chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

 

Ebola : toute la Guinée risque de mourir à cause de l’irresponsabilité d’Alpha Condé et du régime RPG !

Date de publication:2014-12-25 02:09:16

2014-12-25 02:07:43

Alpha Condé, préoccupé par des élections et l’organisation de la fraude pour se maintenir au pouvoir en fin 2015 a préféré recruter la société de magouille Gemalto à 38 millions US contre la plus sérieuse Smartmatic qui ne demandait que 14 millions US. Cette différence de 24 millions pouvait servir à la lutte contre Ebola à l’intérieur du pays.

Le régime RPG a prétendu avoir pris des mesures pour empêcher le déplacement des corps d’une préfecture à une autre afin d'empêcher la propension du virus. Les corps de morts d’Ebola sont extrêmement contagieux parce que le malade meurt en phase finale de l’évolution de la maladie où la contagion est possible dans ce cas même à travers les vêtements à plus forte raison la touchée du corps.

La vérité est que le régime guinéen ne fait absolument rien à l’intérieur du pays pour favoriser les soins des malades ou empêcher les déplacements des corps des morts d’Ebola, comme le fait le gouvernement léonais.

En ce moment, l’épidémie est en train de se répandre partout à grande vitesse, en particulier en Haute Guinée. Avant-hier, deux malades ont quitté Siguiri dans des véhicules de transport en commun pour se rendre à Kankan. Un des malades a été embarqué ce soir pour Conakry où la famille espérait lui trouver des meilleurs soins. Arrivée à Kouroussa, l’état du malade est devenu critique. Ils se sont donc dirigés directement à l’hôpital de la ville. Le malade décède malheureusement à la rentrée.

Pour pouvoir limiter la propagation à travers le transport du corps dans d’autres localités, l’équipage du véhicule signale au personnel de l’hôpital que le défunt manifestait des signes d’un malade d’Ebola et demanda un examen du corps pour savoir s’il est décédé effectivement de ce virus contagieux afin qu’on le sache et qu'on prenne des mesures qu'il faut avant ou au lieu de le transporter ailleurs. Même pour placer le corps à la morgue, l’hôpital de Kouroussa a refusé. Le témoin qui nous a appelés de cette ville à 23 h affirme que l’on s’apprêtait à transporter le corps vers le village du défunt. Imaginez ce que cela veut dire !

On ne peut contenir cette maladie que si tous les cas suspects sont signalés aux autorités sanitaires et que l’on puisse tracer ceux qui ont été en contact avec une personne ayant développé la maladie. Si c’est l’hôpital qui refuse d’enregistrer les cas suspects, alors il sera impossible d’arrêter ce fléau. Normalement, on ne devrait pas rendre le corps d’un mort d’Ebola à sa famille pour aller faire les funérailles aux quartiers afin de limiter les risques de propagations. Cela protège le reste de la famille, les voisins, le village, la ville et donc toute la région et la nation.

Dans un village reculé sans ambulance ni hôpital, on risque de contaminer tous les habitants. Que Dieu sauve la Guinée et la débarrasse d’Alpha Condé et d’Ebola !

Le bilan d’Alpha Condé et du régime RPG :
https://soundcloud.com/hafianews/gd21dec2014-bilan4ans-du-prac

 

GUINEEPRESSE.INFO


Commentaires


2014-12-25 02:07:43

Alpha Condé, préoccupé par des élections et l’organisation de la fraude pour se maintenir au pouvoir en fin 2015 a préféré recruter la société de magouille Gemalto à 38 millions US contre la plus sérieuse Smartmatic qui ne demandait que 14 millions US. Cette différence de 24 millions pouvait servir à la lutte contre Ebola à l’intérieur du pays.

Le régime RPG a prétendu avoir pris des mesures pour empêcher le déplacement des corps d’une préfecture à une autre afin d'empêcher la propension du virus. Les corps de morts d’Ebola sont extrêmement contagieux parce que le malade meurt en phase finale de l’évolution de la maladie où la contagion est possible dans ce cas même à travers les vêtements à plus forte raison la touchée du corps.

La vérité est que le régime guinéen ne fait absolument rien à l’intérieur du pays pour favoriser les soins des malades ou empêcher les déplacements des corps des morts d’Ebola, comme le fait le gouvernement léonais.

