chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

F. Hollande en Guinée: amateurisme et manœuvre d’Alpha Condé !

Date de publication:2014-11-28 21:51:54

2014-11-28 21:50:37

Le Président français est enfin arrivé en Guinée. Alpha Condé lui forçait la main depuis son élection en 2012 et publiquement lors de son passage au Mali en septembre 2013.

Depuis hier, nous savons qu’il espère obtenir quelques millions d’euros du président français. En effet, la France fait toujours un geste au pays qui reçoit son président dans le cadre bilatéral. Mais Alpha Condé a jugé nécessaire d’orienter l’esprit de son hôte à ce que le gouvernement guinéen attendrait de lui : au moins régler la facture des 60 millions d’euros emportés par les eaux de la SEG sans que personne ne puisse s’en apercevoir dans le noir entretenu de l’EDG (Lire).

Alpha Condé à F. Hollande devant la presse:

« Cellou Dalein Diallo qui est assis-là est le chef de file de l’opposition »
 
Puis Alpha a révélé qu’il va faire déposer la semaine prochaine, un projet de loi à l’Assemblée nationale pour le statut spécial du chef de file de l’opposition en faveur de Cellou Dalein.

L’opposition a été tellement présente et Alpha Condé a voulu tellement faire comprendre au Président français qu’il y a une harmonie politique en Guinée, que Hollande a jugé nécessaire de leur faire la remarque qu’on ne fait pas de conférence de presse avec son opposition. En effet, il n’y a qu’en Guinée et avec les anciens ministres opposants actuels qu’on peut vivre une pareille chose !

Lors de son interview rendue publique le vendredi 21 novembre 2014 et face à la fermeté surprenante de l’opposition unie autour d’une plate-forme exigeant le respect des accords et rejetant les faits accomplis du pouvoir et de la Ceni, le député porte-parole des Parlementaires de la mouvance présidentielle, Amadou Damaro Camara, avait exprimé le souhait que désormais, les négociations et dialogues politiques ne se fassent qu’avec Cellou Dalein Diallo seul (le maillon faible de l’opposition) en tant leader du plus grand parti (Lire).

L’on se rappelle que tant pour l’arrivée d’Alpha Condé à la Présidence, le maintien de Waymark pour l’organisation des législatives, que pour la tenue de ces législatives sans correction des anomalies, le RPG doit tout à Cellou Dalein Diallo (Lire 1, 2 & 3).

Les acteurs du RPG sont des fascistes nostalgiques du PDG qui ne cachaient pas leur mépris pour la démocratie, leur folie hégémoniste et leur volonté d’exterminer les Peuls en Guinée. Lire un article de 2008 à propos de cet Amadou Damaro Camara lui-même (Lire) !

Malgré toutes les informations, tous les conseils et tous les avertissements qu’il a reçus de diverses sources, Cellou Dalein Diallo a aidé ces gens à avoir le pouvoir en Guinée ! A-t-il appris entretemps ou bien continue-t-il à bien jouer "son rôle" ?

Alpha Condé semble avoir suivi les consignes et conseils des siens en voulant faire introniser Cellou Dalein Diallo comme le chef officiel de l’opposition afin de diviser le camp adverse et de pouvoir se servir des faiblesses personnelles de ce dernier contre toute l’opposition guinéenne. En effet, en vertu de ce statut que le RPG veut conférer à Cellou Dalein, Alpha Condé veut réduire le dialogue politique au niveau du seul leader de l’UFDG. A la place de Cellou, je ne m’en réjouirais pas.

C’est à Cellou Dalein lui-même et à son parti de dénoncer et rejeter cette manœuvre du pouvoir, de vouloir diviser et se choisir officiellement un opposant.

Qu'Alpha Condé sache que l’opposition guinéenne ne sera jamais représentée par une seule personne dans un dialogue politique global. Chaque leader politique pris individuellement ne représente que son seul parti et ne peut parler qu’au nom de ce dernier, pas de l’opposition toute entière.

 

SADIO BARRY


Commentaires


2014-11-28 21:50:37

Le Président français est enfin arrivé en Guinée. Alpha Condé lui forçait la main depuis son élection en 2012 et publiquement lors de son passage au Mali en septembre 2013.

