chers lecteurs de guineepresse.info, votre site est en pleine mue pour mieux vous servir en alliant confort de lecture, sécurité et intégration des dernières technologies en la matière. Il est de nouveau en ligne, mais ceci n'est encore qu'un désigne provisoire. Vous le verrez très bientôt dans son nouveau costume définitif. Merci encore de votre patience.

Vous êtes aux archives de guineepresse.info

Guinée : des menteurs autorisés, Albert Bourgi et Babacar Touré, au service d’Alpha Condé

Date de publication:2014-12-29 19:47:08

2014-12-29 19:45:11

Dans un article publié ce lundi 29 décembre 2014, le journal de la finance Africaine « LESAFRIQUES » révèle la présence du lobbyiste malhonnête franco-libanais Albert Bourgi que beaucoup prennent pour un journaliste et l’alimentaire sénégalais Babacar Touré dans la capitale guinéenne. Sans doute pour le montage et la médiatisation des prochains mensonges d’Alpha Condé à six mois de la présidentielle (Lire ci-dessous) !

Nous prévenons ces mercenaires de média et leur patron que cette fois-ci aucune campagne de mensonge et de haine ethnique ne sera tolérée et ne restera sans réponse immédiate contre ses auteurs et leurs multiplicateurs, guinéens ou étrangers.

 

L'article du journal lesafriques 

Albert Bourgi et Babacar Touré en opération commando pour polir l'image du président Alpha Condé 

29-12-2014 
Le chef de l'état guinéen, Alpha Condé veut s'affranchir de son isolement dans lequel est confiné son pays depuis l'apparition de la fièvre hémorragique Ebola. Difficile pour le locataire du palais Sekoutouréya de changer la donne. Les deux gourous chargés de mettre en musique l'opération, le lobbyiste franco-libanais, Pr Albert Bourgi et le sénégalais Babacar Touré sont dans la capitale guinéenne. A six mois seulement de la présidentielle, ils sont déjà à l'œuvre à Conakry.

Des gourous en perte de vitesse aux manettes. Réputés proches de l'homme fort de Conakry et grands visiteurs du palais, Albert Bourgi et son acolyte Babacar Touré, homme de média connu et respecté au Sénégal (il est à la tête du CNRA, conseil national de régulation de l'audio visuel depuis l'arrivée en 2012 aux affaires du président SALL) sont ils devenus les nouveaux communicants d'occasion du président Condé.

Selon des informations parvenues à Les Afriques, les deux tourtereaux, d'une proximité inoxydable, arrivés à Conakry depuis quelques jours, ont convoyé dans leurs valises des représentants de médias locaux sénégalais (contexte de bon voisinage certes) pour ripoliner l'image d'un président acculé de plus en plus par une opposition requinquée qui conteste sa manière de gérer le pays.

Après s'être buté à vendre et imposer son ami de président auprès des officines diplomatiques et le haut establishment du Quai d'Orsay et de l'Elysée sur Les Bords de la Seine (révélé par Les Afriques dans une édition électronique), revoilà le veinard Albert Bourgi abattre d'autres plans pour rester dans les grâces du locataire du palais Sekoutouréya.

La récente visite officielle du président François Hollande en Guinée fin novembre 2014 à la veille du sommet de la Francophonie à Dakar respectait une logique plus solidaire que politique, ergote un diplomate français.

A quel titre intervient dans le dispositif le président du CNRA, Babacar Touré, consultant à ses heures perdues ? Ses incessants allers et retours dans la capitale guinéenne confirment que l'homme de médias sénégalais, Babacar Touré, joue son va tout pour lubrifier les rapports entre les présidents Macky Sall et Alpha Condé crispés depuis la mesure de fermeture de la frontière sénégalo-guinéenne. A seulement six mois de la présidentielle guinéenne, la bataille de la communication devient un enjeu crucial.

 

Par Ismael AIDARA, Rédacteur en chef

Lien : lesafriques

Commentaires

Retour: http://guineepresse.info/index.php/archives

Imprimer   E-mail

Publish modules to the "offcanvs" position.