chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Europe: le journaliste Amadou Diouldé Diallo continue sa tournée avec succès

Date de publication:2014-11-12 18:21:03

2014-11-12 18:11:39

Après les Pays-Bas, le journaliste combattant contre la haine et la division ethnique du régime RPG d’Alpha Condé était notre hôte ce samedi 8.11.2014, assisté d’Elhadj Souleymane Bah,  Conseiller du Coordinateur d’IMMITAL.

La satisfaction a été au dessus de nos attentes :

Y. Bah, participant à cette rencontre, a résumé les commentaires de tous ceux qui ont assisté à la conférence de M. Amadou Diouldé Diallo :

« De la Guinée à l’extérieur, j’ai assisté à beaucoup de conférences, culturelles et politiques. Celle de ce samedi avec ce journaliste et Elhadj Souleymane est de loin la plus intéressante et instructive. Je remercie Dieu de ne l’avoir pas raté et vous remercie infiniment, vous qui avez eu l’initiative d’inviter M. Diallo ici ! »

Après l’Allemagne, avec l’invitation de Haali Pular e.V. et d’IMMITAL Asbl., c’était autour de l’organisation IBCG (Initiative de Bruxelles pour le Changement en Guinée) pour conduire le journaliste persécuté et victime d’arbitraires et d’abus de pouvoir, M. Amadou Diouldé Diallo, à la commission européenne à Bruxelles (capitale belge).

La délégation des cadres européens d’origine guinéenne (IBCG) a été reçue hier mardi 11 novembre 2014 à 16 h locale par le bureau de Mme Carmen Magarinos, la responsable du département chargé de la sous-région (Guinée et Libéria).

Le journaliste Amadou Diouldé Diallo fera un résumé de la situation catastrophique des droits de l’homme, des crimes organisés, de la division ethnique et de la dictature rétrograde qu’Alpha Condé a installée en Guinée, appuyé par Sadio Barry de l’IBCG. Il fut également question de l’impunité, de la milice Donso, de Manden Djallon, de l’Union des Roundès et ses attaques anti-peules, du recensement apartheid et de la manipulation des groupes religieux qu’Alpha Condé est en train d’opérer en Guinée, sans oublier la responsabilité du chef de l’Etat guinéen dans la propagation d’Ebola et sa volonté de créer des tensions avec le Sénégal (Lire) dans le but de se maintenir au pouvoir au-delà de 2015 (fin de son mandat officiel).

La délégation guinéenne exhibera des documents et preuves devant lesquels les responsables européens n’ont pu cacher leur étonnement.

La Commission Européenne a été aussi informée de la persécution et des menaces de mort venant du pouvoir à l’encontre du journaliste Amadou Diouldé Diallo.

Mme Magarinos assura que la Commission Européenne fera tout ce qui est de son possible pour que les futures élections se passent dans la transparence et l’équité, « sans exclusions ». En rappelant que son institution a déjà formulé des propositions dans ce sens après les législatives (chaotiques) de 2013. « Mais, précise Mme Magarinos, quelle que soit notre volonté d’aider, si le pays concerné refuse notre aide, on n’y peut rien. »

Cette conclusion nous ramène au rôle que joue ou doit jouer l’opposition. Pour le moment, Alpha Condé et son parti au pouvoir refusent les propositions de l’institution européenne qui est la principale source de financement de nos élections.

Si l’opposition ne fait pas appel au peuple pour lui dire qu’Alpha Condé refuse toute proposition objective pour des élections libres et transparentes en Guinée et exiger l’application des lois et des accords sans condition, alors elle se fait complice d’Alpha Condé qui est prêt à organiser des élections truquées pour se maintenir au pouvoir. 

Alpha Condé qui a pillé les ressources de l’Etat est en mesure aujourd’hui de refuser l’aide européenne et américaine qui serait conditionnée par des élections libres et transparentes. Dans ce cas de figure, il n’y aura pas une autre alternative que de faire appel au peuple pour le chasser et libérer le palais de la Présidence.

 

GUINEEPRESSE.INFO

Lectures recommandées :

1- Dossier passeports biometriques en Guinée: une affaire de corruption et de crime organisé contre les Guinéens !

2- Dossier des passeports biométriques en Guinée: une arme de destruction massive aux mains des extrémistes d’une tribu aux ambitions hégémoniques.

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.