Depuis hier, nous savons qu’il espère obtenir quelques millions d’euros du président français. En effet, la France fait toujours un geste au pays qui reçoit son président dans le cadre bilatéral. Mais Alpha Condé a jugé nécessaire d’orienter l’esprit de son hôte à ce que le gouvernement guinéen attendrait de lui : au moins régler la facture des 60 millions d’euros emportés par les eaux de la SEG sans que personne ne puisse s’en apercevoir dans le noir entretenu de l’EDG (Lire).

Alpha Condé à F. Hollande devant la presse:

« Cellou Dalein Diallo qui est assis-là est le chef de file de l’opposition »
 
Puis Alpha a révélé qu’il va faire déposer la semaine prochaine, un projet de loi à l’Assemblée nationale pour le statut spécial du chef de file de l’opposition en faveur de Cellou Dalein.

L’opposition a été tellement présente et Alpha Condé a voulu tellement faire comprendre au Président français qu’il y a une harmonie politique en Guinée, que Hollande a jugé nécessaire de leur faire la remarque qu’on ne fait pas de conférence de presse avec son opposition. En effet, il n’y a qu’en Guinée et avec les anciens ministres opposants actuels qu’on peut vivre une pareille chose !

Lors de son interview rendue publique le vendredi 21 novembre 2014 et face à la fermeté surprenante de l’opposition unie autour d’une plate-forme exigeant le respect des accords et rejetant les faits accomplis du pouvoir et de la Ceni, le député porte-parole des Parlementaires de la mouvance présidentielle, Amadou Damaro Camara, avait exprimé le souhait que désormais, les négociations et dialogues politiques ne se fassent qu’avec Cellou Dalein Diallo seul (le maillon faible de l’opposition) en tant leader du plus grand parti (Lire).

L’on se rappelle que tant pour l’arrivée d’Alpha Condé à la Présidence, le maintien de Waymark pour l’organisation des législatives, que pour la tenue de ces législatives sans correction des anomalies, le RPG doit tout à Cellou Dalein Diallo (Lire 1, 2 & 3).

Les acteurs du RPG sont des fascistes nostalgiques du PDG qui ne cachaient pas leur mépris pour la démocratie, leur folie hégémoniste et leur volonté d’exterminer les Peuls en Guinée. Lire un article de 2008 à propos de cet Amadou Damaro Camara lui-même (Lire) !

Malgré toutes les informations, tous les conseils et tous les avertissements qu’il a reçus de diverses sources, Cellou Dalein Diallo a aidé ces gens à avoir le pouvoir en Guinée ! A-t-il appris entretemps ou bien continue-t-il à bien jouer "son rôle" ?

Alpha Condé semble avoir suivi les consignes et conseils des siens en voulant faire introniser Cellou Dalein Diallo comme le chef officiel de l’opposition afin de diviser le camp adverse et de pouvoir se servir des faiblesses personnelles de ce dernier contre toute l’opposition guinéenne. En effet, en vertu de ce statut que le RPG veut conférer à Cellou Dalein, Alpha Condé veut réduire le dialogue politique au niveau du seul leader de l’UFDG. A la place de Cellou, je ne m’en réjouirais pas.

C’est à Cellou Dalein lui-même et à son parti de dénoncer et rejeter cette manœuvre du pouvoir, de vouloir diviser et se choisir officiellement un opposant.

Qu'Alpha Condé sache que l’opposition guinéenne ne sera jamais représentée par une seule personne dans un dialogue politique global. Chaque leader politique pris individuellement ne représente que son seul parti et ne peut parler qu’au nom de ce dernier, pas de l’opposition toute entière.

 

SADIO BARRY

2014-11-28 21:51:54 ibrahima-kankalabé

2014-11-28 21:50:37

Le Président français est enfin arrivé en Guinée. Alpha Condé lui forçait la main depuis son élection en 2012 et publiquement lors de son passage au Mali en septembre 2013.

Depuis hier, nous savons qu’il espère obtenir quelques millions d’euros du président français. En effet, la France fait toujours un geste au pays qui reçoit son président dans le cadre bilatéral. Mais Alpha Condé a jugé nécessaire d’orienter l’esprit de son hôte à ce que le gouvernement guinéen attendrait de lui : au moins régler la facture des 60 millions d’euros emportés par les eaux de la SEG sans que personne ne puisse s’en apercevoir dans le noir entretenu de l’EDG (Lire).

Alpha Condé à F. Hollande devant la presse:

« Cellou Dalein Diallo qui est assis-là est le chef de file de l’opposition »
 
Puis Alpha a révélé qu’il va faire déposer la semaine prochaine, un projet de loi à l’Assemblée nationale pour le statut spécial du chef de file de l’opposition en faveur de Cellou Dalein.

