui qui sait comment est la gestion des biens publics dans cette république.

Un article paru sur le site Guineematin.com rappelait que les produits et kits offerts par l’UNICEF inondaient le marché de Madina. Ce sont les commerçants qui seraient entrain de voler ces kits et produits où ces dons leurs seraient destinés ? Certes non ! Comment s’en procurent-ils alors ? Ce sont ceux qui ont reçu ces dons (les autorités sanitaires à tous les niveaux) qui ont certainement vendus ces produits et matériels à ces commerçants du marché de madina et pas seulement.

Je vitupère de toute énergie cette attitude des autorités qui font semblant de tout faire pour éradiquer cette sale épidémie, alors qu’ils ne font absolument rien.

Le président de la république Alpha Condé avait déclaré en visite à Genève en avril dernier face à des journalistes : "Pour le moment, la situation est bien maîtrisée et nous touchons du bois pour qu’il n’y ait pas de nouveaux cas" bien que l’OMS et Médecins Sans Frontières (MSF) affirmaient s’attendre à des milliers de cas.

Et cinq (5) mois après l’épidémie ne fait toujours qu’avancer et je me demande comment mettre fin à cette épidémie qui comme on le voit ne fait qu’avancer malgré l’« optimisme démagogique » des autorités.

Pour finir prions le Tout Puissant de nous débarrasser de cette maladie et protégeons-nous en utilisant ces conseils que j’avais écrit il y a quelques semaines et qui nous aideront à se prévenir de la maladie.

Ingenieur Elhadj Boubacar BAH

2014-09-19 10:03:48 galsene
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.