En ce moment, l’épidémie est en train de se répandre partout à grande vitesse, en particulier en Haute Guinée. Avant-hier, deux malades ont quitté Siguiri dans des véhicules de transport en commun pour se rendre à Kankan. Un des malades a été embarqué ce soir pour Conakry où la famille espérait lui trouver des meilleurs soins. Arrivée à Kouroussa, l’état du malade est devenu critique. Ils se sont donc dirigés directement à l’hôpital de la ville. Le malade décède malheureusement à la rentrée.

Pour pouvoir limiter la propagation à travers le transport du corps dans d’autres localités, l’équipage du véhicule signale au personnel de l’hôpital que le défunt manifestait des signes d’un malade d’Ebola et demanda un examen du corps pour savoir s’il est décédé effectivement de ce virus contagieux afin qu’on le sache et qu'on prenne des mesures qu'il faut avant ou au lieu de le transporter ailleurs. Même pour placer le corps à la morgue, l’hôpital de Kouroussa a refusé. Le témoin qui nous a appelés de cette ville à 23 h affirme que l’on s’apprêtait à transporter le corps vers le village du défunt. Imaginez ce que cela veut dire !

On ne peut contenir cette maladie que si tous les cas suspects sont signalés aux autorités sanitaires et que l’on puisse tracer ceux qui ont été en contact avec une personne ayant développé la maladie. Si c’est l’hôpital qui refuse d’enregistrer les cas suspects, alors il sera impossible d’arrêter ce fléau. Normalement, on ne devrait pas rendre le corps d’un mort d’Ebola à sa famille pour aller faire les funérailles aux quartiers afin de limiter les risques de propagations. Cela protège le reste de la famille, les voisins, le village, la ville et donc toute la région et la nation.

Dans un village reculé sans ambulance ni hôpital, on risque de contaminer tous les habitants. Que Dieu sauve la Guinée et la débarrasse d’Alpha Condé et d’Ebola !

Le bilan d’Alpha Condé et du régime RPG :
https://soundcloud.com/hafianews/gd21dec2014-bilan4ans-du-prac

 

GUINEEPRESSE.INFO

2014-12-25 02:09:16 Saran

2014-12-25 02:07:43

Alpha Condé, préoccupé par des élections et l’organisation de la fraude pour se maintenir au pouvoir en fin 2015 a préféré recruter la société de magouille Gemalto à 38 millions US contre la plus sérieuse Smartmatic qui ne demandait que 14 millions US. Cette différence de 24 millions pouvait servir à la lutte contre Ebola à l’intérieur du pays.

Le régime RPG a prétendu avoir pris des mesures pour empêcher le déplacement des corps d’une préfecture à une autre afin d'empêcher la propension du virus. Les corps de morts d’Ebola sont extrêmement contagieux parce que le malade meurt en phase finale de l’évolution de la maladie où la contagion est possible dans ce cas même à travers les vêtements à plus forte raison la touchée du corps.

La vérité est que le régime guinéen ne fait absolument rien à l’intérieur du pays pour favoriser les soins des malades ou empêcher les déplacements des corps des morts d’Ebola, comme le fait le gouvernement léonais.

En ce moment, l’épidémie est en train de se répandre partout à grande vitesse, en particulier en Haute Guinée. Avant-hier, deux malades ont quitté Siguiri dans des véhicules de transport en commun pour se rendre à Kankan. Un des malades a été embarqué ce soir pour Conakry où la famille espérait lui trouver des meilleurs soins. Arrivée à Kouroussa, l’état du malade est devenu critique. Ils se sont donc dirigés directement à l’hôpital de la ville. Le malade décède malheureusement à la rentrée.

Pour pouvoir limiter la propagation à travers le transport du corps dans d’autres localités, l’équipage du véhicule signale au personnel de l’hôpital que le défunt manifestait des signes d’un malade d’Ebola et demanda un examen du corps pour savoir s’il est décédé effectivement de ce virus contagieux afin qu’on le sache et qu'on prenne des mesures qu'il faut avant ou au lieu de le transporter ailleurs. Même pour placer le corps à la morgue, l’hôpital de Kouroussa a refusé. Le témoin qui nous a appelés de cette ville à 23 h affirme que l’on s’apprêtait à transporter le corps vers le village du défunt. Imaginez ce que cela veut dire !