L’opposition a été tellement présente et Alpha Condé a voulu tellement faire comprendre au Président français qu’il y a une harmonie politique en Guinée, que Hollande a jugé nécessaire de leur faire la remarque qu’on ne fait pas de conférence de presse avec son opposition. En effet, il n’y a qu’en Guinée et avec les anciens ministres opposants actuels qu’on peut vivre une pareille chose !

Lors de son interview rendue publique le vendredi 21 novembre 2014 et face à la fermeté surprenante de l’opposition unie autour d’une plate-forme exigeant le respect des accords et rejetant les faits accomplis du pouvoir et de la Ceni, le député porte-parole des Parlementaires de la mouvance présidentielle, Amadou Damaro Camara, avait exprimé le souhait que désormais, les négociations et dialogues politiques ne se fassent qu’avec Cellou Dalein Diallo seul (le maillon faible de l’opposition) en tant leader du plus grand parti (Lire).

L’on se rappelle que tant pour l’arrivée d’Alpha Condé à la Présidence, le maintien de Waymark pour l’organisation des législatives, que pour la tenue de ces législatives sans correction des anomalies, le RPG doit tout à Cellou Dalein Diallo (Lire 1, 2 & 3).

Les acteurs du RPG sont des fascistes nostalgiques du PDG qui ne cachaient pas leur mépris pour la démocratie, leur folie hégémoniste et leur volonté d’exterminer les Peuls en Guinée. Lire un article de 2008 à propos de cet Amadou Damaro Camara lui-même (Lire) !

Malgré toutes les informations, tous les conseils et tous les avertissements qu’il a reçus de diverses sources, Cellou Dalein Diallo a aidé ces gens à avoir le pouvoir en Guinée ! A-t-il appris entretemps ou bien continue-t-il à bien jouer "son rôle" ?

Alpha Condé semble avoir suivi les consignes et conseils des siens en voulant faire introniser Cellou Dalein Diallo comme le chef officiel de l’opposition afin de diviser le camp adverse et de pouvoir se servir des faiblesses personnelles de ce dernier contre toute l’opposition guinéenne. En effet, en vertu de ce statut que le RPG veut conférer à Cellou Dalein, Alpha Condé veut réduire le dialogue politique au niveau du seul leader de l’UFDG. A la place de Cellou, je ne m’en réjouirais pas.

C’est à Cellou Dalein lui-même et à son parti de dénoncer et rejeter cette manœuvre du pouvoir, de vouloir diviser et se choisir officiellement un opposant.

Qu'Alpha Condé sache que l’opposition guinéenne ne sera jamais représentée par une seule personne dans un dialogue politique global. Chaque leader politique pris individuellement ne représente que son seul parti et ne peut parler qu’au nom de ce dernier, pas de l’opposition toute entière.

 

SADIO BARRY

2014-11-28 21:51:54 Mamadou Barry

2014-11-28 21:50:37

Le Président français est enfin arrivé en Guinée. Alpha Condé lui forçait la main depuis son élection en 2012 et publiquement lors de son passage au Mali en septembre 2013.

Depuis hier, nous savons qu’il espère obtenir quelques millions d’euros du président français. En effet, la France fait toujours un geste au pays qui reçoit son président dans le cadre bilatéral. Mais Alpha Condé a jugé nécessaire d’orienter l’esprit de son hôte à ce que le gouvernement guinéen attendrait de lui : au moins régler la facture des 60 millions d’euros emportés par les eaux de la SEG sans que personne ne puisse s’en apercevoir dans le noir entretenu de l’EDG (Lire).

Alpha Condé à F. Hollande devant la presse:

« Cellou Dalein Diallo qui est assis-là est le chef de file de l’opposition »
 
Puis Alpha a révélé qu’il va faire déposer la semaine prochaine, un projet de loi à l’Assemblée nationale pour le statut spécial du chef de file de l’opposition en faveur de Cellou Dalein.

L’opposition a été tellement présente et Alpha Condé a voulu tellement faire comprendre au Président français qu’il y a une harmonie politique en Guinée, que Hollande a jugé nécessaire de leur faire la remarque qu’on ne fait pas de conférence de presse avec son opposition. En effet, il n’y a qu’en Guinée et avec les anciens ministres opposants actuels qu’on peut vivre une pareille chose !

