chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Un collectif des patriotes guinéens reçu par Monsieur Philippe Hensmans, Directeur d’Amnesty International

Date de publication:2014-12-02 20:37:30

  2014-12-02 20:35:48

Conscients  des dangers que court la guinée et l’impérieuse nécessité de préserver l’unité  nationale dans la paix et le respect des droits des citoyens, des patriotes  guinéens de tous bords se lèvent !!!

Une importante délégation initiée par Mr BAH Ismaël et composée de Monsieur Kaba Bachir Président du Conseil des Patriotes Guinéens; Dr Abdoulaye Billo DIALLO et Monsieur DIALLO Amir membre du Mouvement Justice « BAH Oury » a été reçue ce mercredi 26 novembre 2014  à  14 heures au siège d’Amnesty International Belgique Francophone sis au N° 9 de la rue Berckmans à 1060 Bruxelles.

Monsieur Bah Ismaël a introduit la délégation en ses mots et a planté le décor. Avec dextérité, Monsieur Bah Ismaël décrira la situation du pays, la déception générale des guinéens depuis  l’arrivée du Président Alpha Condé au pouvoir qui se lance des éloges d’avoir fait 40 ans de lutte politique en France. Force est de constaté : la déchirure du tissu social,  la violation quotidienne  des Droits de l’Homme marqué par des assassinats ciblés des paisibles citoyens, les arrestations arbitraires et les emprisonnements non fondés, tout cela marqué par une misère indescriptible, l’insécurité,  la division ethnique. Le cas le plus éloquent est la détention arbitraire du Général NOUHOU THIAM qui était accusé de simple désertion. C’est une peine  qui est  passible selon le code des procédures pénales guinéennes de quatre (4) mois de prison maximum ;  alors qu’aujourd’hui il est à sa 3ème année de détention arbitraire. La réalité est que par simple volonté du président  Alpha CONDE d’imposer le déni total de justice en guinée et le respect minimaliste des droits humains,  il continu encore de  croupir dans les geôles du pouvoir du régime.

D’ailleurs, le dernier rapport du Haut Commissariat des Nations-Unies aux Droits de l’Homme sur la guinée décrit avec véhémence  les conditions ex-quérables de détention et relève les cas de violations flagrantes des droits de l’homme liés à ces conditions de détention.

Puis revient le tour de Monsieur Kaba Bachir qui a retracé l’historique de la situation et informer Amnesty International sur les graves et récurrentes violations des droits de l’homme depuis l’élection controversée du président Alpha Condé et surtout la détention arbitraire du Général Nouhou Thiam et de ses codétenus sans jugement depuis le 21 janvier 2011. 

Á tour de rôle, chacun des membres de la délégation a prit la parole pour expliquer la situation.

Dr Abdoulaye Billo DIALLO médecin qui était en service au CHU Donka,  étant lui-même un des victimes dans les geôles du pouvoir d’Alpha CONDE, son témoignage a été poignant et émouvant sur les conditions de détention : vétusté, l’exiguïté des locaux,  la surpopulation carcérale etc..

Monsieur DIALLO Amir membre du Mouvement Justice « BAH Oury » a expliqué avec habileté les dénis des droits les plus élémentaires des citoyens guinéens par le régime d’Alpha CONDE. Il  a expliqué que ce manque de démocratie et de respect des droits de l’homme, les jeunes, les femmes sont les premiers victimes c’est pourquoi ils ont  créé ce Mouvement Justice « BAH Oury » pour tous pour alerter et sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur les graves conséquences que risque la guinée si on y prend pas garde !!!

Les différentes interventions des membres de la délégation  ont attiré l’attention de Monsieur  Philippe HENSMANS Directeur d’Amnesty International qui nous a promu de ne ménager aucun effort pour faire face à ces dénis de justice et de violations flagrantes des Droits de l’homme ;

La haute portée de cette action a suscité l’invitation des membres de la délégation pour un débat enrichissant sur la radio internationale Hafianews le dimanche 30 novembre 2014 à 21heure de Bruxelles piloté par l’excellent animateur Mamadou Rassoun BAH.

Beaucoup de nos  compatriotes à travers le monde ont participé à ce débat dont notamment :

Mr Sadio BARRY et Mr Baldet de l’Allemagne ; Mr Alassane DIALLO de France etc…. 

Les différentes remarques et suggestions lors du débat ont encore davantage motivé les membres de la délégation reçue chez Amnesty International Belgique et tous se sont convenus de se donner les mains chacun en fonction de ses moyens pour une véritable démocratie et le respect des droits de l’homme en guinée.

Le rapporteur de la délégation

BAH Ismaël

Bruxelles

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.