chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée: quand Alpha Condé cautionne l’implantation des Djihadistes en Guinée !

Date de publication:2014-11-18 18:28:51
  2014-11-18 18:26:10 

Pour se maintenir au pouvoir en 2015, Alpha Condé a tout essayé en Guinée : la corruption et l’achat des consciences (dans la CENI, mêmes les commissaires de l’opposition roulent aujourd’hui pour lui), la division ethnique, la violence et les agréments et soutiens aux groupes religieux arabisants que tous les régimes précédents ont combattus et limité l’influence en Guinée (Lire).

Dans une interview publiée dans l'hebdomadaire français Le Point du 16/10/2014 N°. 2196, l’ancien Président sénégalais et Président sortant de l'OIF, Abdou Diouf s’est prononcé sur les deux grands dangers qui menacent actuellement l’Afrique de l’Ouest (l’épidémie Ebola et la menace de déstabilisation avec les nouveaux enseignants d’un Islam arabo-idéologique qui mène au djihadisme).

Seuls des vrais hommes d’Etat pourraient sauver leurs pays de ces dangers qui, une fois installés dans un pays ne seraient pas faciles à éradiquer.

Nous avons retenu deux interventions d’Abdou Diouf :

1)- relative aux qualités requises pour être un vrai homme d'Etat :

« L’homme d'Etat, avec un télescope, regarde le prochain siècle. Le politicien, avec des loupes scrute les prochaines élections ».

Mêmes les RPGistes les plus zélés reconnaitront qu’Alpha Condé correspond à la deuxième catégorie évoquée ici.

2)- relative à l'expansion de l'extrémisme musulman qui frappe déjà la Somalie et une partie du Nigéria :

« C'est le problème le plus grave et le plus important de notre époque. Toutes les nations, toutes les volontés doivent se coaliser, se rassembler avec force contre ce danger qui n'a rien de religieux. Les actes de ces djihadistes ne sont pas conformes aux enseignements de l'islam qui est une religion de paix, d'amour, de non violence et de pardon. J'aime beaucoup un verset du coran qui dit :"Nulle contrainte en religion". Peut-on penser que cette religion puisse inspirer ces horreurs ? »

Abdou Diouf parle ici du 256 ième verset de la Sourate 2 (Al-BAQARAH).

Il faut noter ici que les musulmans sont des personnes paisibles, sociables et tolérantes en général comme le voudrait ce verset (2:256) du Coran et plusieurs autres versets d’ailleurs (2:137, 3:20, 5:99, 10:99).

Il est cependant indéniable que dans les milieux dominés par des Wahhabiyas, ils imposent leurs règles et modes de vie (celles des Arabes obscurantistes) à tous. Il s’agit de ce genre de musulmans qui disent que l’Islam tel qu’enseigné par nos ancêtres et pratiqué chez nous n’est pas correcte et, de ce fait, veulent ériger leurs propres écoles coraniques et leurs propres Mosquées parce qu’ils ne veulent pas prier avec les autres qu’ils considèrent non-musulmans. Cela, tant qu’ils sont minoritaires. Partout où ils deviennent dominants, tout le monde sera obligé de faire comme eux au risque de se faire châtier, chasser des lieux ou même se faire couper la tête.

A Labé, à l’instar des confréries sénégalaises, l’Imam Badrou, appuyé par les notables du Fouta, serait resté ferme sur sa position de protéger l’Islam authentique et tolérant hérité de nos ancêtres contre l’invasion djihadiste qui a été à l’origine du Talibanisme en Afghanistan, du Shebaisme en Somalie et de Boko Haram au Nigéria conduisant à la division sociale et à des guerres dans ces trois pays.

L’imam Badrou en conclusion des négociations pilotées par des émissaires d’Alpha Condé :

« Nous ne voulons pas qu’il y ait une division au sein de nos Mosquées ici. Aucun fidèle n'a jamais été chassé dans un culte religieux ou d’une Mosquée dans cette ville où on compte, à ce jour, 44 Mosquées dans lesquelles s’effectuent les prières de vendredi. ».

Nous partageons cette vue et demandons à tous les notables et croyants Guinéens, de se battre pour protéger nos villages et nos villes contre l’impérialisme arabe et ses conséquences désastreuses (fanatisme, intolérance, conflits sociaux, guerres).

 

GUINEEPRESSE.INFO

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.