Lors de son interview rendue publique le vendredi 21 novembre 2014 et face à la fermeté surprenante de l’opposition unie autour d’une plate-forme exigeant le respect des accords et rejetant les faits accomplis du pouvoir et de la Ceni, le député porte-parole des Parlementaires de la mouvance présidentielle, Amadou Damaro Camara, avait exprimé le souhait que désormais, les négociations et dialogues politiques ne se fassent qu’avec Cellou Dalein Diallo seul (le maillon faible de l’opposition) en tant leader du plus grand parti (Lire).

L’on se rappelle que tant pour l’arrivée d’Alpha Condé à la Présidence, le maintien de Waymark pour l’organisation des législatives, que pour la tenue de ces législatives sans correction des anomalies, le RPG doit tout à Cellou Dalein Diallo (Lire 1, 2 & 3).

Les acteurs du RPG sont des fascistes nostalgiques du PDG qui ne cachaient pas leur mépris pour la démocratie, leur folie hégémoniste et leur volonté d’exterminer les Peuls en Guinée. Lire un article de 2008 à propos de cet Amadou Damaro Camara lui-même (Lire) !

Malgré toutes les informations, tous les conseils et tous les avertissements qu’il a reçus de diverses sources, Cellou Dalein Diallo a aidé ces gens à avoir le pouvoir en Guinée ! A-t-il appris entretemps ou bien continue-t-il à bien jouer "son rôle" ?

Alpha Condé semble avoir suivi les consignes et conseils des siens en voulant faire introniser Cellou Dalein Diallo comme le chef officiel de l’opposition afin de diviser le camp adverse et de pouvoir se servir des faiblesses personnelles de ce dernier contre toute l’opposition guinéenne. En effet, en vertu de ce statut que le RPG veut conférer à Cellou Dalein, Alpha Condé veut réduire le dialogue politique au niveau du seul leader de l’UFDG. A la place de Cellou, je ne m’en réjouirais pas.

C’est à Cellou Dalein lui-même et à son parti de dénoncer et rejeter cette manœuvre du pouvoir, de vouloir diviser et se choisir officiellement un opposant.

Qu'Alpha Condé sache que l’opposition guinéenne ne sera jamais représentée par une seule personne dans un dialogue politique global. Chaque leader politique pris individuellement ne représente que son seul parti et ne peut parler qu’au nom de ce dernier, pas de l’opposition toute entière.

 

SADIO BARRY

2014-11-28 21:51:54 Hawa Bah

2014-11-28 21:50:37

Le Président français est enfin arrivé en Guinée. Alpha Condé lui forçait la main depuis son élection en 2012 et publiquement lors de son passage au Mali en septembre 2013.

Depuis hier, nous savons qu’il espère obtenir quelques millions d’euros du président français. En effet, la France fait toujours un geste au pays qui reçoit son président dans le cadre bilatéral. Mais Alpha Condé a jugé nécessaire d’orienter l’esprit de son hôte à ce que le gouvernement guinéen attendrait de lui : au moins régler la facture des 60 millions d’euros emportés par les eaux de la SEG sans que personne ne puisse s’en apercevoir dans le noir entretenu de l’EDG (Lire).

Alpha Condé à F. Hollande devant la presse:

« Cellou Dalein Diallo qui est assis-là est le chef de file de l’opposition »
 
Puis Alpha a révélé qu’il va faire déposer la semaine prochaine, un projet de loi à l’Assemblée nationale pour le statut spécial du chef de file de l’opposition en faveur de Cellou Dalein.

L’opposition a été tellement présente et Alpha Condé a voulu tellement faire comprendre au Président français qu’il y a une harmonie politique en Guinée, que Hollande a jugé nécessaire de leur faire la remarque qu’on ne fait pas de conférence de presse avec son opposition. En effet, il n’y a qu’en Guinée et avec les anciens ministres opposants actuels qu’on peut vivre une pareille chose !

Lors de son interview rendue publique le vendredi 21 novembre 2014 et face à la fermeté surprenante de l’opposition unie autour d’une plate-forme exigeant le respect des accords et rejetant les faits accomplis du pouvoir et de la Ceni, le député porte-parole des Parlementaires de la mouvance présidentielle, Amadou Damaro Camara, avait exprimé le souhait que désormais, les négociations et dialogues politiques ne se fassent qu’avec Cellou Dalein Diallo seul (le maillon faible de l’opposition) en tant leader du plus grand parti (Lire).

