chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée, la nouvelle arme d’Alpha Condé contre le Fouta: les Wahhabiyas !

Date de publication:2014-11-05 23:57:59

2014-11-05 23:49:19 

La Guinée, il faut le rappeler, est d’obédience Tidianiya, l’Islam modéré, tolérant et ouvert à tous les peuples du monde, comme le voulait le Prophète Mohammad (PSL).

Ce sont des Malinkés (Koniankés) qui ont introduit le Wahhabisme en Guinée dans les années 70. Bien qu’ils soient ses parents, Sékou Touré avait fini par mater ce courant religieux fanatique et intolérant qui fait croire que plus la prière est longue, plus elle est bonne, que Dieu aime le boubou blanc plus que le boubou noir etc.

Pour les Wahhabiyas, celui qui ne fait pas comme eux n’a pas de place à côté d’eux, n’est pas un musulman. Ils conduisent ainsi à des tensions et à des conflits partout où ils s’établissent. Le régime Sékou ira jusqu’à donner des primes aux miliciens en fonction de la longueur de la barbe d’un Wahhabiya attrapé. Cette répression fera fuir la plupart d’entre eux vers la Côte d’Ivoire et d’autres pays voisins.

Sous le régime de Lansana Conté, les Wahhabiyas tenteront de revenir en force, mais se heurteront également à la fermeté des militaires.

A son investiture, Alpha Condé a promis aux extrémistes du RPG, soucieux de conserver éternellement le pouvoir dans notre pays, de faire du Fouta, la Palestine de la Guinée.

Quand la France décida d’intervenir militairement pour barrer la route aux islamistes maliens, Alpha Condé déclare que les islamistes dangereux ne sont pas seulement des Touaregs dans la sous-région et qu’il y en a même au Fouta en Guinée.

Le 23 février 2013, les services guinéens du régime RPG font publier dans le journal français Marianne que les islamistes radicaux fuyant le Mali sont partis vers Labé (Lire).

Alpha Condé qui veut faire passer les Peuls pour des islamistes aux yeux des autres Guinéens et de l’Occident (pour faire accepter son maintien forcé au pouvoir en 2015) a mis en place une politique d’ouverture envers les Wahhabiyas qu’il cherche à manipuler.

Ironie du sort: c’est Elhadj Badrou, l’Imam de la grande Mosquée de Labé, la Mosquée de Karamoko Alpha, d’obédience Tidianiya, qui se chargera de mettre Alpha Condé en relation avec les Wahhabiyas que le pouvoir veut utiliser à dessein. Pour l’aider à réussir dans son projet sur le Fouta, Alpha Condé aurait donné 4 milliards de FG au jeune Imam de Labé. Ce dernier est d’ailleurs en train de construire aujourd’hui un mini château dans cette ville.

Il est rare de trouver un imam milliardaire, parce que la fonction qui demande de la sagesse et de l’humilité ne colle pas avec le matérialisme. Mais en Guinée, la religion est devenue un fond de commerce pour beaucoup d’imams.

D’après nos sources d’informations, c’est Badrou qui a signé l’ordre de mission de la dernière délégation religieuse qu’un certain Abdoulaye Kaba a dirigée dans le Fouta en proférant des menaces si les imams du Fouta n’obéissent pas au pouvoir d’Alpha Condé (Lire).

Aujourd'hui, Badrou lui-même semble s'inquiéter de la montée des Wahhabiyas qui ne veulent pas aller prier à la Mosquée sous sa direction.

Alpha et Alhassane Condé qui refusent d’agréer des partis politiques distribuent des agréments et subventions aux mouvements religieux wahhabiyas dans tout le Fouta. A Labé, c’est M. Cissé, le directeur de l’école franco-arabe de Tata 1 qui serait le chef du projet wahhabiya du RPG au Fouta. Il est assisté d’un certain Kalirou Bah, un commerçant de Dognol. En ce moment même, des missions de Wahhabiyas sont dépêchées partout dans la région du Fouta, avec l’argent et des moyens de déplacement fournis par l’Etat. Hier mardi 4 novembre, une délégation de ces Wahhabiyas venant de Labé se serait rendue à Conakry pour rencontrer le Secrétaire général de la ligue islamique, le Premier ministre et le chef de l’Etat.

