chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Soins des travailleurs (Workers healing)

Date de publication:2014-12-04 10:43:03

2014-12-04 10:41:17

L’objectif de cette section de Telimele  Charity est de promouvoir le développement économique, la paix, la justice et  la prospérité pour tous.

Nous invitons les responsables du gouvernement, les propriétaires de services privés, les gérants d’organisation non gouvernementales et le public à tenir compte que le développement économique, la stabilité sociale, le confort politique, la promotion culturelle… ne pourront exister long temps en opprimant les travailleurs.

Ignorer le droit et les besoins des travailleurs participent à l’établissement d’un avenir sombre pour les Nations en attentes de succès ou d’échecs.

Telimele Charity est un service totalement indépendant qui œuvre aussi dans l’assistance internationale, aux affaires étrangères et à la sécurité nationale.

Notre organisation est là pour aider, nous avons besoin de votre soutien.

Part 2 :

EMPLOYEURS v. TRAVAILLEURS

La stratégie qui broie les risques du travail pour les mélanger, avec avarice, à de merveilleux bénéfices ignore souvent que ce sont les travailleurs qui sont amputés, traumatisés, discriminés, insultés, violés, calomniés, sous-payés, surutilisés, sans bénéfices, harcelés… pour des profits.

En faisant des programmes à exécuter, l’employeur et ses Associés, ne pensent pas aux effets négatifs de leurs besoins sur les travailleurs et leurs familles. 

Plus les rêves à réaliser sont énormes plus les budgets sont serrés, laissant les travailleurs la charge de combler les lacunes, les irresponsabilités et les attitudes avares de leur employeurs et de ses Associés. Les futilités existantes dans cette dramatique moquerie ne sont pas seulement couvertes d’avantage insignifiants mais avec des menaces, d’humiliation, de politiques et de comédie.

Le drame des travailleurs commence quand leurs employeurs mélangent des mensonges concernant les bénéfices, les privilèges et une meilleure rémunération. Plus l’employeur a de grandes imaginations pour de bons et profitables avenirs moins la confiance des travailleurs est respectée. Certains cadeaux sont justes utilisés comme un autre moyen pour tenir la corde serrée sur le cout des travailleurs.

Un travailleur affamé, stressé, traumatisé, malheureux… ne peut produire qu’un service de moindre qualité.

Pour augmenter les bénéfices et le control des travailleurs, ce n’est pas inhabituel pour un employeur d’utiliser d’illégales et d’officieuses techniques pour mettre les travailleurs en compétition selon les orientations sexuelles, les origines, la couleur de la peau, les barrières linguistiques, les handicapes, les privilèges, les salaires… Ce genre de stratégie politique est aussi responsable de l’augmentation des troubles avec des conséquences pouvant conduire au meurtre sur les lieux de travail et en dehors de la zone d’emploi.

L’utilisation des immigrés contre les citoyens ou les citoyens contre les immigrés, les individus contre les communautés ou les communautés contre les individus est très dangereuse pour les membres de la communauté, pour les individus, pour les partenariats, pour les officiels du gouvernement, pour les traités du gouvernement, pour les services de sécurités, pour les défenseurs de la paix, pour les innocents et leurs proches, à l’intérieur comme à l’extérieur de leur communauté et de leur pays.

Part 3 :

SERVICES SOCIAUX v. TRAVAILLEURS

L’influence des services sociaux sur la vie des travailleurs ne sont pas souvent motivés par des objectifs légaux.

Certaines organisations non gouvernementales ne sont que des investigateurs, des mercenaires, des destructeurs de la société, des sources de confusion, de troubles… contre les travailleurs et leurs proches.

Incapable de dire non aux besoins illégaux de leurs donateurs, ce genre de services sociaux récolte des informations et s’invitent dans de douloureuses séparations, l’éloignement des enfants, les désastres familiaux, des accusations criminelles … contre les travailleurs et leurs proches.

Ces organisations utilisent les amis (es), les membres de la famille, les voisins, les écoles des enfants… des travailleurs pour semer la frustration, le harcèlement, imposer de fausses preuves… dans le but de pourrir la vie des travailleurs. La négativité de leurs services compromet la réputation des travailleurs, les capacités sociales des travailleurs, la santé des travailleurs, la liberté et la vie des travailleurs.

Certaines profitent de leurs statuts d’organisations non gouvernementales pour mouler les citoyens et les immigrants, afin de les incorporer dans les compagnies auxquelles elles sont liées. En fin de compte, les travailleurs sont intentionnellement forcés d’endurer de longues années de souffrance. Leurs doléances pour la dangerosité des lieux de travail, pour les abus, pour les harcèlements, pour les discriminations, pour la faiblesse des salaires, les manques de paiements pour les heures supplémentaires… sont utilisés contes les travailleurs en les traitant de fainéants, de difficiles et de non coopérants.