L’on se rappelle que tant pour l’arrivée d’Alpha Condé à la Présidence, le maintien de Waymark pour l’organisation des législatives, que pour la tenue de ces législatives sans correction des anomalies, le RPG doit tout à Cellou Dalein Diallo (Lire 1, 2 & 3).

Les acteurs du RPG sont des fascistes nostalgiques du PDG qui ne cachaient pas leur mépris pour la démocratie, leur folie hégémoniste et leur volonté d’exterminer les Peuls en Guinée. Lire un article de 2008 à propos de cet Amadou Damaro Camara lui-même (Lire) !

Malgré toutes les informations, tous les conseils et tous les avertissements qu’il a reçus de diverses sources, Cellou Dalein Diallo a aidé ces gens à avoir le pouvoir en Guinée ! A-t-il appris entretemps ou bien continue-t-il à bien jouer "son rôle" ?

Alpha Condé semble avoir suivi les consignes et conseils des siens en voulant faire introniser Cellou Dalein Diallo comme le chef officiel de l’opposition afin de diviser le camp adverse et de pouvoir se servir des faiblesses personnelles de ce dernier contre toute l’opposition guinéenne. En effet, en vertu de ce statut que le RPG veut conférer à Cellou Dalein, Alpha Condé veut réduire le dialogue politique au niveau du seul leader de l’UFDG. A la place de Cellou, je ne m’en réjouirais pas.

C’est à Cellou Dalein lui-même et à son parti de dénoncer et rejeter cette manœuvre du pouvoir, de vouloir diviser et se choisir officiellement un opposant.

Qu'Alpha Condé sache que l’opposition guinéenne ne sera jamais représentée par une seule personne dans un dialogue politique global. Chaque leader politique pris individuellement ne représente que son seul parti et ne peut parler qu’au nom de ce dernier, pas de l’opposition toute entière.

 

SADIO BARRY

2014-11-28 21:51:54 M. Camara

2014-11-28 21:50:37

Le Président français est enfin arrivé en Guinée. Alpha Condé lui forçait la main depuis son élection en 2012 et publiquement lors de son passage au Mali en septembre 2013.

Depuis hier, nous savons qu’il espère obtenir quelques millions d’euros du président français. En effet, la France fait toujours un geste au pays qui reçoit son président dans le cadre bilatéral. Mais Alpha Condé a jugé nécessaire d’orienter l’esprit de son hôte à ce que le gouvernement guinéen attendrait de lui : au moins régler la facture des 60 millions d’euros emportés par les eaux de la SEG sans que personne ne puisse s’en apercevoir dans le noir entretenu de l’EDG (Lire).

Alpha Condé à F. Hollande devant la presse:

« Cellou Dalein Diallo qui est assis-là est le chef de file de l’opposition »
 
Puis Alpha a révélé qu’il va faire déposer la semaine prochaine, un projet de loi à l’Assemblée nationale pour le statut spécial du chef de file de l’opposition en faveur de Cellou Dalein.

L’opposition a été tellement présente et Alpha Condé a voulu tellement faire comprendre au Président français qu’il y a une harmonie politique en Guinée, que Hollande a jugé nécessaire de leur faire la remarque qu’on ne fait pas de conférence de presse avec son opposition. En effet, il n’y a qu’en Guinée et avec les anciens ministres opposants actuels qu’on peut vivre une pareille chose !

Lors de son interview rendue publique le vendredi 21 novembre 2014 et face à la fermeté surprenante de l’opposition unie autour d’une plate-forme exigeant le respect des accords et rejetant les faits accomplis du pouvoir et de la Ceni, le député porte-parole des Parlementaires de la mouvance présidentielle, Amadou Damaro Camara, avait exprimé le souhait que désormais, les négociations et dialogues politiques ne se fassent qu’avec Cellou Dalein Diallo seul (le maillon faible de l’opposition) en tant leader du plus grand parti (Lire).

L’on se rappelle que tant pour l’arrivée d’Alpha Condé à la Présidence, le maintien de Waymark pour l’organisation des législatives, que pour la tenue de ces législatives sans correction des anomalies, le RPG doit tout à Cellou Dalein Diallo (Lire 1, 2 & 3).

