chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée: une délégation de la Ligue islamique, version RPG, sillonne le Fouta

Date de publication:2014-10-18 17:25:57

2014-10-18 17:23:47

A l’approche de la fin de mandat d’Alpha Condé, le régime RPG multiplie les démarches en combinant corruption et intimidation pour garder le contrôle de la situation. Hier, vendredi 17 octobre 2014, une délégation dirigée par un certain Abdoulaye Kaba a fait irruption à Koula Mawndè en pleine cérémonie de baptême pour y tenir un discours inattendu et des propos d’intimidation contre la population paisible de cette localité.

Sans montrer un ordre de mission, M. Kaba s’est présenté comme la personne qui est désormais responsable des affaires religieuses pour la région du Fouta et qu’il serait mandaté par le Secrétaire général de la Ligue Islamique, Elhadj Abdoulaye Diassy, pour sillonner la région et les informer des nouvelles décisions du président Alpha Condé, relatives à la pratique de l’Islam au Fouta.

M. Kaba déclara que le chef de l’Etat, c'est-à-dire l’alcoolique Alpha Condé qui ne sait même pas réciter la Fatiha, n’est pas content du fait que le Fouta n’obéit pas aux ordres de Conakry quand il s’agit des jours de prière sacrés musulmans. En guise d’exemple, il cite le jour de la fête du Ramadan et celui de la récente fête de Tabaski.

Pour le Ramadan, fait remarquer M. Kaba, les fidèles du Fouta n’ont pas accepté de fêter le jour décrété par les autorités de Conakry. A la Tabaski, ce fut le même cas : le jour qu’Alpha Condé a décrété tombait sur le 9 du mois lunaire alors que selon les notables et la majorité des fidèles musulmans, la prière de Tabaski devrait se faire le 10 du mois lunaire.

En conclusion, Abdoulaye Kaba dit qu’il est venu informer les populations du Fouta que désormais, elles doivent obéir aux décisions du président Alpha Condé en la matière, sinon qu’elles s’exposeront à des sanctions exemplaires, car dit-il, les gens n’osaient pas se comporter ainsi sous Sékou Touré.

Le porte-parole des notables répondit à M. Kaba qu’il lui charge de dire au Président que les populations du Fouta savent qu’un chef est à respecter, mais qu’un chef se respecte également. Il dit à M. Kaba qu’autant qu’ils sachent, Alpha Condé est un président de la République d’un pays laïc et de ce fait il n’a qu’à s’occuper de la politique et laisser la liberté de religion aux fidèles.

« Les jours de prière islamiques et de la fin de Ramadan dépendent du mois lunaire et non de la volonté d’un chef politique. Nous orientons notre fois à la seule volonté d’Allah. S’il veut venir nous sanctionner pour cela, alors il lui sera réservé un bon accueil à Koula Mawndè », conclurent les notables.

Selon l’émissaire Abdoulaye Kaba, il devrait se rendre à Sagalé après Koula Mawndè et Alpha Condé lui-même serait attendu à Mamou.

Nos félicitations aux notables de Koula Mawndè qui ne se laissent plus intimider. Tous les ressortissants du Fouta sont priés de prévenir leurs parents de toute la région et leur demander de suivre cet exemple de Koula Mawndè.

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.