On ne peut contenir cette maladie que si tous les cas suspects sont signalés aux autorités sanitaires et que l’on puisse tracer ceux qui ont été en contact avec une personne ayant développé la maladie. Si c’est l’hôpital qui refuse d’enregistrer les cas suspects, alors il sera impossible d’arrêter ce fléau. Normalement, on ne devrait pas rendre le corps d’un mort d’Ebola à sa famille pour aller faire les funérailles aux quartiers afin de limiter les risques de propagations. Cela protège le reste de la famille, les voisins, le village, la ville et donc toute la région et la nation.

Dans un village reculé sans ambulance ni hôpital, on risque de contaminer tous les habitants. Que Dieu sauve la Guinée et la débarrasse d’Alpha Condé et d’Ebola !

Le bilan d’Alpha Condé et du régime RPG :
https://soundcloud.com/hafianews/gd21dec2014-bilan4ans-du-prac

 

GUINEEPRESSE.INFO

2014-12-25 02:09:16 Dong44

2014-12-25 02:07:43

Alpha Condé, préoccupé par des élections et l’organisation de la fraude pour se maintenir au pouvoir en fin 2015 a préféré recruter la société de magouille Gemalto à 38 millions US contre la plus sérieuse Smartmatic qui ne demandait que 14 millions US. Cette différence de 24 millions pouvait servir à la lutte contre Ebola à l’intérieur du pays.

Le régime RPG a prétendu avoir pris des mesures pour empêcher le déplacement des corps d’une préfecture à une autre afin d'empêcher la propension du virus. Les corps de morts d’Ebola sont extrêmement contagieux parce que le malade meurt en phase finale de l’évolution de la maladie où la contagion est possible dans ce cas même à travers les vêtements à plus forte raison la touchée du corps.

La vérité est que le régime guinéen ne fait absolument rien à l’intérieur du pays pour favoriser les soins des malades ou empêcher les déplacements des corps des morts d’Ebola, comme le fait le gouvernement léonais.

En ce moment, l’épidémie est en train de se répandre partout à grande vitesse, en particulier en Haute Guinée. Avant-hier, deux malades ont quitté Siguiri dans des véhicules de transport en commun pour se rendre à Kankan. Un des malades a été embarqué ce soir pour Conakry où la famille espérait lui trouver des meilleurs soins. Arrivée à Kouroussa, l’état du malade est devenu critique. Ils se sont donc dirigés directement à l’hôpital de la ville. Le malade décède malheureusement à la rentrée.

Pour pouvoir limiter la propagation à travers le transport du corps dans d’autres localités, l’équipage du véhicule signale au personnel de l’hôpital que le défunt manifestait des signes d’un malade d’Ebola et demanda un examen du corps pour savoir s’il est décédé effectivement de ce virus contagieux afin qu’on le sache et qu'on prenne des mesures qu'il faut avant ou au lieu de le transporter ailleurs. Même pour placer le corps à la morgue, l’hôpital de Kouroussa a refusé. Le témoin qui nous a appelés de cette ville à 23 h affirme que l’on s’apprêtait à transporter le corps vers le village du défunt. Imaginez ce que cela veut dire !

On ne peut contenir cette maladie que si tous les cas suspects sont signalés aux autorités sanitaires et que l’on puisse tracer ceux qui ont été en contact avec une personne ayant développé la maladie. Si c’est l’hôpital qui refuse d’enregistrer les cas suspects, alors il sera impossible d’arrêter ce fléau. Normalement, on ne devrait pas rendre le corps d’un mort d’Ebola à sa famille pour aller faire les funérailles aux quartiers afin de limiter les risques de propagations. Cela protège le reste de la famille, les voisins, le village, la ville et donc toute la région et la nation.

Dans un village reculé sans ambulance ni hôpital, on risque de contaminer tous les habitants. Que Dieu sauve la Guinée et la débarrasse d’Alpha Condé et d’Ebola !

Le bilan d’Alpha Condé et du régime RPG :
https://soundcloud.com/hafianews/gd21dec2014-bilan4ans-du-prac

 

GUINEEPRESSE.INFO

2014-12-25 02:09:16 GuineePresse

2014-12-25 02:07:43

Alpha Condé, préoccupé par des élections et l’organisation de la fraude pour se maintenir au pouvoir en fin 2015 a préféré recruter la société de magouille Gemalto à 38 millions US contre la plus sérieuse Smartmatic qui ne demandait que 14 millions US. Cette différence de 24 millions pouvait servir à la lutte contre Ebola à l’intérieur du pays.