Les acteurs du RPG sont des fascistes nostalgiques du PDG qui ne cachaient pas leur mépris pour la démocratie, leur folie hégémoniste et leur volonté d’exterminer les Peuls en Guinée. Lire un article de 2008 à propos de cet Amadou Damaro Camara lui-même (Lire) !

Malgré toutes les informations, tous les conseils et tous les avertissements qu’il a reçus de diverses sources, Cellou Dalein Diallo a aidé ces gens à avoir le pouvoir en Guinée ! A-t-il appris entretemps ou bien continue-t-il à bien jouer "son rôle" ?

Alpha Condé semble avoir suivi les consignes et conseils des siens en voulant faire introniser Cellou Dalein Diallo comme le chef officiel de l’opposition afin de diviser le camp adverse et de pouvoir se servir des faiblesses personnelles de ce dernier contre toute l’opposition guinéenne. En effet, en vertu de ce statut que le RPG veut conférer à Cellou Dalein, Alpha Condé veut réduire le dialogue politique au niveau du seul leader de l’UFDG. A la place de Cellou, je ne m’en réjouirais pas.

C’est à Cellou Dalein lui-même et à son parti de dénoncer et rejeter cette manœuvre du pouvoir, de vouloir diviser et se choisir officiellement un opposant.

Qu'Alpha Condé sache que l’opposition guinéenne ne sera jamais représentée par une seule personne dans un dialogue politique global. Chaque leader politique pris individuellement ne représente que son seul parti et ne peut parler qu’au nom de ce dernier, pas de l’opposition toute entière.

 

SADIO BARRY

2014-11-28 21:51:54 Djiwoun Daka

2014-11-28 21:50:37

Le Président français est enfin arrivé en Guinée. Alpha Condé lui forçait la main depuis son élection en 2012 et publiquement lors de son passage au Mali en septembre 2013.

Depuis hier, nous savons qu’il espère obtenir quelques millions d’euros du président français. En effet, la France fait toujours un geste au pays qui reçoit son président dans le cadre bilatéral. Mais Alpha Condé a jugé nécessaire d’orienter l’esprit de son hôte à ce que le gouvernement guinéen attendrait de lui : au moins régler la facture des 60 millions d’euros emportés par les eaux de la SEG sans que personne ne puisse s’en apercevoir dans le noir entretenu de l’EDG (Lire).

Alpha Condé à F. Hollande devant la presse:

« Cellou Dalein Diallo qui est assis-là est le chef de file de l’opposition »
 
Puis Alpha a révélé qu’il va faire déposer la semaine prochaine, un projet de loi à l’Assemblée nationale pour le statut spécial du chef de file de l’opposition en faveur de Cellou Dalein.

L’opposition a été tellement présente et Alpha Condé a voulu tellement faire comprendre au Président français qu’il y a une harmonie politique en Guinée, que Hollande a jugé nécessaire de leur faire la remarque qu’on ne fait pas de conférence de presse avec son opposition. En effet, il n’y a qu’en Guinée et avec les anciens ministres opposants actuels qu’on peut vivre une pareille chose !

Lors de son interview rendue publique le vendredi 21 novembre 2014 et face à la fermeté surprenante de l’opposition unie autour d’une plate-forme exigeant le respect des accords et rejetant les faits accomplis du pouvoir et de la Ceni, le député porte-parole des Parlementaires de la mouvance présidentielle, Amadou Damaro Camara, avait exprimé le souhait que désormais, les négociations et dialogues politiques ne se fassent qu’avec Cellou Dalein Diallo seul (le maillon faible de l’opposition) en tant leader du plus grand parti (Lire).

L’on se rappelle que tant pour l’arrivée d’Alpha Condé à la Présidence, le maintien de Waymark pour l’organisation des législatives, que pour la tenue de ces législatives sans correction des anomalies, le RPG doit tout à Cellou Dalein Diallo (Lire 1, 2 & 3).

Les acteurs du RPG sont des fascistes nostalgiques du PDG qui ne cachaient pas leur mépris pour la démocratie, leur folie hégémoniste et leur volonté d’exterminer les Peuls en Guinée. Lire un article de 2008 à propos de cet Amadou Damaro Camara lui-même (Lire) !

Malgré toutes les informations, tous les conseils et tous les avertissements qu’il a reçus de diverses sources, Cellou Dalein Diallo a aidé ces gens à avoir le pouvoir en Guinée ! A-t-il appris entretemps ou bien continue-t-il à bien jouer "son rôle" ?