La population de Labé serait bien avisée de cesser d’envoyer ses enfants dans cette école franco-arabe de M. Cissé, si elle ne veut pas faire d’eux des futurs djihadistes. En effet, en Guinée, les Wahhabiyas tentent de gagner du terrain en utilisant les structures de commerçants et des écoles franco-arabes.

Nous prions les Peuls de Guinée de faire beaucoup attention (cela est valable pour la majorité des Malinkés de la Haute Guinée où ces Wahhabiyas sont encore plus nombreux). En Afghanistan comme en Somalie, c’est par des écoles du genre franco-arabes tenues par des Wahhabiyas qu’on a créé les mouvements Taliban et Al-Shabaab qui ont conduit à la guerre et à la destruction de ces deux pays.

Le but d’Alpha Condé est de déclencher des tensions et conflits religieux au Fouta avant la future présidentielle. Partout où le Wahhabisme gagne du terrain, la finalité sera des conflits sociaux et la destruction générale. Les exemples de la Somalie et du Nord du Nigeria sont édifiants. Si nous voulons épargner à notre peuple le sort désolant de la Somalie ou de ce que nous voyons dans ces images de Boko Haram, les filles en haut et les garçons ci-contre (Lire), nous devons conserver notre foi, l’Islam authentique que nos ancêtres du Fouta nous ont enseigné et non suivre le Wahhabisme importé par des Malinkés et autres arabisants agissant par intérêt en Guinée. Le Wahhabisme est une menace pour la paix sociale, nos coutumes et la démocratie (Lire 1, 2, 3 & 4). Vous pouvez cliquer sur une image pour l'agrandir et mieux voir.

Le Wahhabisme n’est pas une œuvre du Prophète de l’Islam, mais plutôt un mouvement politico-religieux, une idéologie d’impérialisme arabe fondé entre 1744 et 1745 par Muhammad ibn ʿAbd al-Wahhāb dont les adeptes (par contrainte) porteront le nom (Wahhabites). Il fut imposé en Arabie en 1932.

Tout le monde musulman combattait les Wahhabites au début, parce qu’ils avaient profané même les tombeaux du Prophète, de son épouse Khadîdja, de son oncle Abu Taleb, de Hassan et Hussein ainsi que les tombes et les mausolées du cimetière de Ma’ala à La Mecque.

C’est grâce au colonisateur britannique et aux pétrodollars que le régime Wahhabiya a pu s’acheter du respect et de l’acceptation dans le monde. Il utilise cet argent aujourd’hui pour essayer de conquérir tout le monde musulman au risque de provoquer des conflits partout sur terre (Lire).

Nous précisons de passage que même au Nord du Nigeria la majorité peule ne s’est pas associée au groupe islamiste Boko Haram dont les membres sont de la tribu Kanuri (Lire). Les Peuls de Guinée doivent suivre cet exemple.

N.B.:
En ce moment où nous mettons cet article en ligne, il y a plus de Wahhabiyas en Haute Guinée et dans les milieux mandingues de la Forêt qu'au Fouta. Si nous mettons l'accent sur les Peuls, c'est parce que c'est au Fouta et dans leurs milieux que le régime d'Alpha Condé a un projet spécial de promotion de ces groupes religieux à des fins politiques et contre le Fouta dans son ensemble. L'objectif étant de détruire la culture peule, détruire la paix sociale et l'entente au Fouta et salir à jamais l'image du Peul en Guinée, qu'il faudra empêcher d'accéder au pouvoir par tous les moyens.

Alpha Condé et le RPG jouent au feu en Guinée qui est un pays musulman. Quand l'Islamisme finit de faire son nid quelque part, il ne sort plus et son but sera de prendre le contrôle de l'Etat après pour imposer leur pensée et leurs pratiques à tout le monde. Ils seront prêts à tuer et à mourir pour cela.

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.