Le régime RPG a prétendu avoir pris des mesures pour empêcher le déplacement des corps d’une préfecture à une autre afin d'empêcher la propension du virus. Les corps de morts d’Ebola sont extrêmement contagieux parce que le malade meurt en phase finale de l’évolution de la maladie où la contagion est possible dans ce cas même à travers les vêtements à plus forte raison la touchée du corps.

La vérité est que le régime guinéen ne fait absolument rien à l’intérieur du pays pour favoriser les soins des malades ou empêcher les déplacements des corps des morts d’Ebola, comme le fait le gouvernement léonais.

En ce moment, l’épidémie est en train de se répandre partout à grande vitesse, en particulier en Haute Guinée. Avant-hier, deux malades ont quitté Siguiri dans des véhicules de transport en commun pour se rendre à Kankan. Un des malades a été embarqué ce soir pour Conakry où la famille espérait lui trouver des meilleurs soins. Arrivée à Kouroussa, l’état du malade est devenu critique. Ils se sont donc dirigés directement à l’hôpital de la ville. Le malade décède malheureusement à la rentrée.

Pour pouvoir limiter la propagation à travers le transport du corps dans d’autres localités, l’équipage du véhicule signale au personnel de l’hôpital que le défunt manifestait des signes d’un malade d’Ebola et demanda un examen du corps pour savoir s’il est décédé effectivement de ce virus contagieux afin qu’on le sache et qu'on prenne des mesures qu'il faut avant ou au lieu de le transporter ailleurs. Même pour placer le corps à la morgue, l’hôpital de Kouroussa a refusé. Le témoin qui nous a appelés de cette ville à 23 h affirme que l’on s’apprêtait à transporter le corps vers le village du défunt. Imaginez ce que cela veut dire !

On ne peut contenir cette maladie que si tous les cas suspects sont signalés aux autorités sanitaires et que l’on puisse tracer ceux qui ont été en contact avec une personne ayant développé la maladie. Si c’est l’hôpital qui refuse d’enregistrer les cas suspects, alors il sera impossible d’arrêter ce fléau. Normalement, on ne devrait pas rendre le corps d’un mort d’Ebola à sa famille pour aller faire les funérailles aux quartiers afin de limiter les risques de propagations. Cela protège le reste de la famille, les voisins, le village, la ville et donc toute la région et la nation.

Dans un village reculé sans ambulance ni hôpital, on risque de contaminer tous les habitants. Que Dieu sauve la Guinée et la débarrasse d’Alpha Condé et d’Ebola !

Le bilan d’Alpha Condé et du régime RPG :
https://soundcloud.com/hafianews/gd21dec2014-bilan4ans-du-prac

 

GUINEEPRESSE.INFO

2014-12-25 02:09:16 oury salim

2014-12-25 02:07:43

Alpha Condé, préoccupé par des élections et l’organisation de la fraude pour se maintenir au pouvoir en fin 2015 a préféré recruter la société de magouille Gemalto à 38 millions US contre la plus sérieuse Smartmatic qui ne demandait que 14 millions US. Cette différence de 24 millions pouvait servir à la lutte contre Ebola à l’intérieur du pays.

Le régime RPG a prétendu avoir pris des mesures pour empêcher le déplacement des corps d’une préfecture à une autre afin d'empêcher la propension du virus. Les corps de morts d’Ebola sont extrêmement contagieux parce que le malade meurt en phase finale de l’évolution de la maladie où la contagion est possible dans ce cas même à travers les vêtements à plus forte raison la touchée du corps.

La vérité est que le régime guinéen ne fait absolument rien à l’intérieur du pays pour favoriser les soins des malades ou empêcher les déplacements des corps des morts d’Ebola, comme le fait le gouvernement léonais.

En ce moment, l’épidémie est en train de se répandre partout à grande vitesse, en particulier en Haute Guinée. Avant-hier, deux malades ont quitté Siguiri dans des véhicules de transport en commun pour se rendre à Kankan. Un des malades a été embarqué ce soir pour Conakry où la famille espérait lui trouver des meilleurs soins. Arrivée à Kouroussa, l’état du malade est devenu critique. Ils se sont donc dirigés directement à l’hôpital de la ville. Le malade décède malheureusement à la rentrée.

Pour pouvoir limiter la propagation à travers le transport du corps dans d’autres localités, l’équipage du véhicule signale au personnel de l’hôpital que le défunt manifestait des signes d’un malade d’Ebola et demanda un examen du corps pour savoir s’il est décédé effectivement de ce virus contagieux afin qu’on le sache et qu'on prenne des mesures qu'il faut avant ou au lieu de le transporter ailleurs. Même pour placer le corps à la morgue, l’hôpital de Kouroussa a refusé. Le témoin qui nous a appelés de cette ville à 23 h affirme que l’on s’apprêtait à transporter le corps vers le village du défunt. Imaginez ce que cela veut dire !