Alpha Condé semble avoir suivi les consignes et conseils des siens en voulant faire introniser Cellou Dalein Diallo comme le chef officiel de l’opposition afin de diviser le camp adverse et de pouvoir se servir des faiblesses personnelles de ce dernier contre toute l’opposition guinéenne. En effet, en vertu de ce statut que le RPG veut conférer à Cellou Dalein, Alpha Condé veut réduire le dialogue politique au niveau du seul leader de l’UFDG. A la place de Cellou, je ne m’en réjouirais pas.

C’est à Cellou Dalein lui-même et à son parti de dénoncer et rejeter cette manœuvre du pouvoir, de vouloir diviser et se choisir officiellement un opposant.

Qu'Alpha Condé sache que l’opposition guinéenne ne sera jamais représentée par une seule personne dans un dialogue politique global. Chaque leader politique pris individuellement ne représente que son seul parti et ne peut parler qu’au nom de ce dernier, pas de l’opposition toute entière.

 

SADIO BARRY

2014-11-28 21:51:54 SADIO BARRY

2014-11-28 21:50:37

Le Président français est enfin arrivé en Guinée. Alpha Condé lui forçait la main depuis son élection en 2012 et publiquement lors de son passage au Mali en septembre 2013.

Depuis hier, nous savons qu’il espère obtenir quelques millions d’euros du président français. En effet, la France fait toujours un geste au pays qui reçoit son président dans le cadre bilatéral. Mais Alpha Condé a jugé nécessaire d’orienter l’esprit de son hôte à ce que le gouvernement guinéen attendrait de lui : au moins régler la facture des 60 millions d’euros emportés par les eaux de la SEG sans que personne ne puisse s’en apercevoir dans le noir entretenu de l’EDG (Lire).

Alpha Condé à F. Hollande devant la presse:

« Cellou Dalein Diallo qui est assis-là est le chef de file de l’opposition »
 
Puis Alpha a révélé qu’il va faire déposer la semaine prochaine, un projet de loi à l’Assemblée nationale pour le statut spécial du chef de file de l’opposition en faveur de Cellou Dalein.

L’opposition a été tellement présente et Alpha Condé a voulu tellement faire comprendre au Président français qu’il y a une harmonie politique en Guinée, que Hollande a jugé nécessaire de leur faire la remarque qu’on ne fait pas de conférence de presse avec son opposition. En effet, il n’y a qu’en Guinée et avec les anciens ministres opposants actuels qu’on peut vivre une pareille chose !

Lors de son interview rendue publique le vendredi 21 novembre 2014 et face à la fermeté surprenante de l’opposition unie autour d’une plate-forme exigeant le respect des accords et rejetant les faits accomplis du pouvoir et de la Ceni, le député porte-parole des Parlementaires de la mouvance présidentielle, Amadou Damaro Camara, avait exprimé le souhait que désormais, les négociations et dialogues politiques ne se fassent qu’avec Cellou Dalein Diallo seul (le maillon faible de l’opposition) en tant leader du plus grand parti (Lire).

L’on se rappelle que tant pour l’arrivée d’Alpha Condé à la Présidence, le maintien de Waymark pour l’organisation des législatives, que pour la tenue de ces législatives sans correction des anomalies, le RPG doit tout à Cellou Dalein Diallo (Lire 1, 2 & 3).

Les acteurs du RPG sont des fascistes nostalgiques du PDG qui ne cachaient pas leur mépris pour la démocratie, leur folie hégémoniste et leur volonté d’exterminer les Peuls en Guinée. Lire un article de 2008 à propos de cet Amadou Damaro Camara lui-même (Lire) !

Malgré toutes les informations, tous les conseils et tous les avertissements qu’il a reçus de diverses sources, Cellou Dalein Diallo a aidé ces gens à avoir le pouvoir en Guinée ! A-t-il appris entretemps ou bien continue-t-il à bien jouer "son rôle" ?

Alpha Condé semble avoir suivi les consignes et conseils des siens en voulant faire introniser Cellou Dalein Diallo comme le chef officiel de l’opposition afin de diviser le camp adverse et de pouvoir se servir des faiblesses personnelles de ce dernier contre toute l’opposition guinéenne. En effet, en vertu de ce statut que le RPG veut conférer à Cellou Dalein, Alpha Condé veut réduire le dialogue politique au niveau du seul leader de l’UFDG. A la place de Cellou, je ne m’en réjouirais pas.

