chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Le Manden-Djallon, l’autre dépravation politique… !

Date de publication:2014-11-21 16:58:22

2014-11-21 16:56:40

Je préfère  avouer, d’entrée de jeu, que je suis pour la mémoire et sa restitution. Qu’il  s’agisse alors du Manden-Djallon, du Moryaka ou encore du Wassoulounka. Les  cultures et les mémoires de notre chère Guinée sont des valeurs sûres qu’on ne  doit perdre de vue, certes.
Mais le colporteur ou réinventeur du Néo-Manden Djallon, doit savoir qu’il n’a fait qu’un rapprochement sans importance de deux mots à caractères culturels. Qu’il en fasse cela une pensée politique est une dépravation pure et simple d’un égaré politique dont le sens du patriotisme ne souffle dans son petit univers.

C’est du Néonazisme caricaturé pour encore infester et pourrir le débat politique guinéen pour le ramener plus bas que terre. Cependant la réalité sur la sobriété des conditions d’existences du peuple tout entier inquiète plus d’un.

M’insurgeant avec force et énergie contre le Capitaine Dadis Camara et le CNDD, en 2009, pour destruction de mémoires de toute une génération et de tout un peuple, qui était le Camp Boiro, je renouvelle la même insurrection avec la même énergie et la même force contre le RPG arc-en-ciel et son Président.

J’ai pris en effet connaissance de documents confidentiels sur le recensement mythique de ces pauvres populations dites de Roundés au Foutah Djallon, comme fond de commerce en méconnaissance de cause, par le RPG arc-en-ciel, sous financement du gouvernement Alpha CONDE.

La tristesse poignante de ce fait, pour de fins électoralistes ne doit faire tomber les politiques dans un jeu aussi petit, qu’éphémère. Rester dans ce débat rappetit le politique, étant donné que la question ne se pose en aucun cas dans les autres régions de la Guinée. C’est n’est qu’une volonté déstabilisatrice de cette région par les nourriciers de ce débat à caractères politico-ethniques.

Cependant, Historiens et Hommes de cultures doivent, par débats objectifs de plateaux non interposés et des jalons responsables, faire « Le Devoir de Mémoire » sur l’histoire de la Guinée tout entière.

Dépassant la culture de la médiocrité, les politiques doivent faire la culture du dépassement du débat stérile dont ils ne maîtrisent et ne maîtriseront jamais les tenants et les aboutissants.

La Guinée à bien de chats à fouetter dans cette incompétence notoire de ses dirigeants, qui préfèrent baisser leur froc devant le premier démon prostitué ; parce que, justement ils n’ont rien d’autres à proposer.

Ceci dit, avec cet acte irresponsable, je puis dire que le RPG arc-en-ciel et son Président Alpha CONDE, font honte à la Guinée. Et dans un rappel, je conclurais par ceci : « Si dans la vie tu te perds en chemin ; souviens toi d’où tu viens pour repenser l’Avenir. Le Chemin retrouvé sera plus Glorieux. »

A Faakoudou !

Mohamed Lamine KEITA

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.