On ne peut contenir cette maladie que si tous les cas suspects sont signalés aux autorités sanitaires et que l’on puisse tracer ceux qui ont été en contact avec une personne ayant développé la maladie. Si c’est l’hôpital qui refuse d’enregistrer les cas suspects, alors il sera impossible d’arrêter ce fléau. Normalement, on ne devrait pas rendre le corps d’un mort d’Ebola à sa famille pour aller faire les funérailles aux quartiers afin de limiter les risques de propagations. Cela protège le reste de la famille, les voisins, le village, la ville et donc toute la région et la nation.

Dans un village reculé sans ambulance ni hôpital, on risque de contaminer tous les habitants. Que Dieu sauve la Guinée et la débarrasse d’Alpha Condé et d’Ebola !

Le bilan d’Alpha Condé et du régime RPG :
https://soundcloud.com/hafianews/gd21dec2014-bilan4ans-du-prac

 

GUINEEPRESSE.INFO

2014-12-25 02:09:16 GuineePresse

2014-12-25 02:07:43

Alpha Condé, préoccupé par des élections et l’organisation de la fraude pour se maintenir au pouvoir en fin 2015 a préféré recruter la société de magouille Gemalto à 38 millions US contre la plus sérieuse Smartmatic qui ne demandait que 14 millions US. Cette différence de 24 millions pouvait servir à la lutte contre Ebola à l’intérieur du pays.

Le régime RPG a prétendu avoir pris des mesures pour empêcher le déplacement des corps d’une préfecture à une autre afin d'empêcher la propension du virus. Les corps de morts d’Ebola sont extrêmement contagieux parce que le malade meurt en phase finale de l’évolution de la maladie où la contagion est possible dans ce cas même à travers les vêtements à plus forte raison la touchée du corps.

La vérité est que le régime guinéen ne fait absolument rien à l’intérieur du pays pour favoriser les soins des malades ou empêcher les déplacements des corps des morts d’Ebola, comme le fait le gouvernement léonais.

En ce moment, l’épidémie est en train de se répandre partout à grande vitesse, en particulier en Haute Guinée. Avant-hier, deux malades ont quitté Siguiri dans des véhicules de transport en commun pour se rendre à Kankan. Un des malades a été embarqué ce soir pour Conakry où la famille espérait lui trouver des meilleurs soins. Arrivée à Kouroussa, l’état du malade est devenu critique. Ils se sont donc dirigés directement à l’hôpital de la ville. Le malade décède malheureusement à la rentrée.

Pour pouvoir limiter la propagation à travers le transport du corps dans d’autres localités, l’équipage du véhicule signale au personnel de l’hôpital que le défunt manifestait des signes d’un malade d’Ebola et demanda un examen du corps pour savoir s’il est décédé effectivement de ce virus contagieux afin qu’on le sache et qu'on prenne des mesures qu'il faut avant ou au lieu de le transporter ailleurs. Même pour placer le corps à la morgue, l’hôpital de Kouroussa a refusé. Le témoin qui nous a appelés de cette ville à 23 h affirme que l’on s’apprêtait à transporter le corps vers le village du défunt. Imaginez ce que cela veut dire !

On ne peut contenir cette maladie que si tous les cas suspects sont signalés aux autorités sanitaires et que l’on puisse tracer ceux qui ont été en contact avec une personne ayant développé la maladie. Si c’est l’hôpital qui refuse d’enregistrer les cas suspects, alors il sera impossible d’arrêter ce fléau. Normalement, on ne devrait pas rendre le corps d’un mort d’Ebola à sa famille pour aller faire les funérailles aux quartiers afin de limiter les risques de propagations. Cela protège le reste de la famille, les voisins, le village, la ville et donc toute la région et la nation.

Dans un village reculé sans ambulance ni hôpital, on risque de contaminer tous les habitants. Que Dieu sauve la Guinée et la débarrasse d’Alpha Condé et d’Ebola !

Le bilan d’Alpha Condé et du régime RPG :
https://soundcloud.com/hafianews/gd21dec2014-bilan4ans-du-prac

 

GUINEEPRESSE.INFO

2014-12-25 02:09:16 GuineePresse
Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.