C’est à Cellou Dalein lui-même et à son parti de dénoncer et rejeter cette manœuvre du pouvoir, de vouloir diviser et se choisir officiellement un opposant.

Qu'Alpha Condé sache que l’opposition guinéenne ne sera jamais représentée par une seule personne dans un dialogue politique global. Chaque leader politique pris individuellement ne représente que son seul parti et ne peut parler qu’au nom de ce dernier, pas de l’opposition toute entière.

 

SADIO BARRY

2014-11-28 21:51:54 dgb

2014-11-28 21:50:37

Le Président français est enfin arrivé en Guinée. Alpha Condé lui forçait la main depuis son élection en 2012 et publiquement lors de son passage au Mali en septembre 2013.

Depuis hier, nous savons qu’il espère obtenir quelques millions d’euros du président français. En effet, la France fait toujours un geste au pays qui reçoit son président dans le cadre bilatéral. Mais Alpha Condé a jugé nécessaire d’orienter l’esprit de son hôte à ce que le gouvernement guinéen attendrait de lui : au moins régler la facture des 60 millions d’euros emportés par les eaux de la SEG sans que personne ne puisse s’en apercevoir dans le noir entretenu de l’EDG (Lire).

Alpha Condé à F. Hollande devant la presse:

« Cellou Dalein Diallo qui est assis-là est le chef de file de l’opposition »
 
Puis Alpha a révélé qu’il va faire déposer la semaine prochaine, un projet de loi à l’Assemblée nationale pour le statut spécial du chef de file de l’opposition en faveur de Cellou Dalein.

L’opposition a été tellement présente et Alpha Condé a voulu tellement faire comprendre au Président français qu’il y a une harmonie politique en Guinée, que Hollande a jugé nécessaire de leur faire la remarque qu’on ne fait pas de conférence de presse avec son opposition. En effet, il n’y a qu’en Guinée et avec les anciens ministres opposants actuels qu’on peut vivre une pareille chose !

Lors de son interview rendue publique le vendredi 21 novembre 2014 et face à la fermeté surprenante de l’opposition unie autour d’une plate-forme exigeant le respect des accords et rejetant les faits accomplis du pouvoir et de la Ceni, le député porte-parole des Parlementaires de la mouvance présidentielle, Amadou Damaro Camara, avait exprimé le souhait que désormais, les négociations et dialogues politiques ne se fassent qu’avec Cellou Dalein Diallo seul (le maillon faible de l’opposition) en tant leader du plus grand parti (Lire).

L’on se rappelle que tant pour l’arrivée d’Alpha Condé à la Présidence, le maintien de Waymark pour l’organisation des législatives, que pour la tenue de ces législatives sans correction des anomalies, le RPG doit tout à Cellou Dalein Diallo (Lire 1, 2 & 3).

Les acteurs du RPG sont des fascistes nostalgiques du PDG qui ne cachaient pas leur mépris pour la démocratie, leur folie hégémoniste et leur volonté d’exterminer les Peuls en Guinée. Lire un article de 2008 à propos de cet Amadou Damaro Camara lui-même (Lire) !

Malgré toutes les informations, tous les conseils et tous les avertissements qu’il a reçus de diverses sources, Cellou Dalein Diallo a aidé ces gens à avoir le pouvoir en Guinée ! A-t-il appris entretemps ou bien continue-t-il à bien jouer "son rôle" ?

Alpha Condé semble avoir suivi les consignes et conseils des siens en voulant faire introniser Cellou Dalein Diallo comme le chef officiel de l’opposition afin de diviser le camp adverse et de pouvoir se servir des faiblesses personnelles de ce dernier contre toute l’opposition guinéenne. En effet, en vertu de ce statut que le RPG veut conférer à Cellou Dalein, Alpha Condé veut réduire le dialogue politique au niveau du seul leader de l’UFDG. A la place de Cellou, je ne m’en réjouirais pas.

C’est à Cellou Dalein lui-même et à son parti de dénoncer et rejeter cette manœuvre du pouvoir, de vouloir diviser et se choisir officiellement un opposant.

Qu'Alpha Condé sache que l’opposition guinéenne ne sera jamais représentée par une seule personne dans un dialogue politique global. Chaque leader politique pris individuellement ne représente que son seul parti et ne peut parler qu’au nom de ce dernier, pas de l’opposition toute entière.

 

SADIO BARRY

2014-11-28 21:51:54 Théophile SOGOLO
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.