chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Conférence de presse d’Alpha Condé : analyse et commentaire (partie 2)

Date de publication:2014-10-14 18:03:26

2014-10-14 18:02:37

L’OMS : une organisation irresponsable ?

Lors de sa conférence de presse du vendredi 3 octobre 2014, Alpha Condé fait savoir que sur ordre du président de la banque mondiale, un premier montant de 25 millions de dollars a été mis à la disposition de la Guinée pour la lutte contre Ebola. Le chef de l’Etat guinéen explique que son régime a dépensé ces 25 millions de dollars en deux heures. Car, selon lui, la Guinée (entendez le parti au pouvoir) doit prendre sa responsabilité en gérant elle-même les aides.

« C’est nous qui décidons de ce qui doit se faire et de nos besoins. C’est l’UNICEF qui va présenter la facture à la banque mondiale », déclare Alpha Condé.

Alpha Condé parle de motos, de carburant et d’argent qui doivent être mis à la disposition des personnes ressources qui seront recrutées pour le travail sur le terrain. Il ajoute que tout se fera dans la transparence, l’OMS travaillera avec Sakoba, le coordinateur de la lutte contre Ebola en Guinée.

Alpha Condé fait également comprendre que le pouvoir prévoit de distribuer de l’argent à des guérisseurs qui doivent faire le porte-à-porte pour la sensibilisation. Une raison de s'inquiéter quand on sait que dans la culture mandingue, les Donsos sont des guérisseurs.

Visiblement content et riant fort de temps en temps, le chef de l’Etat Alpha Condé, Président du RPG, ira jusqu’à dire : « Nous sommes capables de transformer Ebola en bonheur ».

Comme le dit Sidya Touré, leader de l’UFR, à écouter Alpha Condé, on n’a l’impression qu’Ebola est une bonne opportunité pour la Guinée.

Nous attendons de voir le budget que le régime d’Alpha Condé et du RPG accordera encore à la Santé. Pour le moment, l’homme qui avait promis la santé à tous en 2010, ne consacre théoriquement que 2,4% du budget à la santé en Guinée alors que le minimum recommandé par les Nations Unies est 15%.

L’OMS mobilise donc des aides du monde entier pour les remettre au régime d’Alpha Condé qui s’est montré irresponsable et qui a laissé le virus Ebola se propager au-delà de son premier foyer. Ce qui n’avait jamais été le cas auparavant.

Alpha Condé qui entretient une milice privée et qui finance des mouvements Manden Djalon et Union des Rundès, aura donc des fonds à sa disposition pour sa campagne électorale en cours et pour le financement des cellules du RPG qui seront constituées dans tous les villages du pays grâce à l’argent destiné à la lutte contre Ebola.

Naturellement, il prouvera que les motos et l’argent ont été distribués à des personnes ressources dans toutes les régions, mais ces personnes seront recrutées par qui, sur quels critères et à quel dessein ?

L’usage correct de ces fonds ne peut-être garanti que s’ils sont gérés directement par les ONG qui travaillent sur le terrain et qui pourraient elles-mêmes évaluer et recruter le personnel d’aide médicale.

Par ailleurs, le site allemand info.kopp-verlag.de révèle que l’OMS a bloqué beaucoup d’organisations humanitaires qui ont tenté d’envoyer des aides destinées à éradiquer l’épidémie pour protéger les intérêts des grandes entreprises pharmaceutiques, bien que certains produits aient été reconnu efficaces contre le virus même aux USA (Lire).

A aucun moment, dans sa conférence de presse, le chef de l’Etat guinéen n’a fait allusion à l’organisation Médecins Sans Frontières (MSF) qui prend des risques, qui fait un travail excellent sur le terrain contre l’épidémie et qui soigne les malades. En effet, contrairement à l’OMS qui est un instrument des Nations Unies, c'est-à-dire sous ordres des gouvernements et qui relaie des données officielles, même en les connaissant mensongères, MSF travaille dans la transparence et fournit les vrais chiffres qui alarment et font connaître l’ampleur réelle du danger et de la défaillance des autorités du pays.

Ainsi, quand l’OMS parle de grands moyens mobilisés contre l’épidémie et en faveur des malades, MSF fait savoir qu’il n’y a toujours pas de moyens suffisants de transports et de lits pour recevoir les malades souffrant d’épuisement extrême dans le cas d’Ebola où l’on souffre de douleurs intenses, d’hémorragies, de vomissements et de diarrhée.

Quand l’OMS parle de 4 à 6 cas d’infection enregistrés, MSF qui opère sur le terrain parle d’admission de 30 malades par semaine dans les centres de traitement. Ce qui est proche de la réalité quand on sait que mêmes les autorités de Conakry ont admis cette semaine que le centre d’accueil de Donka est saturé. Des informations similaires viennent de Kérouané, de Macenta, de Guekedougou et de N’Zérékoré. De nouveaux foyers surgissent officiellement à Pita, à Dalaba, à Lola et à Beyla (Lire).

Des informations alarmantes que nous recevons de la Guinée font cas d’une méfiance extrême des populations envers les hôpitaux accusés de propager le virus et de tuer des patients ne souffrant même pas d’Ebola. Ce weekend, nous avons obtenu des informations concernant 3 malades qui font de la fièvre et qui vomissent, mais dont les familles ont peur d’envoyer à l’hôpital.

Les populations ne font plus confiance à l’Etat incarné par l’incompétent et menteur mafieux Alpha Condé et son parti tribal RPG. Depuis qu’Alpha Condé a été installé à la présidence guinéenne, c’est comme si les malheurs et les malédictions de tous genres se bousculent à la porte de la Guinée.

En dernière information, il a été découvert que le chien d’une victime en Espagne a été testé positif et pourrait donc transmettre le virus Ebola à d’autres chiens ou personnes. Si les dirigeants guinéens n’étaient pas des incompétents et irresponsables dont la seule compréhension de gouverner un Etat est le pillage des ressources et l’usage de la force brutale contre le peuple, cette information devrait venir de notre pays d’où est parti l’épidémie depuis fin 2013. Car il était déjà connu que des animaux peuvent transmettre le virus. On devrait donc faire subir le test à tous les animaux domestiques d’une famille atteinte et non observer seulement les personnes. Ces dignitaires du RPG-arc-en-ciel n’ont pas l’intelligence minimale pour réfléchir bien ni le moindre sens de responsabilité pour appliquer au moins les recommandations de ceux qui le font.

Si les Guinéens ne prennent pas leur responsabilité dans l’ensemble et s’impliquer chacun dans la sensibilisation au sein de sa famille et de ses amis, cette épidémie emportera des millions de nos compatriotes. Selon l’OMS elle-même dont les chiffres sont minimales par rapport à ceux de MSF qui travaille sur le terrain, le taux de contagion pourrait atteindre 10 000 cas par semaine en Afrique de l’Ouest.

Lire la première partie !

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.