L’insertion sociale de ces travailleurs est compromise. Leurs époux/épouses, les enfants et d’autres proches sont exposés à d’extrêmes précarités, leurs demandes d’aides sont négligées… Ces travailleurs se retrouvent ainsi que leurs familles face à l’exclusion sociale les poussant à l’utilisation de la drogue, à la prostitution, à la séparation, à la violence, à l’hôpital, dans les maisons de repos, en prison, à la déportation…

Les refus d’aides peuvent être le résultat de la vengeance contre les travailleurs et leurs proches.

Les informations des travailleurs immigrés sont recueillies par ce genre d’organisation de charités et sont utilisés par les entreprises, par d’autres organisations, par des individus… pour de faux investissements, pour les pillages, pour les trafics d’êtres humains, pour la corruption, pour les guerres, pour les vengeances…

Les conséquences de ce genre de comportements ne font pas seulement la promotion et le maintien de la précarité mais importent aussi des fous de guerres, les destructions de l’environnement, la multiplication des épidémies, la dictature, le génocide de paisible personnes...

Les efforts, les besoins et les qualifications des immigrés et de leurs proches sont minimisés.

Les barrières linguistiques sont utilisées comme un moyen pour abuser des expériences, des capacités, des droits et privilèges des travailleurs immigrés.

Etre d’origine étrangère est considéré comme un handicap qui expose les travailleurs immigrés à de l’exploitation, à des abus, à des salaires insignifiants, à des moqueries, à des harcèlements, à des punitions, à des travaux difficiles, à de la discrimination, à des licenciements…

Pour bon nombre d’employeurs, y compris le gouvernement, les travailleurs ayant un accent d’origine étrangère sont considérés comme des sous hommes avec des capacités surhumaines. Les droits de cette classe de travailleurs et leurs proches sont loin en dessous de certains animaux de compagnies.
Pourquoi avoir un accent ou être d’origine étrangère est interprété comme étant stupide, ignorant et vaux rien ?

Quand les immigrés et leurs proches se retrouvent dans une différente communauté, ils sont toujours obligés de faire de douloureuses et inoubliables sacrifices pour obtenir des droits élémentaires.

Les employeurs savent comment tirer des avantages illimités, des immigrés et de leurs proches, pour un salaire ridicule avec beaucoup d’attente. Dans cette situation, les travailleurs immigrés sont chargés ou obligés de faire des travaux de leurs collègues et de leurs employeurs sans aucune augmentation de salaires et sans reconnaissance. Certains travailleurs immigrés ne sont pas autorisés à prendre de repos sans faire face à des sanctions, à des mesures disciplinaires, à des harcèlements, à des licenciements abusives…

Poussé par le désespoir, beaucoup d’immigré, leurs familles et amis deviennent des victimes d’abus sexuels et d’autres condamnables comportements qu’ils n’osent pas signaler aux autorités.

Pour simplement travailler, payer leurs taxes, leurs factures et s’occuper de leurs familles, les immigrés et leurs proches sont obligés de vivre avec la colère, les remords, les traumatismes psychologiques… Ces plaies invisibles restent long temps, sont compliquées et difficiles à soigner, du fait que beaucoup ne se pardonne pas d’avoir subi des atrocités et du fait aussi qu’ils n’ont pas été capable de défendre leurs honneurs, leurs dignités et leurs droits. Mais les incertitudes concernant les capacités de vengeance des employeurs et le caractère humiliant des abus qui peuvent être source de disgrâce, de difficultés financières, de difficultés à trouver de l’emploi, de l’isolement social… décourage bon nombre d’immigrés.

Dans certaine situation, les immigrés et leurs proches sont facilement ciblés par des citoyens ordinaires et par les autorités qui les font subir l’extorsion, des pièges, la violence, des abus sexuels…

Les immigrés et leurs proches sont sur la première liste quand il s’agit de licenciements, des difficultés financières, des séparations, des divorces, aux restrictions face à l’accès à l’éducation et à la formation… Ceci est imputable aux discriminations à l’embauche, à l’isolement social, à la ségrégation salariale, aux harcèlements judicaires, à l’accès limités aux maisons, à la restriction des droits et privilèges.

Merci !

Souleymane Bah

Founder & President 
TELIMELE Charity USA
www.telimele-usa.org
www.2806.us
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Tel: 1 484 469 1934

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.